2 jours à Phnom Penh, l’ex perle d’Asie du Sud-Est

La capitale Phnom Penh est la ville idéale pour débuter un séjour au Cambodge car elle permet d’appréhender l’histoire de ce petit pays qui a tant souffert. Autrefois appelée la perle de l’Asie du Sud-Est, cette capitale a perdu de sa superbe mais reste agréable à visiter.

Tout d’abord, il faut savoir que le Cambodge est l’un des pays les plus pauvres du monde ! Le pays est gouverné par Hun Sen, premier ministre depuis vingt ans et ancien cadre Khmer Rouge repenti. Autoritaire et corrompu, il distribue les richesses du pays à un groupe très restreint de fidèles, tout en pillant la nation et ses habitants. En effet, un Cambodgien sur six vit sous le seuil de pauvreté mais aucune manifestation n’éclate, le peuple étant prêt à tout pour conserver la paix…

serial-travelers-cambodia-cambodge-phnom-penh-portrait-moine-mekong

Quand on connaît l’histoire du pays et les horreurs commises par les Khmers Rouge, on comprend mieux alors la peur ressentie par tous les Cambodgiens et leur désir d’écarter toute graine de conflit… 1975 c’était encore hier ! Tous les Cambodgiens ont dans leur entourage au moins une personne ayant souffert des atrocités du régime de Pol Pot.

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-parc

Phnom Penh (à prononcer “Pnom Penne”) a été entièrement vidée en 3 jours en Avril 1975 et a conservé de nombreux stigmates du passage de ces fanatiques communistes qui sont aujourd’hui devenus des lieux de mémoire. Ils permettent de s’informer et de se recueillir. Nous avons rencontré plusieurs voyageurs qui n’ont pas souhaité visiter certains lieux. Certains sont très durs, renseignez-vous bien avant de les visiter. Si vous n’y allez pas, la capitale reste très agréable à visiter et demeure un immanquable du pays.

serial-travelers-cambodia-cambodge-phnom-penh-que-faire-temple-wat-ounalom

Vendredi 29 décembre 2017, arrivés à 16H dans Phnom Penh après 7H de bus depuis Hô Chi Minh Ville au Vietnam, un tuktuk nous emmène jusqu’à notre guesthouse pour 4$, pour réaliser moins de 5 kilomètres ! C’est presque le double des courses que nous faisons habituellement depuis 5 mois que l’on voyage en Asie. Nous avions été prévenus, les prix observés au Cambodge peuvent être plus élevés que ceux des pays voisins, malgré son niveau de développement moins avancé…


La Croisette (quai Sisovath) et le monument de l’indépendance

On profitera de la fin de cette belle journée pour longer le Mékong le long du quai Sisovath (après 2 semaines sous la pluie et le froid au Vietnam, on est vraiment heureux de retrouver un climat chaud). La croisette est très animée sous les palmiers drapés de néons aux couleurs du drapeau cambodgien et les drapeaux des pays du monde entier !

Nous rejoindrons ensuite le parc Wat Botum, situé non loin du monument de l’indépendance. Parties de chilon et de dacau (sport asiatique avec un volant), séances de zumba, footing et roller se pratiquent dans tout le parc. On retrouve le même scénario dans le parc situé face au très beau monument de l’indépendance.

L’ambiance est sereine et on comprend déjà que les Cambodgiens aspirent à être heureux et à vivre pleinement (à l’image de tous ces habitants qu’on a vu faire des pique-nique dans les parcs par centaines)… Conséquence probable de ce tristement célèbre 17 avril 1975 où ils ont tout perdu…


Le musée du génocide de Tuol Sleng (prison S-21)

Le lendemain, samedi 30 décembre 2017, nous sortons tôt pour aller visiter le musée du génocide de Tuol Sleng, également appelée prison S-21. Auparavant un lycée, Tuol Sleng a été transformé en prison ultra secrète par les Khmers Rouges en 1976… Lieu de tortures innommables et véritable camp de l’horreur, près de 20 000 personnes transitèrent par ce camp avant d’être assassinés. Seuls douze personnes ont été retrouvées vivantes en 1979 à la libération de la prison…

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-musee-genocide-tuol-sleng-s21-khmer-rouge-couloir

Nous avons dédié un article complet à la visite de ce lieu incontournable de la ville et du pays.


Le marché russe de Phnom Penh

Après cette matinée chargée d’émotions, nous parcourons le marché russe situé à 900 mètres de la prison. Principalement non alimentaire, on trouve de tout dans ce marché couvert aux allées très étroites. Il n’a rien d’exceptionnel mais si vous souhaitez acheter des bricoles, c’est le bon endroit.

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-marche-russe


Wat Ounalom

Repéré la veille, ce temple bouddhiste du XVè siècle est composé de 44 bâtiments faisant face à la Croisette du quai Sisovath. Outre sa grandeur, il y règne une grande ferveur. Nous avons pu assister à une prière où des dizaines de fidèles prient ensemble dans la cour.


Assister à un coucher de soleil depuis un rooftop

Trouver un bon rooftop pour le coucher de soleil, c’est toujours l’apothéose lorsque l’on visite une ville. La terrasse du Amanjaya est très bien située : face au Mékong au bout de l’allée des palmiers de la croisette. Vous casserez un peu votre tirelire mais un beau sunset ça n’a pas de prix n’est ce pas 🙂 ?

Nous avons arpenté près de 20 kilomètres à pied pendant notre premier jour dans la capitale alors si vous n’êtes pas en forme, louez un vélo, un scooter, un tuktuk…


Choeung Ek (Killing Fields de Phnom Penh)

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-killing-fields-4

Le lendemain, dimanche 31 décembre 2017, nous louons un scooter auprès de notre guesthouse pour sortir de la ville et se rendre sur un lieu bouleversant.

Après avoir visité la prison S-21, nous partons à la découverte des Killing Fields, autrement appelés Choeung Ek. Il s’agit du lieu principal d’exécution dans la région de Phnom Penh sous le régime de Pol Pot et de ses Khmer Rouge. Aussi terribles que la prison, ces champs témoignent des exactions commises sur la population Cambodgienne (hommes, femmes et enfant compris…) pendant 4 ans.

Comme pour S-21, nous avons décidé d’écrire un article spécifique à la visite de Choeung Ek…


Le Palais Royal de Phnom Penh et la pagode d’argent

Résidence actuelle du roi du Cambodge, certains bâtiments ne sont pas accessibles aux touristes et d’autres sont en rénovation. D’autre part, la pagode d’argent doit uniquement son nom à son carrelage argenté !

En dehors de ça, cette pagode n’a vraiment rien d’exceptionnel et ressemble à toutes les autres déjà aperçues en Asie du Sud-Est ! Un autre point qui a fini de nous achever : il est interdit de prendre des photos de l’intérieur de la pagode tout comme bon nombre de bâtiments du Palais Royal, malgré un prix très élevé pour la prestation affichée !

Si c’était à refaire, nous aurions sûrement zappé cette visite, qui permet certes, de voir quelques jolies choses (stupas gris dans la cour) mais qui ne justifie en rien le prix d’entrée ! De plus, certains bâtiments sont visibles de l’extérieur.

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-palais-royal

  • Prix d’entrée au Palais Royal de Phnom Penh : 10,50 $/pers. (~8,80 €) pour un prix affiché à 10 $. On s’est renseignés auprès d’autres Occidentaux qui ont eux aussi dû s’acquitter de 50 centimes supplémentaires…
  • Temps de visite : 1H
  • Heures d’ouverture : 8H – 12H et 14H – 17H
  • Couvrez-vous ! Bien que le Palais ne soit pas un lieu de culte à proprement parlé, le site accueille plusieurs temples et pagodes. Il faut donc y être vêtu comme dans un temple : épaules et jambes couvertes, sous peine de se faire refouler à l’entrée ou de devoir acheter un pantalon ou un haut sur place à 3$/pièce.

Le musée national du Cambodge

L’entrée est également à 10$. Nous nous sommes contentés du bâtiment extérieur qui est très beau !


Un spectacle de danse Apsara

Les danseuses Apsara sont reconnaissables à leur coiffe dorée et à leur costume somptueux.

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-portrait-danseuse-apsara-9

Spectacles autrefois réservés aux rois Khmer, les danses Apsara sont aujourd’hui devenues des spectacles ouverts au public, avec des représentations à Phnom Penh et à Siem Reap.

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-apsara-dance-spectacle-musee-national-8

Véritables icônes du pays, ces danseuses ont pour particularité de se contorsionner les mains de façon incroyable en effectuant une chorégraphie millimétrée !

Un voyage au Cambodge n’est pas complet sans rencontrer ces danseuses envoûtantes et leur danse synchronisée. À Phnom Penh, une représentation de l’association Cambodian Living Arts (association à but non lucratif) a lieu tous les soirs au Musée National du Cambodge. Les danseurs sont des étudiants et les fonds récoltés leur permettent de financer leurs études 🙂

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-apsara-dance-spectacle-musee-national-2

Les danses traditionnelles cambodgiennes défilent pendant une heure. Les costumes et les danses changent à chaque musique. C’est superbe !

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-portrait-danseuse-apsara-10

Avant le spectacle, nous avons demandé au manager si nous pouvions prendre quelques artistes en photo en fin de représentation. Il a donc improvisé une séance photo avec tous les artistes pour tous les spectateurs. C’était super sympa et magnifique !

  • Prix d’une place de spectacle de danse Apsara à Phnom Penh : de 15 à 25 $ (~ 12,60 à 21 €) en fonction de l’éloignement de la scène – 19 heures tous les jours

Après le spectacle, nous irons fêter dignement la fin de cette année autour de burgers et de bières, en attendant le feu d’artifice du nouvel an au centre de Phnom Penh. Tous les locaux étant de sortie, l’ambiance était géniale et bon enfant !

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-new-year-nye

Bonne et heureuse année 2018 à tous depuis Phnom Penh !!!


Où dormir à Phnom Penh ?

Bien située, la guesthouse B52 propose des chambres très propres et en bon état, avec climatisation (indispensable à Phnom Penh). Le bar restaurant propose de supers burgers et des bières à 0,50 $ en happy hour 🙂 Le bonus : le propriétaire est également policier et vous pouvez l’appeler si la police vous arrête !

  • Guesthouse B52 : 15 $/nuit (~12 €) pour une chambre double correcte avec salle de bain privative et climatisation

serial-travelers-cambodge-phnom-penh-portrait-danseuse-apsara-12

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

11 thoughts on “2 jours à Phnom Penh, l’ex perle d’Asie du Sud-Est

  1. Daphné says:

    Très bon article complet et instructif qui nous a permis de préparer au mieux notre visite de la capitale 😄 On a suivi vos conseils et on a notamment adoré le spectacle de danse cambodgienne au sein du musée national 🤗 Merci encore!!

  2. Superbe les danseuses. Nous n’avons ps visité Phnom Penh, seulement Angkkor.
    Quant à la terrible histoire des cambodgiens nous avons acheté sur place à l’auteur (il vient un restaurant) son livre l’Angkkar. Bouleversant.

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)