4 jours à Battambang, le Cambodge authentique !

Boudée par pas mal de voyageurs se rendant au Cambodge, la deuxième ville du pays recèle de petits trésors cachés, qui se révèlent à qui veut les trouver…

Battambang est en effet la deuxième agglomération du pays avec 250 000 habitants. Située à l’Ouest du Cambodge à quelques kilomètres au Sud-Ouest du lac Tonle Sap, la région est le véritable grenier du pays ou plutôt le plus grand bol de riz du Cambodge. C’est ici que l’on trouve les plus belles et les plus grandes rizières (en saison humide) de ce petit état d’Asie du Sud-Est ! En outre, c’est aussi à Battambang que l’on trouve les fruits les plus goûteux (noix de coco, fruit du dragon et ananas notamment).

serial-travelers-cambodge-battambang-enfant

Suite à trois jours passés à Otres Beach 2, nous rejoignons Battambang au petit matin le samedi 6 janvier 2018, après un trajet en bus de nuit attrapé la veille. Dans ce bus, on trouve des couchettes doubles ou individuelles et plates, tout le contraire de ce qu’on avait au Vietnam (couchettes individuelles inclinées). On aurait presque bien dormi si les locaux ne passaient pas la nuit à discuter et à faire du bruit dans le couloir central (contrairement à nous, les Cambodgiens étaient installés dans le couloir sur des matelas amovibles) ! Ah les Asiatiques et leur rapport au bruit…

  • Trajet Sihanoukville – Battambang en sleeping bus: 17$/pers. (~14,30 €) – durée : 13H avec pick-up à Otres Beach 2

Comme d’habitude, lorsque le bus nous dépose quelque part, une armée de tuktuks nous submerge et en moins de temps qu’il faut pour le dire, nous sommes conduits jusqu’à la guesthouse, où nous resterons d’ailleurs quasiment toute la journée pour nous reposer 🙂 On aura tout de même l’occasion de croiser des boulistes dans le centre-ville. La pétanque est restée après le départ du protectorat français. On aurait bien été de la partie mais leur technique de pointage (ou de tirage, on a eu du mal à déterminer) est particulière !

Le soir-même, nous ferons la connaissance d’Agnès et Julien, un couple de Français voisin de table au restaurant Nary Kitchen, dont nous reparlerons plus tard. On convient donc de se retrouver le lendemain au même endroit pour explorer la région en scooter tous ensemble.

serial-travelers-cambodge-battambang-nary-kitchen

Mais alors, y a quoi à faire dans la région si dès le premier jour nous n’avons fait que nous reposer ? Pas de panique, suivez le guide !

La première journée, nous parcourrons les points d’intérêts situés au Sud de la ville tandis que la seconde journée sera consacrée aux temples du Nord.

serial-travelers-cambodge-battambang-scooter
Notre fidèle destrier à 2 roues dans la campagne de Battambang !

Banan temple

Dimanche 7 janvier 2018, point d’Agnès et Julien au rendez-vous ce matin… Passé quelques minutes d’attente, on décide donc de partir en quête d’un scooter ! Après avoir un peu galéré pour trouver une location de scooter pas trop chère, nous partons en direction du Banan temple.

serial-travelers-cambodge-battambang-temple-wat-ek-phnom-4

  • Location de scooter : 6 $/jour en prenant 2 jours de location, à l’hôtel Chhaya
  • Parking Banan temple : 1 000 KHR/scooter
  • Prix d’entrée au temple de Banan : 2 $/pers. (~1,70 €)

Ce temple situé au sommet d’une colline perdue dans la campagne de Battambang est accessible après avoir gravi les 347 marches qui permettent d’y accéder. Il s’agit d’un sanctuaire bouddhiste, initialement hindouiste (l’hindouisme a dominé la religion au Cambodge que le bouddhisme devienne religion d’état au cours du XIVème siècle). Il s’agit d’un bon préambule aux temples d’Angkor, même si le site est moins grandiose ! Sur le chemin, malheureusement, nous trouvons beaucoup d’enfants qui nous demandent de l’argent en échange de quelques coups d’éventail…

En suivant les indications d’un panneau à la descente du temple, on tombera sur l’entrée d’une grotte dont les alentours sont piégés… Avec des mines ! Sans doute le triste héritage laissé par les Khmers Rouges. Le plus triste dans tout ça étant qu’un groupe de jeunes enfants jouent dans les parages, tout à fait conscients que ce terrain est miné et très dangereux…

serial-travelers-cambodge-battambang-temple-wat-ek-phnom-cave-danger-mine
L’un des nombreux panneaux avertissant de la dangerosité du terrain

Vers midi, en allant manger dans une des nombreuses gargotes pullulant au bas du temple, nous retrouverons Agnès et Julien tout à fait par hasard ! Ils ont eu un loupé ce matin et comme nous n’avons pas de carte SIM locale, nous ne sommes pas joignables en journée (c’est ça le bonheur !). On décide donc de se retrouver dans l’après-midi au niveau des Killing Caves.


Le monastère

Avant d’attaquer ce nouveau mémorial du crime génocidaire Khmer Rouge, nous décidons d’aller nous perdre un peu dans la campagne avec le scooter et tombons sur un monastère, non loin du Banan temple. Un très jeune moine accompagné d’un homme nous accueillent.

Ils ne parlent pas anglais mais passent un moment à tenter de nous donner quelques informations. C’est assez drôle car ils ont vraiment envie de nous expliquer et on a vraiment envie de comprendre ce qu’ils nous racontent, mais les gestes et les dessins sur le sable ne suffisent pas vraiment…

Après cette découverte, nous rejoindrons les Killing caves en passant par un long chemin de terre. Le sol très sec dégage une énorme poussière. On croise un camion qui répand de l’eau, il n’y a à présent plus de poussière mais une boue qui s’enlise autour des pneus, rendant la conduite presque impossible ! Si ça vous arrive, le milieu de la route est l’endroit le plus praticable car il y a plus de cailloux.


Les Killing Caves

Nous redécouvrons l’horreur déjà observée aux Killing Fields et à la prison S-21 à Phnom Penh. Les Khmers Rouges jetaient ici les détenus du haut d’un précipice. En leur mémoire, un lieu de recueillement a été édifié à l’entrée. À l’extérieur, on trouve des statues représentant l’enfer bouddhiste.

Ce lieu manque d’informations et vous ne trouverez ici audio guide, ni fascicule ou pancarte explicative. Après avoir visité Choeung Ek et Tuol Sleng, nous avons trouvé peu d’intérêt à la visite des Killing Caves…

Nous sommes ensuite montés au sommet de la colline. Un temple domine la plaine et le point de vue donnant sur des kilomètres de campagne à la ronde est impressionnant.

  • Prix de l’entrée aux Killing Caves : 2$/pers. (~1,68 €) – le ticket donne accès à l’ensemble des grottes et des temples de la colline 
  • Temps de visite des Killing Caves et du Temple : 2 heures
  • D’autres grottes sont accessibles sur le chemin

La bat cave

Nous redescendrons vers 17H et prendrons place à la terrasse supérieure du bar Bat House Pub (vous ne pouvez pas le louper). Située à l’étage et juste en-dessous du passage des chauves-souris, cette terrasse donne un point de vue exceptionnelle sur l’envolée de ces milliers de chiroptères !

serial-travelers-cambodge-battambang-bat-cave-chauve-souris

Près de 4 millions de chauve-souris sortent à la tombée de la nuit pour aller chasser. Un nuage noir danse dans le ciel : c’est superbe et le spectacle est encore plus impressionnant qu’à la Bat Cave de Hpa-An au Myanmar.

Au moment de repartir, la serrure de notre cher scooter est bloquée, nous ne pouvons plus le démarrer ! Une dizaine de locaux viendront à notre secours et démonteront le scooter jusqu’à l’ossature de la bête ! Au bout d’une heure de démontage, on peut enfin repartir ! Par contre en débloquant la serrure, ils ont bloqué le bouton du coffre 😊 Ah les scooters asiatiques ! Si vous voulez rire, regardez la tête de Thomas sur la photo de gauche, elle résume bien la situation !

  • Prix de l’accès à la Bat Cave : gratuit

Le temple Ek Phnom

Le lendemain, lundi 8 janvier 2018, nous partons à la visite du temple Ek Phnom, situé au Nord de Battambang. Construit au XIè siècle, ce temple hindouiste est également un préambule de ce qui nous attend à Angkor.

Certaines parties du temple sont bien conservées tandis que d’autres sont totalement en ruine. Le plus beau est la communion entre la nature et les pierres. A l’entrée, on trouve une grande pagode récente, un Bouddha assis et une petite école.

  • Prix de l’entrée au temple : 1$/pers. (~0,84 €)
  • Temps de visite : une petite heure

Perdu dans la campagne en scooter, à la recherche d’un village flottant

Nous partons ensuite à la recherche des villages flottants en scooter. Ce que Maps.me indique en tant que village flottant est une petite habitation au milieu d’immenses champs. Et oui, c’est la période sèche et le lac Tonlé Sap a reculé de plusieurs kilomètres, emportant les maisons flottantes avec lui…

Nous découvrirons à la place de superbes champs et des petits villages. Les habitants se demandent tous ce que l’on fait ici et nous lancent de grands sourires. On adore ! Se perdre dans les campagnes est l’une de nos activités préférées en Asie 🙂


Le temple Wat Samrong Knong

Cette pagode du XVè siècle a servi aux Khmers Rouges pour torturer leurs prisonniers. Considérée depuis comme impure, elle a été abandonnée et une nouvelle pagode bien plus imposante a été construite. Un ossuaire regroupe les os retrouvés dans l’ancienne prison…

On ressent une atmosphère bien diffèrente des autres temples dans ces lieux qui ont côtoyé l’horreur pendant quatre ans…

Le musée était fermé quand nous étions sur place, du coup Thomas s’est presque fait embaucher par des moines pour porter des pots de fleurs 🙂

  • Prix entrée temple Wat Samrong Knong : gratuit
  • Temps de visite : une petite heure

Visite d’une école située juste derrière le Wat Samrong Knong

Prenez le temps d’aller saluer les élèves de la grande école située juste à côté du temple. Ils apprennent l’anglais et sont tous contents d’échanger quelques phrases avec les étrangers.

Nous avons visité les salles vides et lu les nombreux panneaux qui nous apprennent beaucoup sur l’éducation au Cambodge. Le plus drôle est certainement le code la route enseigné aux touts petits… On se dit qu’ils apprennent trop jeunes et qu’ils ont le temps de l’oublier avant de conduire 🙂

serial-travelers-cambodge-battambang-samrong-knong-ecolier-2


Un cours de cuisine cambodgienne

Nous consacrerons notre mardi 9 janvier 2018, dernier jour à Battambang, à un cours de cuisine. Nary Kitchen est l’établissement qui arrive en tête des cours de cuisine de la ville sur le Routard et on comprend pourquoi !

serial-travelers-cambodge-battambang-cours-cuisine-nary-kitchen

Vers 9 heures, on débute ce cours par la visite du marché central qui est tout simplement incroyable ! Même après plus de 5 mois en Asie, ce marché nous a surpris ! Les poissons vivants sautent de leur bassine et se retrouvent à nos pieds. Dès qu’ils sont vendus, on leur coupent les nageoires et la tête à même le sol encore vivants…

Un hangar au porc vend tout, absolument tout de l’animal ! L’adage “tout est bon dans le cochon” n’a jamais été aussi vrai qu’ici ! Pour finir dans ce beau registre, nous avons pu analyser l’anatomie intérieure d’un poulet…

Après cette visite instructive, nous enfilerons un tablier et une toque pour nous atteler à la préparation de 4 plats : les nems (fried spring rolls), le bœuf loklak, l’amok au poisson et les bananes au tapioca. Après deux heures de cuisine intenses et ludiques, nous passerons à table pour déguster nos petits plats amateurs 🙂

C’est un vrai délice ! Si vous souhaitez que l’on vous envoie les recettes, envoyez nous un commentaire ou un message sur notre page Facebook Serial Tavelers .

serial-travelers-cambodge-battambang-cours-cuisine-nary-kitchen-4

  • Prix cours de cuisine Nary Kitchen : 10 $/pers. (~8,40 €) : marché, cours, repas et livre de recettes
  • Horaires cours de cuisine Nary Kitchen : 9H et 15H – durée : 4 heures 

Où dormir à Battambang ?

Entre Battambang et nous, c’était une histoire d’amour avant même de s’y rendre ! On a déniché une chambre double avec salle de bain privative très propre pour 5 € seulement ! Le staff est très gentil (même si les locations de scooter sont trop chères) et la localisation centrale dans une rue calme sont de vrais atouts. Le bonus : l’ascenseur tellement rare dans nos hébergements 🙂

  • Guesthouse First Hotel : 6 $/nuit (~5 €) pour une chambre double avec salle de bain privative

Où manger à Battambang ?

En vous rendant au temple Samrong Knong, n’hésitez pas à faire un arrêt déjeuner ou goûter au restaurant Eric’s small house. Eric est un jeune Cambodgien qui vient d’ouvrir son restaurant en janvier 2018 et cuisine un fried rice délicieux et pas cher, dans une décoration cosy et avec le sourire 🙂

Dans un autre registre, Café Capuccino est un petit restaurant peu fréquenté. L’accueil de la famille est très chaleureux et les différents plats de nouilles proposés sont excellents. Le must sont les jus de fruits, et notamment le Mint Shake !

Enfin, Nary Kitchen qui est l’un de nos coups de cœur culinaire du séjour ! Que ce soit pour les cours de cuisine ou pour les plats délicieux proposés au restaurant, vous pouvez y allez les yeux fermés ! L’accueil et les plats sont extra ! Ne loupez sous aucun prétexte le fish amok ! Si vous être nombreux pour le dîner, pensez également à réserver 🙂

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

16 thoughts on “4 jours à Battambang, le Cambodge authentique !

  1. Wahhhhh quelle chance !! Au moment de quitter l’Asie pour l’Océanie aujourd’hui, on se rend compte que l’on vient de choper le virus et qu’on a du mal à partir !

  2. jeuneaffamee says:

    Ca a l’air magnifique, ca donne envie 😍 Nous, ca y est, on estest de retour à auckland, si ca vous dit on peut vous accueillir avec un apéro.

  3. On poste notre article sur notre traversée du lac en bateau, depuis Battambang jusqu’à Siem Reap ce soir si on arrive à combler le retard loool. Nous y avons vu une vie riche et étonnante en effet ! Un véritable microcosme en plein milieu du Cambodge

  4. Woooow vous avez vraiment bien roulé votre bosse en Asie ! Le Cambodge fait partie de nos coups de coeur du voyage, quelque chose dont on ne doutait vraiment pas ! Et les gens de Battambang sont tellement acceuillants et chaleureux. On devait y rester 2 nuits, on y est resté 5 jours :p

  5. Coucou Mumu, c’est bien vrai, ils ont des bouilles craquantes et sont très photogéniques ! On ne sait pas si on aura les mêmes avec les kiwis ou les kangourous :p

  6. Moi je veux la recette des bananes au tapioca! J’ai fait mon stage CAP cuisine dans un restaurant vietnamien à Toulouse et nous avions en dessert des bananes qui me semblent-il étaient au lait de coco. Formidable ce cours de cuisine!

  7. bonjour, comment vas tu? merci de ta visite et merci pour ces superbes photos. passe un bon week end et à bientôt!

  8. J’adore Battambang. J’ai découvert cette ville en 2006 et j’y ai encore passé une semaine l’an dernier. Merci pour ce super récit !

  9. Cabel muriel says:

    Continuez de photographier les enfants ils semblent si heureux d.être pris en photos!

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)