Dans l’enfer brûlant de Death Valley

La Vallée de la Mort ou Death Valley est LE parc de tous les superlatifs : l’endroit le plus bas d’Amérique du Nord mais aussi l’endroit le plus chaud sur Terre.

Préparez casquettes et crème solaire, on vous emmène dans cette beauté désertique !

JOUR 14 Jeudi 16 juin 2016 : après avoir fait le plein d’essence, vérifié la pression des pneus et contrôlé tous les niveaux, nous quittons le Golden Nugget et la ville de Las Vegas. Nous partons en direction du Death Valley National Park via l’US-95N, situé à 2H15 de route. Serial astuce : votre moteur de voiture sera mis à rude épreuve avec la traversée du parc, contrôlez et faîtes absolument l’appoint de liquide de refroidissement si besoin !

Voici l’itinéraire pour se rendre à Death Valley depuis Las Vegas 

Ne surtout pas négliger cet aspect, auquel cas votre moteur risque tout simplement de surchauffer et de casser… Et avec cette chaleur infernale, il ne fait pas bon être sans voiture… De la même façon, oubliez l’utilisation de la climatisation dans la voiture, toujours dans l’idée de soulager le moteur et de ne pas le broyer ! Pour info, sachez que la plupart des constructeurs automobiles viennent ici pour tester la robustesse de leurs véhicules avant commercialisation !

Mais pourquoi ce nom de Vallée de la Mort ? Ce nom mystique trouve son origine à l’époque de la Ruée vers l’or en Californie au XIXème siècle, où beaucoup d’Américains en quête d’une vie meilleure plièrent bagage et migrèrent depuis tous les Etats-Unis vers la Californie. Parmi ces nombreuses expéditions, l’une d’elles s’est retrouvée piégée dans la vallée durant des mois. Pour survivre, ses membres furent contraints de tuer leurs bœufs et de brûler leurs chariots. Finalement, ils réussirent à quitter la vallée par le Wingate Pass après ces moments difficiles, et la légende raconte qu’une femme du convoi quitta le site en lâchant un “Goodbye, Death Valley” !

En réalité, seul un vieil homme de l’expédition serait mort sur place. Pour clôturer cet aparté, il faut s’avoir que bien avant le passage des colons Américains, ce lieu était habité depuis des centaines d’années par les Amérindiens Timbisha Shoshone !

Nous arrivons dans le parc aux environs de 10H30 par l’entrée Est, après Death Valley Junction via la CA-190. Durant cette journée, nous nous concentrerons uniquement sur la partie Sud-Est du parc, car pour rappel, le Death Valley NP est le parc le plus étendu des Etats-Unis (hors Alaska). Serial astuce : pass America The Beautiful accepté !

serial-travelers-death-valley-east-entrance
Notre traditionnelle photo, en arrivant à l’entrée Est du parc

Vous devez évidemment apporter avec vous beaucoup, beaucoup d’eau, car même si vous ne faîtes pas de randonnée dans le parc, l’air chaud et sec vous déshydratera très rapidement, rien qu’en respirant ! Nous empruntons une route serpentant à travers des reliefs escarpés montant à plus de 1600 m d’altitude avant d’arriver 25 min plus tard à Dante’s View, l’un des plus beaux points de vue sur le parc.

Un petit chemin de crête permet d’atteindre depuis le parking un promontoire un peu plus élevé, mais la chaleur est déjà étouffante même à 11H du matin et nous renoncerons à cette petite marche. Cependant, même depuis le point de vue proche du parking, la vue est déjà superbe ! La tâche blanche correspond à une gigantesque couche de sel, déposé par un ancien lac présent il y a des milliers d’années.

Nous partons ensuite en direction du Twenty Mule Team Canyon, une piste de 4,4 km non goudronnée à sens unique, offrant de beaux panoramas sur le parc. Le nom du canyon fait référence aux mules qui étaient utilisées jadis par une compagnie minière extrayant du borax dans la vallée. Cette piste est accessible depuis la route principale du parc menant à Zabriskie Point, par une route partant sur la gauche. Nous passerons pratiquement 20 min dans cet étroit corridor.

Après cette courte balade en voiture, nous arrivons au niveau du parking de Zabriskie Point vers midi. Zabriskie Point, vous le découvrirez assez vite, donne certainement la plus belle perspective du parc.

La vue sur Manly Beacon est époustouflante : là, on dirait que la roche marbrée a été déposée et plissée négligemment comme une nappe que l’on aurait oublié sur un coin de table. Le viewpoint est accessible depuis un court sentier partant depuis le parking. C’est évidemment l’endroit du parc le plus fréquenté du parc et les places peuvent être chères à la fois sur le parking et le viewpoint.

serial-travelers-death-valley-zabriskie-point-manly-beacon(1)
Manly Beacon constitue sûrement le plus beau point de vue du parc

Nous partons ensuite en direction du village de Furnace Creek pour manger et rallier notre hôtel The Ranch at Furnace Creek, l’un des seuls hébergements disponibles dans le parc, où nous arriverons vers 13H20. Du fait du nombre restreint d’hébergements disponibles dans le parc, les prix peuvent monter très vite, il faudra réserver très en avance si vous ne voulez pas y laisser toutes vos économies !

Nous avons réservé une “cabin” qui correspond à un mini-châlet comprenant 2 lits pour 170$, et ce, 4 mois à l’avance Ce n’est pas Byzance et vu le prix on aurait pu espérer mieux, mais c’est le seul hébergement disponible dans les 50 km alentours, et au moins, il dispose de la climatisation ! Au moment où nous arrivons dans le village, il fait pratiquement 39°C dans l’air (à l’ombre), une vraie torture !


Nous mangerons dans le resto du General Store, qui est le seul magasin du village et on se reposera le reste de l’après-midi dans notre “cabin” car la chaleur est bien trop écrasante pour marcher dans le parc entre 11H et 17H.

Vers 17H15, nous partons pour Badwater Basin, le point le plus bas d’Amérique du Nord (86 m sous le niveau de la mer), mais aussi celui où on a enregistré la température la plus haute sur Terre : 56.7 °C relevés le 10 juillet 1913 à Furnace Creek ! Il s’agit d’une immense étendue de sel : c’est la grande tâche blanche visible depuis Dante’s View, située à 20 km de là ! Un petit parking aménagé vous permet de vous rendre sur l’étendue de sel, via un ponton en bois. En sortant de la voiture, une bouffée de chaleur étouffante nous tombe dessus, suivie de bourrasques de vent violentes. Serial astuce : ne surtout pas marcher ici en tongs, vous vous brûleriez ! Pensez également à prendre des lunettes de soleil, car la réverbération du soleil sur ce lit de sel blanc est très intense ! 

Nous resterons 30 minutes sur place, le temps de parcourir une petite partie de cette impressionnante mer de sel. Initialement, nous avions prévu de faire une randonnée vers le Natural Bridge (sorte d’arche naturelle) en repartant de Badwater Basin, mais la chaleur accablante finira de nous dissuader de réaliser ce trek.

Nous passerons donc directement au point de vue suivant, le Devil’s Golf Course, qui n’est autre qu’une partie distincte du salar que nous venons de quitter. Le Devil’s Golf Course (littéralement, le terrain de golf du Diable) a la particularité de présenter le sel sous forme de concrétions très coupantes.

Une piste caillouteuse permet d’y accéder depuis la route principale menant à Badwater Basin, mais on vous prévient ce n’est pas le panorama le plus dingue de Death Valley. Nous n’y resterons d’ailleurs pas plus de 10 minutes ! Serial astuce : roulez très doucement sur cette piste, surtout en croisant d’autres véhicules, si vous ne voulez pas briser votre pare-brise !


Après ce court interlude, nous arrivons sur l’Artist’s Drive vers 18H30, une piste accessible depuis la route principale menant à Badwater Basin, menant à l’un des bijoux du parc : l’Artist’s Palette. C’est un panorama de roches multicolores, violettes, vertes ou roses, expliquées par la présence de divers minéraux. Les couleurs y sont plus belles au soleil couchant (vers 20H), mais à 19H déjà, nous avons obtenu de très belles couleurs !

Nous quitterons Artist’s Palette pour revenir à Furnace Creek vers 20H : on ne voulait pas se retrouver en pleine nuit dehors dans le parc, car il n’y a aucun éclairage ! Nous terminerons la soirée et la nuit dans la piscine du Ranch at Furnace Creek, qui semble étrangement glacée à cause de l’écart avec la température de l’air, très chaud et très sec.


JOUR 15. Le lendemain, vendredi 17 juin 2016, nous quittons Furnace Creek bien plus tôt que prévu : 10H30 au lieu de 13H ! Pourquoi ? Et bien, à l’origine, on avait envisagé de se relaxer dans la piscine de l’hôtel toute la matinée, avant de partir en début d’après-midi pour notre prochaine étape à Mono Lake. Le samedi, nous aurions démarré la journée par la ville fantôme de Bodie, avant d’attaquer le parc de Yosemite samedi après-midi…

Mais, c’était sans compter sur la visite de Monsieur le Président Barack Obama dans le parc de Yosemite ce weekend ! Une visite et un GROS imprévu que nous n’avions bien sûr pas imaginé ! Car qui dit visite présidentielle, dit gros bazar dans le parc, voire même tout simplement fermeture du parc ! Nous avons donc complètement changé nos plans et sommes partis vers 10H30, dans l’espoir de voir Bodie et le Mono Lake dans la même journée, malgré les 330 km de route (soit 4H) jusque là.

Voici l’itinéraire de la matinée dans le parc : 

Serial astuce : l’une des seules stations essence du parc se situe près du village de Furnace Creek, ne pas hésiter à y faire le plein, même si le prix vous rebute (50% plus cher qu’en dehors du parc) car il n’y a aucune autre station à moins de 50 km à la ronde !

Avant de quitter le parc, nous passerons rapidement par les Mesquite Flat Sand Dunes, désert de dunes de sable, situé dans la partie centrale du parc. Serial astuce : comme à Badwater Basin, ne surtout pas marcher ici en tongs, vous vous brûleriez !

Nous quitterons les Mesquite Flat Sand Dunes vers 11H20 pour espérer atteindre notre prochaine destination de Bodie avant 16H, en passant par les villes de Bishop, Mammoth Lakes et Lee Vining, toutes situées en Californie.

serial-travelers-death-valley-west-exit-on-the-road-to-Bishop(5)
Panorama sur la route CA-190W en quittant le Death Valley National Park

Voici l’itinéraire pour rejoindre Bodie depuis Death Valley : 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)