INDONESIE, L'INDONESIE, TOUR DU MONDE

5 jours dans les alentours d’Ubud

Ubud était censée être l’un des points d’orgue de notre voyage à Bali car elle est considérée comme le centre culturel de l’île. Au final, cette ville s’avérera être une Kuta miniature, avec son lot de boutiques branchées, des bars à foison et des touristes occidentaux par milliers… pas vraiment ce à quoi on s’attendait ! Toutefois, il suffit de prendre un scooter pour s’éloigner du centre et retrouver un peu d’authenticité.

Trajet Munduk – Ubud et installation sur Ubud

Jeudi 10 août 2017. Nous quittons Munduk tardivement vers les coups de 11H, nous résignant à choisir le chauffeur proposé par la guesthouse pour 400 000 rupiah (~26 €) pour nous rendre à Ubud, étant dans l’impossibilité de trouver un GRAB dans la matinée. Le chauffeur se révelera être super sympathique et nous passerons tout de même un bon moment durant les 2H de trajet où il répondra à nos nombreuses questions.

Après avoir déposé nos affaires à la guesthouse d’Ubud en début d’après midi, nous partons à pied à la recherche d’un warung pour manger. Premier gros choc : les prix sont au minimum triplés comparé aux villes précédentes. Secondo, les gros restaurants s’entassent : mexicains, italiens, sushis bar, burgers et même filets mignons ! Mais où sont donc passés Bali et ses fameux nasi ?

Nous nous arrêtons finalement dans un warung cosy où nous trouverons des plats délicieux, des jus & smoothies extraordinaires, ainsi qu’un accueil et un service très chaleureux par la patronne Sri. Il s’agit du warung Pondok Madu ! Un de nos coups de cœur sur Ubud, où nous retournerons d’ailleurs quatre fois tellement c’était bon !


Visite du temple Goa Gajah

serial-travelers-bali-ubud-goa gajah(4)

Nous partons ensuite en direction de Goa Gajah, la grotte de l’éléphant, qui est un petit temple hindouiste dédié à Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, dieu de la sagesse, de l’intelligence, de la protection et patron des écoles.

L’entrée est à 15 000 rupiah par personne (soit moins d’1€) et il n’y a pas nécessité de porter un sarong si vous avez un pantalon ou une jupe/robe longue. A l’origine, ce temple construit au IXème siècle aurait selon les spécialistes d’abord été consacré à Bouddha avant d’être reconverti en temple hindouiste. L’entrée de la grotte est matérialisée par une bouche de démon assez impressionnante ! Une petite demie heure suffit pour ce temple, il n’y a pas de choses exceptionnelles à voir.

 

En repartant de ce sanctuaire, nous profitons d’un coucher de soleil sur les rizières en périphérie d’Ubud, un moment magique !

serial-travelers-bali-ubud-sunset-rice-fields


Direction Kintamani et les alentours du lac Batur

serial-travelers-bali-pura-ulun-danu-batur(5)

Vendredi 11 août 2017. Vous pouvez retrouver notre article dédié ici.


Visite des temples de Tirta Empul et Gunung Kawi

serial-travelers-bali-gunung-kawi(1)

Samedi 12 août 2017. Après s’être purifié en suivant le rituel hindouiste à Tirta Empul (article à retrouver ici), nous reprenons le scooter en direction d’un temple sculpté dans la roche : Gunung Kawi.

Il y a un droit de parking de 2000 rupiah par scooter (soit moins de 13 centimes d’euro !) que l’on vous demandera bien en amont de la rue menant au temple. L’entrée coûte également 15 000 IDR (toujours moins d’1 €) et l’on vous prêtera un sarong pour pouvoir visiter le temple.

Il s’agit en fait d’un trou de verdure avec des paysages de rizières (oui oui on est bien dans un sanctuaire) où se dressent plusieurs deux mausolées de plusieurs mètres de haut, lovés dans des niches qui ont été creusées dans la pierre ! Ceux-ci sont censés évoquer les temples rupestres d’Ajanta en Inde (célèbre pour ses 30 grottes artificielles dédiées au culte bouddhiste). Il s’agit des tombes du roi Udayana et de sa famille, édifiées aux Xème siècle.

 

Attention, ça descend beaucoup (230 marches, la remontée est assez éprouvante). C’est joli mais c’est vrai qu’après avoir visité Tirta Empul et ses fontaines, c’est moins impressionnant. Nous resterons moins d’une heure à arpenter les différentes parties et sentiers du temple, répartis aux quatre coins de cette cuvette dans laquelle le temple a été construit.

Un peu fatigués par les derniers jours, nous décidons de rentrer tôt sur Ubud pour profiter un peu de la piscine de la guesthouse ! Après tout, nous sommes quand même en vacances non 🙂 ? Nous passons un moment à discuter dans la piscine avec deux étudiants Français qui nous conseillent vivement les plantations de café. Nous les ajoutons donc au programme du lendemain !


Tegalalang, les rizières version Disneyland du côté d’Ubud

serial-travelers-bali-tegalalang-rice-terraces-overview(1)

Dimanche 13 août 2017. Ce matin, nous prévoyons d’aller visiter les rizières de Tegalalang, proches d’Ubud, pour éviter les foules de touristes que nous avons aperçu les jours précédents en traversant le village. Nous nous perdons 1H dans la campagne balinaise, faute à Maps.me qui s’est trompé pour la première fois ! Bien vérifier que la mention « attraction touristique » et non pas « village » apparaisse quand vous entrez le nom de Tegalalang, si vous ne voulez pas répéter la même opération que nous.

Nous arrivons finalement vers 11H30 à Tegalalang : c’est donc loupé pour éviter les hordes de touristes ! Les rizières sont beaucoup plus étroites que celles de Jatiluwih. A l’inverse de cette dernière, nous ne voyons ni paysans travailler, ni bœufs tirant des attelages dans les rizières.

serial-travelers-bali-tegalalang-rice-terraces-overview(2)

Cependant, tous les 100 mètres, un petit bureau intitulé « donation » fait barrage. Nous nous acquittons du premier « péage » mais nous rendons vite compte que l’ensemble de la visite consiste à marcher cinq minutes, payer, prendre quelques photos, repayer… Très peu fan de la méthode, nous ne passerons qu’une demi-heure dans ces rizières constituées essentiellement de droits de passage et de files d’attente de touristes. Tout le contraire de la super expérience que nous avions vécu à Jatiluwih !

 


Dégustation du ca(ca)fé Luwak, le café le plus cher du monde !

serial-travelers-bali-ubud-luwak-coffee(7)

En sortant des rizières de Tegalalang pour reprendre notre scooter, nous rencontrons Yande, un rabatteur qui nous mène jusqu’à une plantation de cafés. Nous le suivons, non sans méfiance au premier abord, car il nous certifie que c’est complètement gratuit, et qu’il n’y a aucune obligation d’achat.

Qu’est-ce que le café Luwak ? Il s’agit du café le plus cher du monde, car obtenu par un processus plus long que le café traditionnel. On va en fait récupérer les grains de café digérés et excrétés par la civette, un petit mammifère nocturne, qui a une faiblesse pour les grains de café ! Apparemment, la digestion des grains permet d’éliminer une grande partie de la caféine, ce qui permet d’obtenir un café, dont le goût ne reste pas en bouche, comme un café traditionnel.

Comment a-t-on découvert ça ? Et bien, à l’origine, l’Indonésie était une colonie productrice de café pour la couronne Hollandaise. Toute la production de café était exclusivement réservée à l’export vers la métropole, sans qu’il ne reste rien pour les Indonésiens. C’est à ce moment-là que ces derniers ont commencé à observer le comportement des civettes et ont eu l’idée de récupérer les grains digérés (après lavage bien sûr) ! Les colons Hollandais ont mis un peu de temps à constater que ce caca-fé était d’une qualité très supérieure à la boisson traditionnelle. Mais à présent, on connait la suite quant au succès international de ce café au caca de civette !

 

Lors de cette dégustation, nous aurons la chance d’avoir une tonne d’informations distillées par Yande, sur le café, Bali et la culture indonésienne en général  pendant 1H30. Nous aurons l’occasion de goûter une tasse de café Luwak pour 50 000 rupiah (soit 3,2 € la tasse) en plus d’une douzaine d’autres cafés et thés spéciaux, et ce gratuitement comme annoncé au début de la visite ! Nous ressortons ravis après la déception de Tegalalang une heure plus tôt et nous vous conseillons vivement d’aller faire un tour chez Ceking Sari Luwak Coffee.


Découverte de la plus belle piscine du Monde !

serial-travelers-bali-hanging-gardens-of-bali-pool(5)

Après cette super dégustation, nous nous rendons au resort Hanging Gardens of Bali, l’hôtel détenant officiellement la plus belle piscine du MONDE ! Voir l’article complet ici.

De retour de notre nuage après cette superbe après-midi de luxe, nous redescendons vite sur Terre quand le pneu arrière de notre scooter crève ! Tous les réparateurs sont déjà fermés (il est 18H passés) alors Thomas pousse le scooter sur 7 kilomètres pour rejoindre notre guesthouse d’Ubud pendant que Laura essaye de faire la circulation. Bali n’est pas faite pour les piétons et les routes sont étroites, alors un scooter au rythme d’un piéton, vous pouvez imaginer la galère ! Sur la route, pas moins d’une vingtaine d’Indonésiens nous interpelleront pour nous proposer leur aide.

Enfin arrivés à la guesthouse, nous racontons notre péripétie du jour au propriétaire qui nous dit de ne pas nous en faire, il s’en occupera le lendemain. Et effectivement, le lendemain matin, notre scooter avait un pneu tout neuf pour seulement 100 000 IDR (~6,67 €) !


Ascension et lever de soleil sur le Mont Batur

L’article complet est à venir ici 🙂

Lundi 14 août 2017. Notre dernière journée à Ubud est consacrée à l’ascension du Mont Batur, l’un des 2 volcans actifs de Bali. De retour de la randonnée dans la matinée, nous profitons de la piscine l’après-midi et faisons un saut au spa pour nous faire épiler. Si les Indonésiennes sont des pros du massage, l’épilation à la cire n’est en revanche pas vraiment pas leur truc… On ressortira tous deux endoloris de cette expérience !

Pour notre dernière soirée, nous retournons manger chez l’adorable Sri au warung Pondok Madu ! Mais cette fois-ci, nous  sommes accompagnés de Carole, Johan, Lilouan et Esteban. Il s’agit de 4 Français rencontrés via nos blogs respectifs, qui nous ont proposé de manger ensemble pour partager nos expériences. Ils parcourront eux aussi l’Asie du Sud-Est ainsi que l’Océanie, et ce pendant les 5 mois à venir.

serial-travelers-bali-ubud-warung-pondok-madu
Photo de notre dernière soirée à Ubud avec Sri et les membres de auboutdumondeenfamille 🙂

Ce fut un dîner super sympa et ça fait du bien de rencontrer des gens qui ont affaire aux mêmes problématiques ou mêmes questionnements que nous, lors d’un voyage au long cours. D’ailleurs, ils s’envoleront pour l’Australie dès le lendemain. Merci encore à vous pour ce dîner riche en échanges 🙂 N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur blog au bout du monde en famille !

Tableau Ubud

Publicités

13 réflexions au sujet de “5 jours dans les alentours d’Ubud”

  1. Joli article. C’est vrai qu’Ubud est très touristique même si ça reste plus fidèle aux traditions que la côte. Nous ça a été notre récréation gustative après le Sri Lanka et la Thaïlande 🙂 on a même apprécier d’y manger des crêpes…Et effectivement Le scoot y’a pas mieux sur place pour s’enfoncer dans la campagne et retrouver l’authenticité. Mais avec GPS…Nicolas des tootenfamille.com

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Nicolas ! On n’a pas encore testé le sud de Bali ce sera sur nos deux derniers jours avant de prendre l’avion pour Singapour. Je viens de voir que votre voyage touchait à sa fin. J’ai pas encore eu le temps de vous suivre en Polynésie française avec les préparatifs de notre voyage mais dès que j’ai le temps je regarderai avec grande attention. Nous venons d’arriver à Gili Air 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s