OUEST AMERICAIN

Arrivée fracassante à Los Angeles !

Los Angeles, la ville mythique du cinéma hollywoodien, ses plages, ses palmiers et ses surfeurs… 

Mais aussi et surtout sa pauvreté, ses gangs, son « apartheid » social, ses rues gigantesques, ses embouteillages… Vous l’aurez compris, nous avons été quelque peu déçus par cette mégalopole qu’est L.A., et si c’était à refaire, nous aurions sûrement modifié l’itinéraire de façon à y passer moins de temps, et peut-être repartir de San Francisco. Nous n’avons pas trouvé de charme particulier à la ville, cela dit il y a tout de même quelques jolies choses à voir.

Serial-Travelers-Hollywood-Boulevard-Marvin-Gaye-Star
Première soirée à L.A. sur Hollywood Boulevard

Avant d’y mettre les pieds, nous avions une vision un peu idéalisée de la ville, qui nous faisait vraiment rêver. Il faut croire que la vision des USA que l’on nous distille dans les films et séries TV est pas mal erronée !

Mais bon, on n’est pas là uniquement pour vous miner le moral, il y a quand même du bon à Los Angeles !


JOUR 1 Vendredi 3 juin 2016. Nous arrivons à CDG vers 6H du matin pour un premier vol Paris-Amsterdam initialement prévu à 7H20, opéré par KLM (merci beau-papa et belle-maman pour nous avoir amené à l’aéroport 🙂 ). Seulement, il y a énormément de brouillard, et vers 7H, une annonce nous indique que notre vol ne partira pas à l’heure pour des raisons de sécurité. Là, GROSSE PANIQUE ! Et oui, nous avons seulement 1H de marge à Amsterdam pour prendre notre correspondance Amsterdam-Los Angeles, prévu à 9H50.

Nous partirons finalement à 8H40 au lieu de 7H20 (heure initiale où on devait arriver à AMS), pour un vol d’une durée d’1H. Vous faîtes un rapide calcul et vous vous rendez alors compte qu’on arrivera à AMS quelques minutes seulement avant de prendre la correspondance (atterrissage à AMS à 9H35). Autrement dit, il sera quasi impossible d’avoir notre correspondance !

C’est d’ailleurs ce que sont dit les petits génies travaillant chez Air France-KLM, qui nous enverront un sms dans le premier avion pour nous signifier qu’ils ont annulé notre billet sur le deuxième vol. Dans ce sms, on nous proposera d’ailleurs de reprendre un vol Amsterdam-Paris dans la matinée pour repartir vers L.A. depuis Paris à 17H… Autrement dit : perte sèche et totale de la première nuit d’hôtel et de la première journée de location de voiture, sans compter le chamboulement de notre planning !

Mais, on ne s’est pas démontés ! Après avoir invectivé un passager qui prenait tout son temps pour descendre sa valise (french touch n°1), Thomas fonce et remonte toute la longueur de l’avion en courant (on a eu l’excellente idée de choisir les tous derniers sièges du fond…). A la sortie de l’avion, s’engage une course folle d’1 km avec nos sacs dans l’aéroport pour essayer d’avoir notre correspondance ! Thomas fonce dans l’aéroport en bousculant quelques personnes (french touch n°2) mais arrive finalement à atteindre la porte d’embarquement 1 min avant qu’elle ferme ! SOULAGEMENT ! On va pouvoir avoir notre correspondance (mais trempés de sueur et soufflant comme des asthmatiques !

Nous nous asseyons finalement sur les sièges que nous avions réservé sur internet 24H avant, et là, une grosse pimbêche nous invective à son tour parce qu’on est sur son siège (nous n’avions pas intégré le fait qu’avec l’annulation de notre billet par la compagnie, nos sièges avaient été redispatchés…). Du coup, grosse dispute avec la dame en question (french touch n°3) qui se finira par une médiation avec le personnel de bord (qui nous donnera raison). On abandonnera nos sièges pour éviter d’en arriver aux mains, et le personnel de bord nous remerciera généreusement, en nous chouchoutant pendant les 10H de vol jusqu’à L.A.

Passage au-dessus du Groenland

Nous arriverons donc à LAX vers midi sans nos valises… Et oui, le transfert de passagers a été très rapide, mais ça n’a pas été la même musique pour nos bagages ! On vous explique quoi faire ici, si vous devez vivre la même péripétie que nous. Premier contact avec la ville et premier choc : en atterrissant de jour à LAX, vous ne voyez pas grand chose, car la ville est coincée sous une chape de pollution jaunâtre…

Après 30 minutes d’attente pour compléter les différentes formalités (prise d’empreintes, questionnaire d’entrée…) – on ne nous demandera d’ailleurs même pas notre ESTA ! – nous filons au bureau de réclamation de la compagnie pour savoir quand nos bagages arriveront. On nous indique que les bagages devraient arriver soit dans la soirée, soit le lendemain. Le programme de la journée sera donc modifié en conséquence, car sans valise nous n’avons plus AUCUN vêtement !

serial-travelers-arrivee-a-LAX
Arrivée à LAX, avant les formalités d’entrée aux Etats-Unis

Vers 13H30, nous irons donc retiré notre voiture, réservée au préalable chez AVIS (une navette AVIS ou tout autre loueur de voiture important comme SIXT, etc. vient chercher les passagers à la sortie du terminal pour les amener jusqu’à l’agence), l’agence étant complètement accolée à l’aéroport. Nous hériterons finalement d’un 4×4 Jeep Patriot, qui sera notre monture pour les 3 prochaines semaines. Serial astuce : prendre une assurance PEP (personal effects cover) en sus peut être une bonne idée. Par contre, ne pas prendre le GPS proposé par l’agence de location car son prix est élevé : utilisez Google Maps sur votre téléphone avec le roaming, ça fonctionne formidablement bien et c’est gratuit 🙂 !

serial-travelers-notre-jeep-patriot
Notre Jeep Patriot !

Première destination de la journée : faire du shopping ! Nous avions prévu de faire les magasins d’usine (outlet en anglais) en fin de séjour, mais là, la situation l’impose ! En discutant avec l’hôtesse de l’agence de location, elle nous indique que le Citadel Outlet est parfait pour nous ! Il s’agit d’un outlet situé à 30 minutes de l’aéroport à East L.A. en plein quartier chicanos.

Voici l’itinéraire depuis l’aéroport jusqu’au Citadel Outlet :

Paradis pour Laura, cauchemar pour Thomas, l’outlet est le temple du shopping à l’américaine. Vous retrouverez toutes les grandes marques (Calvin Klein, Levis, Nike, H&M, Adidas…) dans des bâtiments d’inspiration coloniale mexicaine. Nous achèterons quasiment 1000$ de marchandises en restant pratiquement 3H sur place…

Nous irons ensuite rejoindre notre hôtel, le Rodeway Inn Hollywood, situé tout près de Sunset Boulevard, pour faire le check-in et pouvoir enfin nous doucher ! L’hôtel est un peu viellot (rénovation prévue début 2017), mais de bonne facture tout de même et sa position géographique est un vrai plus ! Attention d’ailleurs, car il existe deux hôtels Rodeway Inn portant le même nom et proches de Sunset Boulevard. Faire donc attention à l’adresse ! On se fera une belle frayeur à ce propos avec la livraison des valises.

Voici l’itinéraire depuis l’outlet jusqu’à notre hôtel :

Nous irons faire quelques courses le soir même (indispensable glacière) avant d’aller manger un bout et flâner un peu sur Hollywood Blvd. A 22H, nous étions déjà au lit comme des petits vieux, la fatigue de la journée et le jet-lag ayant fini de nous achever ! La mauvaise nouvelle du jour : PAS DE VALISE ! Et ils sont de plus incapables de nous dire où elles se trouvent. Nous devrons attendre encore un jour de plus pour espérer les récupérer…


JOUR 2 Samedi 4 juin 2016. Aujourd’hui, il s’agit de la première vraie journée de touriste. Ce matin, nous avons prévu de visiter Downtown L.A. (le city hall, le Walt Disney Concert Hall, le quartier d’Olvera Street, la gare d’Union Station, Pershing Square) et de nous rendre au Griffith Observatory + Hollywood Sign.

Downtown L.A. et le Pueblo de Los Angeles (city hall, Walt Disney concert hall & Olvera Street) : y aller de préférence le samedi ou le dimanche, car vous aurez très peu de monde. L’inconvénient est que l’observation deck du city hall (point d’observation au 27ème étage de la tour) n’est pas disponible le weekend (avec toute la pollution, on s’est dit que de toute façon on n’observerait pas grand chose).

Notre coup de coeur : Olvera St (le lieu d’origine où a été fondée la ville de Los Angeles) et la gare d’Union Station. Comptez une bonne heure et demie pour faire le tour. Serial astuce : Se garer dans la rue en n’oubliant pas le parcmètre (1$/30 min) !

Serial-Travelers-Los-Angeles-Olvera-Street3
Une voiture d’époque trouvée au détour d’Olvera St

Griffith observatory et Hollywood sign : au Griffith Observatory, essayez de vous garer le long de la route (attention les places sont chères) qui remonte vers l’observatoire. Si vous avez de la chance, vous apercevrez peut-être (pollution omniprésente) quelques recoins de la ville. Comptez 1H max sur place.

Ensuite, direction le Lake Hollywood Park, d’où vous pourrez faire les plus belles photos avec l’Hollywood sign derrière vous (point de vue à quelques mètres à droite d’un arbre solitaire). ATTENTION à l’endroit où vous vous garez : vous remarquerez une peinture rouge sur le bord du trottoir.

Serial-Travelers-Los-Angeles-Hollywood-Sign4
Ne surtout pas stationner sur un trottoir peint en rouge !

N’Y STATIONNEZ SURTOUT PAS et encore moins DEVANT UNE BOUCHE D’INCENDIE ! Sinon amende très salée à la clé (on en a fait l’expérience, amende de 300$) et véhicule immobilisé à la fourrière ! En effet, une brigade spécialisée est là pour repérer les mauvais conducteurs qui se gareraient là ; et croyez-nous ils sont à l’affût même si on ne les voit pas ! Nous étions en train de prendre des photos quand Laura crie d’un coup « il y a une dépanneuse qui embarque la voiture » ! Un jour après notre course folle à Amsterdam, nous voilà de nouveau à réaliser un sprint pour interrompre l’enlèvement de la voiture ! Nous arriverons à les rattraper, mais 2 roues étant déjà en l’air, nous devrons nous acquitter de l’amende pour récupérer titine…

Il est interdit de se garer dans le coin à cause des incendies réguliers qui touchent L.A. l’été, pour laisser la place aux camions de pompier, CQFD ! Serial astuce : Se garer un peu plus loin sur une place autorisée, vous marcherez peut-être un peu plus mais vous pourrez économiser 300$ et du stress !

Voici l’itinéraire détaillé de la matinée :


Cet après-midi, nous avons prévu de nous rendre à Santa Monica en traversant L.A. d’Est en Ouest, en passant par Beverly Hills (qui n’a rien d’extraordinaire d’ailleurs). Nous terminerons par un coucher de soleil sur Hollywood Blvd, et par une promenade sur le walk of fame !

Nous atteindrons péniblement le quartier de Santa Monica après plus d’1H de route (ah les joies des embouteillages angelinos…). Très secoués par l’amende qui vient de nous tomber dessus, nous faisons super attention à tout ce que nous faisons au volant et nous vérifierons 10 fois que la place de parking à Santa Monica ne posera pas de problèmes.

Attention, il est possible d’avoir un soleil au beau fixe en plein Hollywood et retrouver Santa Monica complètement embrumée, c’est ce qui nous est arrivé.

La Pier Santa Monica est une jetée en bois transformée en parc d’attractions, photogénique et TRÈS fréquentée. Pour info, c’est sur cette jetée que se termine la mythique route 66 qui part de Chicago dans l’Illinois à plus de 3000 km de là !

Terminez par la 3rd St Promenade située à 2 pas, une rue commerçante avec pas mal d’animations et de boutiques, on s’y sent bien ! Comptez 2H max entre la Pier Santa Monica et 3rd St Promenade et ses environs. Serial astuce : Se garer dans la rue en n’oubliant pas le parcmètre (1$/30 min) !


Coucher de soleil au Wattles Garden Park : initialement, nous devions faire des photos au Runyon Canyon Park, mais il était fermé pour rénovation à notre arrivée sur place. Nous avons donc fait quelques clichés depuis ce petit jardin public réservé aux chiens que leurs propriétaires peuvent promener en liberté.

Serial-Travelers-Los-Angeles-Sunset-Wattles-Garden-Park
Coucher de soleil sur L.A. dans le quartier d’Hollywood

Walk of fame et TLC Chinese theatre (Hollywood Blvd) : une grande avenue avec les fameuses étoiles sur les trottoirs. Sympa à faire à la tombée du soir, mais pas la peine de s’y attarder, comptez 2H max pour faire l’A/R sur la portion du boulevard la plus intéressante.

La balade est sympa, mais vous remarquerez surtout une chose : la pauvreté ! En effet, la crise de 2008 semble se ressentir beaucoup plus durement de l’autre côté de l’atlantique. Beaucoup de gens dorment à même le sol, d’autres poussent le peu d’affaires qui leur restent dans des caddies… A côté des voitures de sport rutilantes et des néons tapageurs de la ville ! C’est ça tout le contraste dérangeant de L.A. ! Serial astuce : Se garer dans un parking privé (1$/30 min), en self park, sans valet parking !

Voici l’itinéraire détaillé de l’après-midi :

Parallèlement à nos aventures du jour, nous avons essayé d’obtenir des informations sur la livraison de nos bagages toute la journée sans succès… Or, le lendemain matin nous sommes censés partir pour le Grand Canyon National Park situé à 800 km à l’Est.

Il aura fallu attendre 23H50 pour que le livreur arrive enfin avec nos bagages dans le bon hôtel (le pauvre homme avait essayé de nous livrer par deux fois dans la journée dans l’autre hôtel homonyme, sans succès bien sûr).

Nous profiterons donc d’une nuit de sommeil relativement courte, avant d’entamer la route pour arriver au Grand Canyon le lendemain. Mais, soulagés, nous pourrons entamer notre roadtrip de façon plus sereine !

Publicités

12 réflexions au sujet de “Arrivée fracassante à Los Angeles !”

  1. Hello nous avons aussi hésité à rester à Los Angeles pour la fin de notre tour du monde mais au final avons décidé de zapper LA au profit de San Francisco. Votre récit m’amène à penser que nous avons fait un bon choix même si vous avez vu une vision intéressante au final du pays. Nicolas (www.tootenfamille.com). Nous venons d’arriver dans le Nord de L’Australie après Bali…:-) bonne continuation !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s