Croisière en haute-mer à Kaikoura à la recherche des baleines !

Quand les cachalots sauvent l’économie d’une région, les Maoris le leur rendent bien. Cap vers l’un des meilleurs endroits au monde où observer des baleines et une diversité marine exceptionnelle !

À 180 kilomètres au Nord de Christchurch, la petite ville de Kaikoura est située sur la péninsule du même nom. Ancien port de pêche à la baleine, ses 2000 habitants proposent désormais de nombreuses activités touristiques pour faire découvrir la richesse incroyable de ce littoral aux visiteurs grâce à une belle histoire…

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whalewatch-cachalot-queue-montagne


La baie de Kaikoura

La fosse de Kaikoura est la fosse sous-marine la plus vaste de l’hémisphère Sud et a une profondeur de 1600 mètres. Imaginez 5 kilomètres de falaises 10 fois plus hautes qu’Étretat au fond de l’eau et vous aurez une idée de la grandeur de la falaise qui tombe à pic à 1 kilomètre seulement de la plage ! C’est l’un des seuls endroits au monde où le bord du plateau continental est si proche de la terre ferme.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-20

Les baleines migrent entre les zones d’alimentation et leurs zones de reproduction par cette fosse car elle est riche en nutriments. Effectivement, des courants froids remontant de l’Antarctique chargés de plancton, de crustacés et de poissons croisent des courants chauds venant des tropiques qui font remonter les nutriments à la surface.

Kaikoura doit son nom à ce phénomène puisqu’il signifie en maori : repas (kai) et écrevisse (koura). C’est pourquoi les baleines nagent moins en profondeur à Kaikoura qu’ailleurs. La baie est ainsi l’un des lieux où il est le plus facile d’observer des cétacés.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-mer-panorama


La faune marine de Kaikoura

Des cachalots ont même élu domicile dans la fosse sous-marine de Kaikoura ! Quatrième plus grand mammifère marin, le cachalot géant mesure jusqu’à 20 mètres de long pour 60 tonnes. Meilleur plongeur de tous les mammifères marins, il peut rester en apnée pendant 2 heures à plus de 3000 mètres de profondeur (soit 300 bars de pression) ! Et vous quel est votre record 🙂 ?

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whale-watch-cachalot-arc-en-ciel-2

Le cachalot géant possède près de 3 tonnes d’huile qui permettent de maintenir sa flottabilité. L’air frais de la surface refroidit l’huile qui se solidifie sous forme de cire. La cire étant plus dense que l’eau, elle permet au cachalot de descendre en profondeur.  Les Anglo-Saxons ont confondu l’huile avec du sperme et ont nommé le cétacé : sperm whale.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whalewatch-cachalot-queue-montagne-3

Les cachalots sont bien entourés. Une colonie d’otaries vit sur la péninsule, différentes espèces de dauphins vivent dans la baie et de nombreuses baleines migrent en passant par Kaikoura.

Si vous êtes chanceux, vous pourriez croiser une baleine bleue ou une orque ! Si vous ne voyez rien dans l’eau, levez la tête et admirez les différents oiseaux qui survolent le large. Le plus grand est l’albatros géant dont l’envergure dépasse les 4 mètres ! C’est l’oiseau possédant la plus grande envergure !

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-mouette


L’histoire du village de Kaikoura

Alors que Kaikoura connaissait un déclin économique, les Kati Kuri, une tribu Maori, pensent que les cachalots peuvent résoudre les problèmes de chômage. En 1987, ils hypothèquent leur maison et fondent la société Whale Watch pour organiser des excursions à bord d’un petit bateau gonflable. Cette activité connaît un succès phénoménal et la flotte de bateaux s’élève à 5 catamarans 30 ans plus tard !

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-otarie

Éco-entreprise, Whale Watch est toujours détenue et exploitée par des Maoris et a reçu de nombreuses récompenses. Aujourd’hui, Kaikoura est l’une des destinations touristiques principales du pays ! Si Whale Watch Kaikoura est la seule organisation autorisée à approcher les baleines, de nombreuses autres entreprises ont vu le jour.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whale-watch-cachalot-arc-en-ciel-2

Ici vous trouverez des activités avec des dauphins ou des phoques ou encore des vols au-dessus des baleines en avion sans parler des nombreux bars, restaurants et hôtels. Chacun trouve chaussure à son pied dans cette péninsule qui a émergé en respectant la nature plutôt qu’en l’exploitant.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-route


Une après-midi sur la péninsule de Kaikoura

Jeudi 15 février 2018, nous quittons notre campement de Rolleston en périphérie de Christchurch dans la matinée pour rejoindre Kaikoura. Si seulement 200 kilomètres séparent les deux villes, nous mettrons tout de même plus de 3 heures ! Les derniers kilomètres sont en plein travaux et nous attendrons longtemps derrière les nombreux feux rouges temporaires. Heureusement, le staff qui s’occupe de la circulation s’ennuie autant que nous et nous fait de grands gestes en nous saluant “Cheers mate ! “

serial-travelers-nouvelle-zelande-interieur-travaux-route-kaikoura

  • Trajet Christchurch – Kaikoura : 2H30 heures (devrait être plus rapide une fois les travaux finis) – 180 kilomètres

À l’arrivée à Goose Bay, on aperçoit plusieurs dauphins sauter au loin. En scrutant chaque vague, on découvre ensuite que deux dauphins sont venus nous accueillir à quelques mètres de la côte seulement !

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-point-de-vue

Enchantés par cette première rencontre, nous pique-niquerons sur le point culminant de la péninsule de Kaikoura, situé au bout de la rue Maui. Depuis ce panorama à 360 degrés, nous pouvons observer deux baies : South Bay et Kaikoura Bay au Nord, l’océan et les montagnes ! Kaikoura est l’un des seuls endroits de la planète où la mer et la montagne se rejoignent !

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-point-de-vue-panorama

Nous redescendons ensuite pour observer les différents lookouts de la péninsule. Face à Fyffe House, otaries et mouettes se prélassent sur des rochers blancs et très particuliers. Ils nous rappellent les pitons rochers de Mono Lake aux Etats-Unis, c’est vous dire !

Nous nous garons ensuite à Point Kean et marcherons sur le peninsula walkway, un chemin de randonnée situé sur une falaise surplombant la mer. Puis, nous longerons la plage en contrebas sur le retour.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-mer-2

Nous descendons ensuite à la rencontre des otaries sans trop nous approcher. Certaines nagent, beaucoup dorment et d’autres se grattent. C’est passionnant !

À quelques dizaines de kilomètres d’ici, il existe une cascade où les bébés otaries apprennent à nager, nous n’aurons pas le temps d’y aller mais vous aurez peut être cette chance 🙂

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-otarie-3

  • Balade de peninsula walkway : 2 heures – 6 kilomètres aller retour

Une excursion en bateau avec Whale Watch Kaikoura

Le lendemain, vendredi 16 février 2018, nous nous enregistrons à l’office de Whale Watch situé à la gare de Kaikoura. Après un film explicatif sur les règles de sécurité à bord, un bus nous mène en vingt minutes à l’embarcadère situé à South Bay. Puis, nous embarquons à bord d’un des catamarans de Whale Watch. Une membre de l’équipage nous donne de nombreuses informations et nous passe des vidéos explicatives pendant la navigation jusqu’au large.

  • Enregistrement à l’office Whale Watch à côté de la gare de Kaikoura
  • Une navette vous emmène ensuite à l’embarcadère de South Bay

Le capitaine se déplace ensuite en repérant les baleines grâce à un instrument d’écoute qu’il plonge dans l’eau. Il ne diffuse aucun ultrason pour ne pas les perturber. Très vite, il fonce à toute vitesse en nous demandant de nous tenir prêts.

Nous sortons ensuite sur le pont et apercevons un geyser au loin. Il s’agit un cachalot venu prendre sa respiration ! Les cachalots restent entre 3 à 8 minutes hors de l’eau avant de replonger pour 45 minutes. Mieux vaut donc être concentrés !

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whale-watch-cachalot-arc-en-ciel

Certains cachalots ayant élu domicile dans la baie, le personnel de Whale Watch peut les identifier et leur a même donné des noms ! Nous celui-ci, nous l’aurions bien appelé Rainbow 🙂 Nous observons le dos de ce cachalot ce qui permet d’imaginer sa grandeur puis nous avons la chance de le voir plonger en nous saluant de la queue. Puisque le cachalot ne saute pas, nous attendrons tous avec impatience son plongeon avec la queue hors de l’eau.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whalewatch-cachalot-sperm-whale

Ravis de cette première rencontre, nous avons à peine le temps de nous remettre de nos émotions que le capitaine nous demande à nouveau de sortir. Cette fois-ci le cachalot est encore plus proche ! Il nous fera lui aussi l’honneur de plonger pour nous dire au revoir.

Après ces deux superbes rencontres, le capitaine nous annonce qu’une baleine bleue n’est pas très loin. Même le staff est excité car il est très rare d’en voir ! Plus gros mammifère du monde, elle peut peser jusqu’à 190 tonnes et mesurer jusqu’à 30 mètres de long pour les plus gros spécimens.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whalewatch-cachalot-queue-montagne-2
Le must c’est de voir la queue du cachalot dans l’eau face à la mer !

Après ces deux superbes rencontres, le capitaine nous annonce qu’une baleine bleue n’est pas très loin. Même le staff est excité car il est très rare d’en voir ! Plus gros mammifère du monde, elle peut peser jusqu’à 190 tonnes et mesurer jusqu’à 30 mètres de long pour les plus gros spécimens.

La baleine bleue reste moins longtemps à la surface que le cachalot et nous ne l’apercevons que quelques secondes à chaque fois. Son corps a l’air énorme mais la surprise est trop grande pour pouvoir déclencher une photo. Nous photographierons tout de même l’énorme trace laissée par la masse de la baleine à la surface.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-whalewatch-trace-baleine

Outre ces énormes bêtes, nous croiserons également des grands albatros et des bancs de thons en train de sauter ! Oui, les thons sautent comme des dauphins, on en apprend tous les jours 🙂

serial-travelers-kaikoura-whale-watch-albatros

Après 2H20 en mer, nous sommes totalement ravis de cette superbe excursion ! Au delà de la chance que nous avons eu, l’équipe de Whale Watch est très compétente et pédagogue ce qui rend l’expérience très enrichissante. Merci à eux !

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-mer-montagne-une-photo

Avant de rejoindre Christchurch, nous mangeons sur une plage de la Hikurangi Marine Reserve. Au loin, un banc de dauphins sautent pendant un long moment, c’est magique !

  • Prix de l’excursion baleines en bateau avec Whale Watch Kaikoura : 150 NZD (~ 90 €)
  • Temps sur mer : 2H20
  • 80% du prix est remboursé si vous ne voyez pas de baleines
  • Réservez à l’avance en ligne pour être certains d’avoir des places

Où dormir à Kaikoura ?

Ça faisait bien longtemps que nous n’avions pas trouvé de campement gratuit pour les non self contained dans l’île du Sud. Le parking Whale Way Station Road est situé face à la mer et à quelques centaines de mètres de l’office de Whale Watch ! Il n’est pas répertorié sur WikiCamps mais est bien réel et légal.

  • Une nuit sur le parking Whale Way Station Road : gratuit

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-lever-soleil-sunrise-rayon-soleil


Où manger à Kaikoura ?

Vous vous en doutez, à Kaikoura il faut manger du poisson ! Même Thomas qui n’en est pas fan s’est laissé tenter par un Fish and Chips, la spécialité du village ! Oui on sait c’est hyper gras et pour l’art gastronomique on repassera mais on l’a trouvé délicieux et avec du “vrai poisson” 🙂 . Pour les frittes, une portion pour deux suffit amplement. Le bonus : c’est l’un des plats les plus économiques des restaurants du coin.

  • Un fish and chips au Coopers : 7 NZD/pers. (~4,20 €)

Si vous voulez faire des courses, ne tardez pas, le supermarché New World ferme à 20H et le Four Square du centre ville n’existe plus.

serial-travelers-nouvelle-zelande-kaikoura-fish-and-chips

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

17 thoughts on “Croisière en haute-mer à Kaikoura à la recherche des baleines !

  1. Oui, on peut pas faire un tour dans les airs toutes les semaines 😋 nous avions eu la chance d’avoir une réduction sur le vol et oui voir des baleines et des dauphins dans les airs c’était magique !

  2. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire ! Nous avions hésité nous aussi avec l’avion mais le prix nous a un peu fait redescendre Lol (sans compter qu’on avait fait un tour en hélicoptère la semaine d’avant ^^). Les voir d’en haut devait vraiment être dingue !

  3. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire ! Kaikoura restera l’un de nos plus beaux moments en Nouvelle-Zelande et l’excursion Whale Watch nous a appris beaucoup de choses 🙂

  4. lalykorneillettree says:

    Bravo pour les photos, elles sont juste fabuleuses !!!! Ce genre de moments reste gravé, j’ai vu des baleines en Islande et des dauphins en Espagne mais je n’ai pas réussi à faire de belles photos !! Merci aussi pour toutes ces informations sur toute cette faune !!

  5. Que de souvenir à Kaikoura ! Pour notre part nous avions fais le choix de faire un tour en avion pour voir les baleines et les dauphins danser … It was just amazing !!! Vos photos sont superbe ! Enjoy guys !

  6. Superbe ! J’adorerais voir surgir une queue de baleine comme ça à quelques mètres devant moi…

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)