Horton Plains, la randonnée incontournable du Sri Lanka !

Notre première randonnée sri lankaise s’est avérée être l’une de nos meilleures surprises dans le pays. On vous emmène dans un parc naturel entre forêts, montagnes, cascades et animaux sauvages pas farouches du tout !

Le parc national des Horton Plains est situé sur les Hauts-Plateaux du Sri Lanka, à près de 2200 mètres d’altitude. Ses 3000 hectares sont protégés depuis 1969 pour sa faune sauvage et depuis 1988 pour sa biodiversité. Inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 2010, le parc des Horton Plains demeure menacé encore aujourd’hui à cause du tourisme mal contrôlé, de la déforestation et du braconnage…

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-nature-view-love

Nuwara Eliya est la ville la plus proche du parc, à environ 30 kilomètres. Nous avons donc profité de notre séjour de 3 jours dans cette ville d’altitude pour aller explorer cette jolie réserve naturelle ! Initialement, nous avions prévu de passer notre journée du dimanche dans les environs de Nuwara Eliya avec au programme grasse matinée et découverte des Horton Plains tranquillement dans la journée. Ceci, avant de prendre le train pour Ella le lendemain.

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-nature

Mais c’était sans compter sur Gobi, le manager de notre hôtel, qui nous a vivement conseillé d’y aller dès 5H du matin ! Difficilement, nous faisons donc le deuil de notre matinée de sommeil et réservons un taxi pour 5 heures du matin le dimanche…

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-nature-forest

Pour 4000 roupies (~22 €), ce taxi privé nous prend à l’hôtel, nous amène jusqu’au parc national et attend sur place le temps que nous randonnions (3 à 4H), avant de nous ramener à l’hôtel. Il arrive que certains chauffeurs demandent à être payés plus une fois la randonnée finie, lorsqu’elle dure vraiment trop longtemps. Il incombe donc de bien se renseigner au préalable avec votre hôtel/chauffeur avant de réserver !

  • Prix du taxi pour deux personnes : 4000 LKR (~22 €)
  • Trajet Nuwara Eliya – Horton Plains : 1 heure en voiture pour une distance de 30 kilomètres
  • Entrée du parc national des Horton Plains : 3390 LKR/pers. (~18,60 €). Ce prix inclut également le droit d’entrée en voiture, ainsi que le stationnement pour le taxi

Dimanche 1er octobre 2017, nous nous levons péniblement aux aurores pour sortir de notre hôtel vers 5H du matin, où nous attend déjà notre chauffeur… Après 1H de route en pleine nuit, notre chauffeur nous dépose au guichet d’entrée du parc pour que nous achetions nos tickets. Il fait très froid, et une brume épaisse enveloppe les environs… Au guichet, une vingtaine de touristes Chinois attend déjà devant nous. Ils ne parlent pas anglais et ça prend un temps fou !

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-nature-fog-tree

Et pour cause, nous sommes en pleine Golden Week (première semaine d’octobre) et les groupes de touristes Chinois sont encore plus nombreux que d’habitude. En effet, durant la semaine dorée débutant le 1er octobre (jour de fête nationale), les sociétés chinoises s’arrangent pour que les employés aient sept jours de congés consécutifs. Imaginez un peu plus d’1 milliard de personnes en vacances en même temps ! Laura sait bien ce que ça fait car elle s’est retrouvée en Chine en octobre 2015 en pleine Golden Week !

Après la cohue de la file d’attente, nous remontons en voiture et traversons une plaine brumeuse dans une atmosphère très calme. Le chauffeur s’arrête alors au milieu de nul part et nous indique de regarder au loin… Deux daims marchent paisiblement et nous observent. On a du mal à les distinguer avec l’épaisseur de la brume mais quelle surprise ! C’est notre premier gros animal sauvage du séjour, nous commencions à désespérer.

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-deer-fog

Quelques centaines de mètres plus loin, on aperçoit des bois bouger près d’une maison. Un local est posé là, à côté de deux daims imposants et nous fait signe de le rejoindre. Il ne faut pas nous le dire deux fois !serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-deer-tree

On saute de la voiture et on approche doucement les deux superbes bêtes qui continuent de manger sans faire attention à nous. Avec une banane à la main, le cervidé s’approche de nous et mange dans la main de Laura, en en redemandant qui plus est ! C’est impressionnant de voir à quel point ses animaux n’ont pas peur de l’Homme, bien qu’ils soient sauvages.

Après ce super moment, nous regagnons la voiture qui nous dépose au parking du parc quelques minutes plus tard. Nous avalons rapidement notre petit déjeuner original préparé par notre hôtel : sandwich crudité / confiture et débutons la marche vers 6H50.

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-sandwich-tomato-salad-jam-guesthouse-sapu-breeze-mountain

Arrivés au checkpoint d’entrée/sortie du parc, chaque touriste ouvre son sac auprès du service de sécurité à l’entrée. Les étiquettes des bouteilles sont enlevées et certains emballages plastiques sont jetés afin que rien ne soit laissé dans le parc. C’est bien la première fois de notre séjour au Sri Lanka que nous ne témoignons d’aucun comportement dégradant l’environnement ! Il était temps ! En effet, à plusieurs reprises , on verra les passagers des trains jeter les emballages plastiques par la fenêtre, sans aucune vergogne !

Le parcours de la randonnée forme une boucle qui peut s’effectuer dans les deux sens. Nous partons vers la gauche et rattrapons en peu de temps des groupes de touristes qui n’arrêtent pas de crier dans le parc. On leur demande (presque) gentiment de baisser le ton, mais pour voir d’autres animaux sauvages au cours de la randonnée, il est déjà trop tard… Entre nos odeurs corporelles et les cris des touristes surexcités, les animaux se sont déjà éloignés depuis longtemps !

Une fois le calme revenu, nous pouvons apprécier la balade au beau milieu d’une forêt où serpente un chemin plat, au cœur d’une épaisse brume. Cette dernière disparaît peu à peu et nous finissons par tomber nez à nez sur le vide, face à un panorama splendide !

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-nature-view-panorama

Arrivés au niveau du Mini World’s End, nous réalisons enfin que nous sommes sur un plateau niché à 2000 mètres d’altitude ! Pour rejoindre le point suivant, World’s End (point le plus célèbre du parc), une grimpette d’une quinzaine de minutes s’impose sur une pente prononcée au milieu de la végétation. Comme prévu, plus on monte, plus c’est grandiose.

Après être restés ébahis de longues minutes devant ce superbe paysage, nous redescendons vers une plaine verdoyante, où la brume a disparu pour laisser la place au ciel bleu. Bien qu’il ne soit que 8H30, le soleil commence déjà à taper fortement. Au final, nous sommes bien contents d’être partir aussi tôt, même si on rouspétait au réveil !

Il faut ensuite grimper à nouveau pour rejoindre le dernier point de la balade : la cascade Baker’s fall.

À quelques minutes de l’arrivée, nous croisons nos premiers Français au Sri Lanka ! Sylvie et Guillaume, un couple de Picards très sympathiques voyagent également autour du monde comme nous pendant huit mois ! Nous les retrouverons d’ailleurs le lendemain soir à Ella pour passer la soirée ensemble.

10H45, nous terminons la randonnée qui nous aura pris 4H (dont une demie heure à parler avec Sylvie et Guillaume) pour avaler les 9 km du parcours. Nous regagnons ensuite le taxi, ravis de cette superbe matinée passée au sein de paysages magnifiques. En arrivant à Nuwara Eliya, c’est jour de marché. Et oui on est dimanche et les marchands s’étalent dans les rues empêchant les véhicules de circuler.

serial-travelers-sri-lanka-nuwara-eliya-market-sunday

Le lendemain, nous partons pour Ella, notre avant-dernière étape sri lankaise, où nous attendent Sylvie et Guillaume autour d’un verre, mais également d’autres superbes randonnées.

serial-travelers-sri-lanka-horton-plains-nature-children

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)