LE SRI LANKA, SRI LANKA, TOUR DU MONDE

Pourquoi Dambulla et son golden temple nous ont déçu ?

À vingt kilomètres de Sigirîya, sur la route entre Kandy et Anuradhapura, il est difficile de louper la ville de Dambulla et son golden temple, en plein dans le triangle culturel.

Après avoir passé une journée et deux nuits à Sigiryîa, nous quittons notre super guesthouse Sigiri Forest View et son super propriétaire pour nous rendre à Dambulla en bus le mardi 26 septembre au matin.

Pour cette nouvelle étape, nous avons décidé de prendre une guesthouse située à l’écart de la ville, pour s’affranchir du bruit de la rue. En effet, Dambulla est une immense artère routière où des centaines de véhicules passent tous les jours, avec leur cortège de klaxons.

A quelques centaines de mètres du temple d’or de Dambulla, nous trouvons la guesthouse Summer Set Inn. Propre et bien située, nous étions plutôt contents de notre nuit mais le propriétaire nous a un peu refroidi !

En effet, il a voulu augmenter le prix de la chambre que nous avions fixé la veille, au moment de payer le lendemain. D’après lui, le prix du dollar aurait augmenté dans la nuit et il aurait sous-estimé le prix de sa chambre la veille… Vous ne voyez pas le rapport ? Et bien nous non plus !

  • Trajet en bus Sigiryia – Dambulla : 30 minutes – 105 LKR/pers. (moins de 60 centimes)
  • Guesthouse Summer Set Inn : 2200 LKR/nuit (~12 €) pour une chambre simple avec climatisation et très peu d’équipements 

En débarquant du bus mardi 26/09/2017, on a tout de suite eu ce sentiment que la ville ne nous plairait pas ; sans doute que la pluie qui nous a accueilli à aider à ressentir ce mauvais feeling. Mais de toute façon, on s’est vite rendu compte qu’il n’y avait pas grand chose à faire dans cette ville et qu’une journée aurait amplement suffi sans avoir besoin d’y passer la nuit…

serial-travelers-sri-lanka-dambulla-golden-temple-gold-stupa

Le marché aux fruits & légumes

La ville de Dambulla est construite autour d’une grosse artère routière bondée toute la journée de camions, camionnettes et autres véhicules qui foncent droit vers le marché aux fruits & légumes. Ouvert 24H/24, il s’agit du plus grand marché du pays, mais cela ressemble plus à un énorme parking désordonné, bruyant et saturé.

Sa visite vaut quand même le détour. On y découvre des fruits et légumes que nous n’avions jamais vu auparavant. Le plus édifiant est le sentiment de cohue générale et de bordel organisé qui semble fonctionner entre les vendeurs, les acheteurs et les chauffeurs.

Le temple d’or de Dambulla

Ce temple vieux de 22 siècles est l’un des lieux de pèlerinage les plus importants du pays. Ses cinq sanctuaires constituent l’ensemble de temples-cavernes le plus grand et le mieux conservé du Sri Lanka. L’architecture est unique, avec des peintures murales couvrant une superficie de 2100 m2 et 157 statues représentant majoritairement Bouddha.

L’entrée principale de l’enceinte du temple est composée d’un musée complètement kitch, surmonté d’un gigantesque Bouddha doré, ainsi que d’un stûpa doré au sol. C’est clinquant et visible de loin, mais ce n’est pas ici que vous pourrez acheter vos tickets !  Et oui, nous avons emprunté le chemin montant jusqu’au temple pendant un moment, pensant acheter les tickets un peu plus haut (à l’instar de Mihintale)…

Mais nous avons dû finalement redescendre après avoir aperçu un panneau indiquant la vente de tickets en contre-bas de l’autre côté de la montagne. 500 mètres plus loin, nous rejoignons le bureau de vente de tickets qui donne accès au site via un autre escalier, invisible depuis l’entrée principale !

serial-travelers-sri-lanka-dambulla-golden-temple-way-ticket

Plutôt énervant, surtout que cet accès dérobé et super mal indiqué est uniquement à destination des étrangers, les locaux pouvant continuer à monter par le chemin principal sans avoir peur de se faire refouler sans ticket à l’entrée…

Plus on monte, plus le panorama est splendide. À l’arrivée, une grande place offre une vue à 180 degrés. Si le temps est dégagé, il est possible de voir les rochers de Sigiryia et Pidurangala.

Viennent ensuite les visites des cinq différentes caves du temple d’or (on a jamais vu une once de métal doré d’ailleurs dans ce temple). Elles impressionnent par leurs peintures au plafond et le nombre de statues différentes de Bouddhas.

serial-travelers-sri-lanka-dambulla-golden-temple-reclined-buddha

Mais, mis à part le Bouddha couché de la première salle, tout se ressemble beaucoup même si c’est joli et ça devient vraiment répétitif dès la troisième cave.

serial-travelers-sri-lanka-dambulla-golden-temple-cave-statue-buddha-2

Nous ne resterons d’ailleurs pas plus de 40 minutes en haut. En somme, beaucoup d’efforts pour pas grand chose.

  • Entrée du Temple : 1500 LKR 8,20 €
  • Consigne pour les chaussures : 25 LKR 0,14 €
  • Tenue correcte exigée : épaules et genoux couverts

Le lendemain, nous repartirons de Dambulla en bus au matin, pour rejoindre la seconde ville du pays, Kandy.

serial-travelers-sri-lanka-dambulla-temple-flowers

Publicités

4 réflexions au sujet de “Pourquoi Dambulla et son golden temple nous ont déçu ?”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s