LE MYANMAR (BIRMANIE), MYANMAR (BIRMANIE), TOUR DU MONDE

Trek de 3 jours entre Kalaw et le lac Inle en immersion locale !

Les monts à perte de vue, les champs colorés et les petits villages se méritent ! 72 kilomètres de marche sur des sentiers incroyables et des logements plus que rudimentaires…

Deux jours de vélo à Bagan n’auront pas suffit à nous dégourdir les pattes ! Lundi 6 novembre 2017, nous quittons donc la cité aux milliers de pagodes pour rejoindre Kalaw en bus, un village situé à 1300 mètres d’altitude.

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-moine-monk-paysage-way-chemin

  • Trajet en bus standard de jour Bagan – Kalaw : 6H – 11 000 MMK/pers. (~6,90 €)

Notre guesthouse à Kalaw, Unique Bed & Breakfast, ne proposait que des treks privés à 75 $ par personne ! Après quelques recherches, l’agence Sam’s Family semble être la plus connue du village et a de très bon avis. Bingo ! Après un coup de téléphone, notre trek en groupe était réservé pour le lendemain à un prix bien moins onéreux !

  • Trek de 3 jours et 2 nuits avec l’agence Sam’s Family : 40 000 MMK/pers. (~25 €) : guide, logement, repas, transit des bagages jusqu’à votre logement à Inle et traversée en bateau d’une heure sur le Lac Inle
  • Pensez à réserver un hôtel à Inle pour pouvoir communiquer le nom à l’avance à l’agence à Kalaw 

Mardi 7 novembre 2017, nous rejoignons l’agence Sam’s Family à 8H du matin. Nous rencontrons Sam, le propriétaire de l’agence, qui nous fait un super speech sur le déroulement des trois jours. Nous nous présentons également à Nan Bo, notre super guide et à notre groupe : Justine et Rémo (Rémi en italien, on a appris un truc), deux Suisses ainsi que Joao et Ricardo, deux Portugais.

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family

Nous débutons la marche à 8H30. Dès la sortie du village, les campagnes sont très belles et les locaux sont heureux de nous croiser. Nan Bo nous montre des fleurs et d’énormes araignées colorées que l’on retrouvera plusieurs fois lors du trek. Elle commence à nous expliquer les différentes ethnies que nous allons découvrir durant le trek : les Palaung et les Pa O.

On ne croise aucun autre groupe de touristes de toute la matinée et ce sera pareil pendant les trois jours. On retrouve quelques autres groupes aux arrêts pour les déjeuners mais il n’y a vraiment pas foule.

Le plus drôle est que l’on croise souvent les touristes ayant opté pour un trek privé à près de 100 € par personne soit 4 fois le prix de notre trek ! Selon nous, ça ne vaut donc vraiment pas la peine de débourser autant pour faire exactement la même chose.

Nous déjeunons près du village de Hin Kha Kone, perché en haut d’une colline avec une vue splendide. Le repas est majoritairement fait de chapatis accompagnés d’une délicieuse salade d’avocat et de sésame. Nous l’avons découvert à Kalaw et on l’adore ! Thomas goûtera une graine de thé dans un village quelques heures après le déjeuner dans un village et c’est une très mauvaise idée ! C’est affreux mais c’est très drôle !

L’après-midi, la randonnée continue tranquillement entre montagnes, champs et rails… Ces enfants rentrent de l’école, chaque jour ils marchent 2 heures aller-retour !

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-rail-enfant-fleur

On fait une pause à Myindaik, un village reculé où des jeunes jouent au chilon. Ce jeu traditionnel birman fait penser au volley avec son filet au milieu, mais la balle est en rotin tressé. Autour, des écoliers viennent nous saluer et sont heureux de poser alors on s’en donne à cœur joie !

Nous allons à la rencontre des paysans au milieu de leurs champs, certains sont tout sourire et échangent avec notre guide et d’autres continuent de travailler.

Regardez où vous marcher, les sentiers ne sont pas stables ! Ça vous évitera peut être de mettre les deux pieds dans un ruisseau comme Joao 🙂 . Faites attention aux buffles également surtout quand il y a des bébés, celui sur la photo ci-dessous a voulu nous charger juste après la photo !

Après avoir marché une bonne heure sur les rails que l’on pense abandonnés, nous croisons un train.

Nous arrivons au village de Sad Ya Kong après 24 kilomètres. Certes les distances sont grandes mais sur les trois jours, le rythme de marche est vraiment tranquille. On est constamment sur un chemin correct et les dénivelés sont rares.

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-landscape-sunset-coucher-soleil

Le plus dur c’est l’adaptation au logement local ! Et oui, vivre chez l’habitant ça fait rêver jusqu’à ce que l’on voit la paillasse et la bassine, comprenez  le lit et la douche !

C’est drôle et ça laisse de bons souvenirs mais sur le coup on se dit : qu’est-ce qu’on fait là ? L’accueil de la famille et le super dîner sont bien au-dessus de nos attentes. C’est donc fatigués par la marche de la journée et bien repus que nous mettons quelques minutes à nous endormir dans notre hébergement de luxe 🙂 .

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-habitant-ciel-etoile-nuit

Le lendemain, après un copieux petit déjeuner, nous décollons à 8H bien fatigués. Un mariage a lieu cette semaine et la musique est à fond dans tout le village dès 4H du matin ! La nuit fut donc courte mais vite oubliée avec les nouveaux paysages qui s’offrent à nous !

Nous découvrons plein de cultures de végétaux différentes, on en essaie beaucoup ! On adore la tomate verte qui nous a été servie à chaque repas.

Thomas teste d’ailleurs le Kun Ja ou bétel. Les Birmans passent leur journée à chiquer ce mélange de noix d’arec et de tabac qui leur donne les dents rouges. Ils ne l’avalent pas car il peut donner des hallucinations.

A long terme, le Kun Ja est cancérigène et pourtant, plus de la moitié des Birmans en consomment tous les jours. C’est un peu comme la France et ses 16 millions de fumeurs… Avant / Après 🙂 :

Nous croisons des travailleurs qui battent les tiges de riz pour en extraire les grains. Du coup, Thomas, Joao et Ricardo ont testé aussi !

Les paysages changent très vite, on croise beaucoup de paysans et la végétation est superbe. On ne voit pas la journée passer !

On assiste même au bain d’un buffle !

24 kilomètres plus tard, nous arrivons à 16H au village de Part Tu où nous passerons la nuit. La bonne nouvelle c’est que tout le monde va pouvoir se doucher avant la tombée de la nuit !

Nous mangeons encore comme des rois et passons une partie de la soirée avec le père de famille. La veille, la famille ne nous avait pas rejoint et c’est dommage de dormir chez l’habitant en Asie et de rester entre Européens…

Une fois que la famille va dormir, nous entamons un jeu de cartes dont tout le monde connaît à peu près les règles. À peu près ça veut dire que nous mettons une heure à retrouver le vrai règlement. Note à nous-même : connaître toutes les règles d’au moins un jeu de cartes en voyage 🙂

Le lendemain, jeudi 9 novembre 2017, nous mettons deux heures à nous préparer entre super petit déjeuner, photos avec la famille et thanaka pour tout le monde ! Cette préparation cosmétique blanc-jaune que l’on voit sur les visages des Birmans est végétale.

Elle protégerait du soleil et serait excellente pour la peau grâce à ces vertus adoucissantes. Les Birmans en mettent depuis 2000 ans ! Nous, un jour nous aura suffi, la pâte durcit en séchant et donne la même sensation qu’un masque d’argile : ça tire !

La dernière matinée, on grimpe un peu pendant une heure. Nous passons par un péage afin d’acheter les tickets pour le Lac Inle.

  • Droit d’entrée au Lac Inle pendant 5 jours : 13 000 MMK/pers. (~ 8,1 €)

On passe devant cette drôle d’échelle… Cette rampe en bambou sert à envoyer les feux d’artifice ! Nan Bo nous a montré des vidéos, on croirait un lancement de fusée !

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-feu-artifice

Les superbes paysages continuent de défiler et on profite de ces derniers instants en pleine nature.

Il faut ensuite redescendre et pour finir en beauté, il n’y a pas de chemin mais plutôt une avalanche de cailloux. C’est court et sympa mais on est tout de même bien contents d’arriver enfin au restaurant pour le déjeuner. Comme d’habitude, c’est très bon.

La cerise sur le gâteau c’est la traversée du Lac Inle en pirogue ! Pendant une heure, nous découvrons les villages sur pilotis, les jardins flottants et les pêcheurs. C’est superbe et ça nous donne vraiment envie d’en voir davantage dans les jours qui suivent…

Ce trek est l’un des moments forts de notre séjour birman. 72 kilomètres semblent énormes mais les chemins sont très faciles, nous n’avons eu aucune courbature c’est vous dire ! Par contre, nos doigts de pied ont moins aimé, pensez à prendre de bonnes baskets voire des chaussures de randonnée !

Merci à Nan Bo qui est une personne géniale ! Elle peut parler les quatre dialectes des ethnies de la région en plus de l’anglais, c’est impressionnant ! Elle a vraiment ensoleillé notre trek de par sa connaissance et sa patience. Et oui, ce n’est pas facile de se traîner six Européens : on mange quand ? Il reste combien de kilomètres ? Il y a des bières ? J’ai oublié ma serviette ! J’ai un caillou dans ma chaussure ! Tu peux leur demander de faire une photo ? Il se mange ce fruit ? On est obligé de se lever aussi tôt demain ? …

C’est la mono et nous les ados en colonies de vacances ! Ambiance géniale ! Merci / Obrigado à notre Nan Bo Team : Justine, Joao, Rémo et Ricardo !

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-team-groupe

Et le meilleur pour la fin, merci aux Birmans pour leur accueil exceptionnel ! On ne peut pas compter le nombre de sourires échangés pendant ce trek et pendant toute la durée de notre séjour au Myanmar.

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-portrait-enfant-birman-2

Si vous voulez vous lancez dans l’aventure n’oubliez pas :

  • Une serviette
  • Une lampe torche
  • Des tongs
  • Si vos appareils ne tiennent pas trois jours : batterie supplémentaire ou chargeur nomade, il n’y a pas possibilité de se brancher à une prise électrique pendant le trek
  • Des sous pour les boissons non incluses et pour l’entrée au Lac Inle
  • Du papier toilette
  • Des affaires chaudes pour la nuit
  • Des médicaments au cas où
  • T-shirt et short sont idéaux pour marcher la journée
  • Casquette (ou parapluie si vous êtes Chinois)

Pour les bons mangeurs, ne vous inquiétez pas, vous ne mourrez pas de faim pendant ce trek ! Les plats sont délicieux et vous pouvez en redemander certaines fois 🙂


Où dormir à Kalaw ?

La guesthouse Unique Bed and Breakfast est un véritable appel à la détente ! Perchée en pleine colline, les chambres et salles de bain sont très propres et l’accueil est super. La tranquillité a un prix : 2 kilomètres de tout avec de gros dénivelés et aucune location de vélo ou scooter.

Nous avons donc dîné au restaurant de la guesthouse. Le menu est plus cher que la moyenne de la région mais les plats sont exceptionnels ! Il n’y a pas de Wifi, le staff vous met donc en partage de connexion avec un téléphone si nécessaire. Louis et son frère sont aux petits soins. Nous repartirons même avec deux chapeaux traditionnels en bambou.

  • Guesthouse Unique Bed & Breakfast : 22,10 €/nuit pour une chambre double avec climatisation et petit déjeuner inclus
  • Menu au restaurant de la guesthouse : 8 000 MMK/pers. (~5 €)

Où dormir à Inle ?

Une fois de plus on a trouvé un logement génial ! À force de réserver tous les trois jours, on devient des pros 🙂 ! Palace Nyang Shwe est la guesthouse idéale pour se reposer après tant d’émotions. Dans un petit bungalow, on est super bien accueillis et le choix au petit-déjeuner est varié. Le must : les vélos sont prêtés gratuitement ! Le bonus : des petits chatons partout, courez-y vite !

  • Guesthouse Palace Nyang Shwe : 22 000 MMK/nuit (~13,8 €) pour une chambre double avec climatisation et petit-déjeuner inclus
Publicités

16 réflexions au sujet de “Trek de 3 jours entre Kalaw et le lac Inle en immersion locale !”

    1. Merci beaucoup Julie pour ton commentaire. Ça a été l’un des moments forts de notre séjour birman, c’est vrai qu’il serait dommage de passer à côté 😊 raconte nous quand tu l’auras fait et profite bien de Bagan en attendant !

      J'aime

  1. Ce petit article tombe à point nommé ! on va faire ça d’ici 3/4 jours alors je pense qu’on va partir avec la même agence 🙂
    Aussi, on hésitait à faire un stop ‘n go à Niypa… Nyipayd… Niypaydaw ? Bref, dans la capitale. On sait que c’est un peu une ville fantôme mais vu qu’on a du temps, on voulait quand même voir à quoi ça ressemblait. Si vous vous y êtes arrêtés ou que tu as une idée sur la question, on est preneur !

    Lutoine.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ☺ si vous tombez avec Nan Bo comme guide, faites lui un big hug de notre part ! Les guesthouses qu’on a eues à Kalaw et Inle étaient toutes les deux top si ça peut vous inspirer. Effectivement, la capitale est unique en son genre, nous ne l’avons pas faite par manque de temps mais ça doit être quelque chose ☺, on veut bien ton retour si tu y vas ! La seule chose que l’on sait est qu’elle ne représente pas du tout la Birmanie, un petit aperçu que tu as dû sûrement déjà lire :
      https://www.courrierinternational.com/article/birmanie-bienvenue-naypyidaw-la-capitale-la-plus-etrange-au-monde

      J'aime

  2. Belle grande balade. Pour nous c’était seulement jusqu’au premier village.Et le lac Inle j’en rêvais et on n’a pa été déçus. C’est sur les Bimans sont adorables. A l’hôtel ils venaient tous voir la photo de notre petite fille sur internet qui avait mis un temps fou à rentrer…😃

    Aimé par 1 personne

    1. Oui !! vraiment un de nos highlights au Myanmar, nous avons adoré !! Surtout, l’accueil des locaux, tellement gentils et attentionnés, ça change carrément de la Thaïlande ! Par contre, on n’a pas tout compris par rapport à l’hôtel et votre petite fille Claudine ? Elle était avec vous en voyage au Myanmar, c’est ça ?

      J'aime

  3. Génial ! Merci – quant au confort : notre fille avait travaillé dans une ONG aux Philippines (3 mois chez l’habitant – dans le même « confort » – elle a gardé en souvenir la bassinette qu’elle utilisait pour se « doucher »….

    Aimé par 1 personne

    1. Looool on n’a pas gardé la bassinette mais j’avoue être contents de n’avoir profité de ce confort que pendant 2 jours, ce qui était amplement suffisant ! Avec le dos broyé à cause du matelas hyper dur et la douche rudimentaire, on va avoir quelques anecdotes à raconter pendant longtemps :p

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Vraiment l’un de nos « highlights » au Myanmar, on est tombé avec un groupe super et en plus des paysages et des rencontres avec les locaux, c’était ambiance colonie de vacances le soir, vraiment top 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s