Désolation dans la ville-fantôme de Bodie

Bodie est une des nombreuses villes-fantôme de Californie, qui ont poussé comme des champignons à l’époque de la Ruée vers l’or. Ici, le temps est resté figé depuis les années 40.

JOUR 15 Vendredi 17 juin 2016 : après avoir quitté le Death Valley National Park, nous nous rendons à Bodie, à plus de 330 km de là, en longeant les légendaires montagnes de la Sierra Nevada (via la CA-190W et l’US-395N) !

Voici l’itinéraire pour rejoindre Bodie depuis Death Valley : 

La ville a été transformée en parc historique (Bodie State Historic Park) pour être conservée dans l’état dans lequel la bourgade a été vidée de ses habitants. Cette ville-fantôme est située dans le centre-Est de la Californie, à proximité des villes de Mammoth Lakes (célèbre station de sports d’hiver californienne) et Lee Vining.

Après avoir mangé l’un des meilleurs burgers du roadtrip chez Carl’s Jr. à Bishop, nous arrivons finalement à Lee Vining peu avant 16H. Nous continuons en longeant le Mono Lake sur la droite et après quelques virages serrés, nous atteignons le début de la piste menant jusqu’au Bodie State Historic Park. Ce chemin non goudronné de 4,5 km est indiqué sur la route par un panneau sur la droite, quand on vient de Mono Lake.


Il s’agit d’une piste, qui devient très caillouteuse vers la fin du sentier. Il faudra donc rouler au pas : c’est pourquoi il faut pratiquement 20 minutes pour arriver jusqu’à l’entrée du parc ! Profitez-en pour prendre des photos car les paysages sont magnifiques ! Serial astuce : ce parc étant un parc d’Etat et non pas un parc national, le pass America The Beautiful n’est pas accepté, vous aurez donc à vous acquitter de 7 $/personne pour entrer dans le parc. Attention, ils n’acceptent que du cash ! 

Nous nous garons sur le parking vers 16H30, avant de partir à l’exploration de cette ville déserte ! Même en plein mois de juin, il fait très frais ici (en effet, la ghost-town de Bodie se situe à 2500 m d’altitude, en pleine Sierra Nevada).


Nous arpentons les rues désertes, où jadis, plus de 10 000 habitants peuplaient ce qui fut la deuxième ville de Californie, en 1880 !


La fondation de la ville remonte à 1859 quand un certain William S. Bodey découvrit de l’or sur le site de Bodie. Cette nouvelle se répandit comme une traînée de poudre, et 2 ans plus tard, une mine gérée par la Standard Mining Company fut établie, entraînant la population de 20 à 10 000 habitants en quelques années seulement !

Comme les autres villes édifiées pendant la Ruée vers l’or, Bodie a attiré son lot de mineurs, de prostituées, de gangsters et même de curés (bah oui il fallait bien guider tous ces pêcheurs vers le Paradis malgré tout) ! La ville a donc compté par le passé plus de 60 saloons, des bars, des casinos mais aussi des bordels ainsi qu’une église.


En 1886, le vent tourne et le filon d’or s’épuise, la ville entamera alors son déclin rapidement. En 1932, il subsistait encore 200 habitants, mais un incendie provoqué par Bodie Bill, un bambin de deux ans jouant avec des allumettes, terminera d’achever l’abandon de la ville. Elle sera complètement vidée de ses habitants en 1940, puis transformée en Historic State Park.

serial-travelers-bodie-historic-state-park-inside-an-house
Intérieur d’une maison, recouvert de poussière, laissé dans cet état depuis 1940 !

Nous resterons environ 1H sur place dans le parc, avant de rejoindre le Mono Lake, situé à seulement quelques kilomètres d’ici.

Voici l’itinéraire pour rejoindre le lac Mono depuis Bodie : 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)