Lever de soleil sur le Mont Batur

Récit d’une randonnée de nuit depuis Ubud jusqu’au sommet du Mont Batur ensoleillé.

Lorsque vous êtes à Ubud, deux ascensions de volcan sont réalisables. La plus connue est celle du Mont Batur. La seconde concerne celle du Mont Agung, plus longue, plus dure et avec un démarrage à minuit. Nous opterons pour la première le lundi 14 août 2017.

Nous réservons auprès de notre guesthouse un package comprenant le pick-up et le drop off à la guesthouse, le petit déjeuner et une collation, les guides locaux et une visite de plantation de café Luwak. Faites bien attention en réservant, les guides locaux ne sont pas toujours inclus. Ils sont les seuls autorisés à faire monter les touristes car ils font partie de l’association des guides du mont Batur. Vous ne pourrez donc pas monter seul et étant donné le temps de route depuis Ubud, venir en scooter la nuit semble périlleux. Notre package s’élève à 350 000 IDR (23,33 €) par personne. Après avoir sondé plusieurs agences sur Ubud, c’est le meilleur prix que nous ayons trouvé.

Nous nous levons donc très tôt pour être prêt à 2H du matin. Le chauffeur ne viendra qu’à 2H40 devant notre guesthouse… Nous commençons à être habitués à la ponctualité indonésienne. ! Nous prenons un rapide petit déjeuner à Ubud puis arrivons sur le parking du début de l’ascension à Kintamani vers 4H.

Après le rapide briefing de nos deux guides, la team Tiny démarre l’ascension à 4h15. Durant 1H45, nous grimpons, voire escaladons, les 1717 mètres d’altitude pour arriver au sommet de ce volcan sacré pour les hindous. Le sentier débute de façon calme dans un mélange de sable et de pierres ponces dans une nuit noire. Des lampes torches sont prêtées mais pour ce qui suit, mieux vaux investir dans des lampes frontales avant votre départ… Effectivement, après avoir passé le temple / refuge, la deuxième partie de la montée est beaucoup plus abrupte avec d’énormes cailloux instables. Avoir ses deux mains libres est donc préférable. Dès 5H30, on aperçoit les contours du Mont Agung se dessiner avec les premiers rayons de soleil rose. C’est presque plus beau qu’une fois en haut ! Nous regrettons de ne pas avoir sorti l’appareil.

serial-travelers-mont agung - depuis le mont batur-sunrise - lever du soleil - bali 1

L’ascension prend plus de temps que prévu car il y énormément de monde, ce qui crée des embouteillages ! D’autre part, si notre guide de tête est en forme, la guide serre-file n’arrive pas à suivre ! Nous perdons du temps à chaque arrêt pour l’attendre. Nous atteignons enfin le sommet à 6H, et là … Gros nuages, on ne voit rien !

serial-travelers-mont agung - depuis le mont batur-sunrise - lever du soleil - bali

Il faudra attendre une bonne vingtaine de minutes dans le froid avant que les nuages laissent place à l’astre solaire et à ses belles lumières.

serial-travelers-mont agung - depuis le mont batur-sunrise - lever du soleil - bali 6

Un bon quart d’heure plus tard, nous rejoignons le cratère toujours en activité dégageant quelques fumerolles. Des macaques ont investi la place et on comprend pourquoi quand on voit tout ce que les touristes leur donnent à manger ! Pour rappel, il est strictement interdit de nourrir les macaques sauf avec des bananes.

serial-travelers-mont batur - macaque

Après s’être faufilé un passage à travers la foule, nous descendons enfin vers 7H du matin. Attention, le terrain est très accidenté et la descente requiert plus d’attention encore que la montée. C’est largement faisable mais il faut rester concentré. Nous avons vu de belles glissades de la part de ceux qui veulent défier les lois de la gravité. Prenez tout de même le temps d’admirer le superbe paysage entre le volcan Agung, le lac et la caldeira.

1H30 plus tard, nous remontons dans le van qui nous dépose dans une espèce d’ersatz de plantation de café luwak. Nous avions déjà déguster le café luwak dans un cadre génial avec un guide attentionné la veille. Nous nous serions donc bien passés de ce deuxième tour qui est en réalité un passage à la chaîne de tous les vans redescendant du trek du Mont Batur. C’est en effet beaucoup moins bien que notre première dégustation et on ressemble plus à des portes monnaies qu’à des dégustateurs.

D’autre part, nous avons ensuite réalisé que la production de café luwak est basée sur la maltraitance animale ! En effet, les civettes sont gavées de cerises de café, consommées de facon occasionnelle seulement à l’état naturel. De plus, ces petits mammifères nocturnes sont exposés dans des cages en plein soleil la journée. Ces maltraitances entraînent des auto-mutilations et parfois la mort des animaux stressés par ces conditions de vie abjectes.

serial-travelers- café luwak - civette

Sur la route du retour, nous croisons de nombreuses écoles qui s’entraînent pour le défilé de la fête nationale qui a lieu le 17 août 2017 : il s’agit du 72ème anniversaire de l’indépendance de l’Indonésie. Tous les habitants sont sur leur 31 dehors, regroupés entre amis ou en famille et regardent le défilé. Les garçons prennent les groupes de filles en photo depuis leur scooter tout propres. 

Des filles sont sous le charme de Thomas quand il leur lance un “Apa Kabar?”, comprenez : comment allez-vous ?

serial-travelers-national day - indepence day - indonesia - ubudserial-travelers- enfants - indonésiens

Nous reviendrons à la guesthouse à 11H et retrouvons notre scooter avec une belle roue toute neuve grâce au staff super sympa ! Quoi, vous ne saviez pas qu’on avait crevé ? C’est par ici ! Extrêmement fatigué par le réveil matinal, Thomas a dormi la plupart de l’après-midi même pendant la séance d’épilation dans laquelle Laura l’a traîné.

On a repris des forces dans la soirée pour manger une dernière fois chez Sri et Dion avec quatre Français en plein voyage de 5 mois 🙂 .

serial-travelers-mont agung - depuis le mont batur-sunrise - lever du soleil - bali 5

Tableau

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

5 thoughts on “Lever de soleil sur le Mont Batur

  1. Bonjour Albertino ! Nous ne sommes pas passés par une agence mais directement avec notre guesthouse (soca house à Ubud) qui nous a proposé ce tarif. Cette guesthouse se situe en périphérie d’Ubud et le propriétaire est super sympathique.

  2. Anonyme says:

    Bonjour Albertino ! Nous ne sommes pas passés par une agence mais directement avec notre guesthouse (soca house à Ubud) qui nous a proposé ce tarif. Cette guesthouse se situe en périphérie d’Ubud et le propriétaire est super sympathique.

  3. Albertino CORRIERE says:

    Bonjour, nous sommes à Ubud et nous voudrions connaître le nom de votre agence pour l’organisation de l’ascension du Mont Batur depuis Ubud. Effectivement, le prix de 350000IDR avec le transport et le paiement du guide pour l’ascension n’est pas excessif du tout au vu de ce qui ce pratique sur place. Merci d’avàce pour votre réponse.

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)