Une journée à Vientiane, la capitale (pas très sexy) du Laos

Dernière étape de notre voyage au Laos, Vientiane est une destination qui ne nous aura pas vraiment marqué… Mais, nous avons découvert le COPE center, la vitrine d’une organisation s’occupant des mutilés de guerre et du désamorçage des bombes US larguées sur le pays pendant 9 ans… Le COPE center justifie à lui seul la visite de Vientiane !

Première soirée à Vientiane

Samedi 9 décembre 2017, nous quittons Vang Vieng à bord d’un bus (assez inconfortable) vers 10H du matin, et après 4H de route, nous atterrissons à Vientiane, la capitale laotienne… Sauf que ce bon vieux chauffeur nous laisse au centre-ville, et pas dans une gare routière comme d’habitude ! Mais, pas d’inquiétude, des chauffeurs de taxi collectifs sont là pour vous harponner à la sortie du bus !

serial-travelers-laos-vientiane-vrac1

  • Prix d’un trajet en bus Vang Vieng – Vientiane : 40 000 LAK/pers. (~4 €) – 4H
  • Prix d’un trajet en taxi de 3 km dans Vientiane : 40 000 LAK/pers.

Arrivés à notre guesthouse quelques minutes plus tard, on reçoit un message de Nico. Vous vous rappelez du Français qu’on avait rencontré en Inde à Udaipur, où il avait commencé son tour du monde ? Il est sur Vientiane en transit pour quelques heures seulement, avant de prendre un bus pour Luang Prabang. Nous passerons donc la soirée tous les 3 en essayant d’ajuster nos plannings respectifs pour passer les fêtes de fin d’année ensemble.

serial-travelers-laos-vientiane-soiree-rock&roll
Soirée métalleux à Vientiane !

Les premiers regards que nous avons sur cette ville ne nous enchantent pas vraiment et Nico, qui y a passé 3 jours à son arrivée au Laos dresse le même constat. La ville est très étendue et même si elle reste à taille humaine avec des bâtiments bas, le tout est assez moche car aucune cohésion ou harmonie ne s’en dégage… C’est bien simple, sur un même trottoir, les petits boui-bouis et les immenses hôtels se côtoient, au milieu de bolides dernier cri et de vieilles motos au bord de la rupture.


Quartier bordant le Mékong

serial-travelers-laos-vientiane-bords-du-mekong1

On se prévoit donc un programme assez léger le lendemain pour visiter les points d’intérêt de la ville. Dimanche 10 décembre 2017, nous commençons notre journée par un rapide tour sur le marché de Vientiane (Thong Khan Kham), qui n’a rien de bien original mais qui permet de voir la vie des locaux au plus près, car aucun touriste n’est présent ici.

Puis, nous nous mettons à la recherche d’informations concernant les billets de bus en direction d’Hanoï au Vietnam pour le lendemain. Nous sommes aussi en quête des horaires d’ouverture de la frontière et d’infos fiables sur l’heure d’arrivée du bus à la frontière… Chose que personne n’a été capable de nous donner avec exactitude ! Après un peu de recherche, nous achetons un billet de bus pour Hanoï le lendemain.

  • Prix d’un trajet en sleeping bus Vientiane – Hanoï : 180 000 LAK/pers. (~18 €)

Quartier des ambassades & Patuxai (Arc de Triomphe laotien)

serial-travelers-laos-vientiane-patuxai2

Après avoir mangé un bout dans un petit resto situé à côté du palais présidentiel, nous entamons une marche sur les Champs Elysées locaux, qui n’ont rien à voir avec leur modèle français. Il s’agit d’une grande avenue bordée de bâtiments officiels et de quelques magasins, débouchant sur le Patuxai, l’arc de triomphe laotien, érigé en mémoire des combattants laotiens qui ont combattu contre l’envahisseur Français.

  • Prix d’entrée Patuxai : 3 000 LAK/pers. (~0,30 €)
  • Comptez 20 minutes de visite au maximum 

Cet Arc de Triomphe, construit en béton est, il faut savoir le dire, très laid ! Mais, il a tout de même l’avantage de donner un aperçu de toute la ville à 360 degrés depuis son sommet. En effet, une série d’escaliers ponctués de diverses échoppes permet d’accéder tout en haut après s’être acquittés du prix d’entrée. Loin d’être indispensable, cette visite nous permet tout de même d’apprécier l’étendue impressionnante de Vientiane, capitale située au bord du Mékong, marquant la frontière avec sa voisine thaïlandaise !


COPE Center ou l’histoire des bombardements secrets sur le Laos…

serial-travelers-laos-vientiane-cope-center5

Suite à la visite du Patuxai, nous partons en direction du COPE Center en tuktuk. Ce centre est la vitrine d’une ONG laotienne qui aide au démantèlement des bombes disséminées dans tout le pays, ainsi qu’à l’aide matérielle aux victimes collatérales (fabrication de prothèses). En effet, et on l’apprendra grâce à l’exposition permanente du COPE Center, le Laos est le pays qui a été le plus sévèrement touché par les bombardements américains pendant la guerre du Vietnam…

 

Bien que ce conflit n’ait impliqué que les Etats-Unis (via la République du Vietnam ou Sud Vietnam) à la république démocratique du Vietnam d’Hô Chi Minh (Nord Vietnam), le Laos, qui n’avait rien demandé, s’est retrouvé sous le feu américain !

Les bombardiers US avaient en effet ordre de lâcher leur cargaison meurtrière sur le  Laos au niveau de la frontière avec le Vietnam, afin de couper le ravitaillement des soldats vietnamiens au Nord.

serial-travelers-laos-vientiane-cope-center3

En 9 années seulement (1964 – 1973), près de 2 millions de tonnes de bombes ont été déversées sur le Laos, ce qui représente un bombardement complet toutes les 8 minutes, 24H/24 pendant 9 ans ! Ceci fait du Laos le pays le plus bombardé du monde…

Or, on estime que 10 à 30% de ces bombes n’ont pas explosé (UXO pour UneXploded Ordnance, littéralement munitions non explosées)… Au cours d’un film présenté pendant la visite, on apprendra que beaucoup d’enfants essaient de récupérer le métal de ces engins de mort pour rapporter un peu d’argent à leurs familles et que souvent, cela se termine mal, on vous passe les détails…

D’autre part, dans ce pays, beaucoup de gens cuisinent encore dans un tesson au feu de bois a même le sol. La chaleur dégagée par le foyer déclenche parfois le mécanisme des bombes et les gens finissent morts ou amputés… avec des bombes lâchées 50 années auparavant !

Il s’agit d’une visite très intéressante, qui prend aux tripes et qui montre qu’aujourd’hui encore, des gens sont blessés ou meurent, à cause de bombes larguées presque 50 ans auparavant ! La visite du COPE Center vaut à elle seule le déplacement jusqu’à Vientiane ! Il est possible d’acheter des T-shirts et autres goodies ou de faire un don directement à l’organisation (possible en CB) pour soutenir leur travail avec la population laotienne.

  • Prix d’entrée au COPE Center : c’est gratuit ! 
  • Comptez 2H de visite en visionnant un des nombreux films explicatifs proposés sur place (également disponibles sur YouTube).
  • Les donations sont encouragées et vous aurez certainement envie de participer après avoir visité le centre.

Pagode de That Luang

serial-travelers-laos-vientiane-that-luang-pagoda9

En sortant du COPE Center, le temps gris qui ne nous avait pas lâché de la journée se décide enfin à laisser transparaître un peu de ciel bleu… que nous pourrons peut-être exploiter pour le coucher de soleil sur le temple de That Luang. Par fainéantise, on reprend donc un tuktuk avec qui nous négocions une attente de 30 minutes sur place le temps qu’on fasse le tour des lieux et le retour vers la guesthouse.

serial-travelers-laos-vientiane-that-luang-pagoda7

Malheureusement, lorsqu’on arrive sur place juste avant 17H, le temple commence à fermer. C’est donc raté pour la visite du stupa doré ! Tant pis, les alentours sont plutôt sympas à visiter même si, on l’accorde, il n’y a rien d’absolument incontournable sur place.


Pour notre dernière soirée laotienne, nous mangerons… Coréen ! Voilà pour notre journée de découvertes dans Vientiane, qui est définitivement une ville que nous n’avons pas aimé… Nous n’avons même pas trouvé la motivation de faire le Bouddha Park situé à 30 kilomètres du centre et accessible en bus local ! Toutefois, la visite du COPE Center permet de contrebalancer le bilan plutôt négatif de la journée 🙂

Le lendemain, il est déjà temps de mettre les voiles et quitter le Laos en direction du Vietnam, mais pour se faire, il faudra s’acquitter d’un trajet de 24H en sleeping bus qui promet d’être pénible !


Où dormir à Vientiane ?

Villa Sissavad est une guesthouse sympathique située au cœur de Vientiane. Les chambres sont tops, la Wifi est parfaite (enfin!) et le staff est très gentil. Le bonus : une piscine est à disposition et elle est super propre.

  • Guesthouse Villa Sissavad : 150 000 LAK/nuit (~15 €) pour une chambre double avec salle de bain privative, très propre et une télévision avec TV5 Monde.

Où manger à Vientiane ?

La dernière fois que nous avions mangé coréen, c’était à Malacca et ça avait mal fini (gros mal de ventre pendant la nuit)… On a décidé de conjurer le sort et avons testé un buffet coréen au restaurant Kimji Ne. Vous vous servez et faites cuire vos aliments sur une grille de barbecue au dessus du charbon en fusion au milieu de votre table.

serial-travelers-laos-vientiane-korean-bbq1

Super sympa, le choix est très varié et permet de découvrir plein d’aliments frais, notamment des brochettes de champignons bizarres ou encore des desserts en gelée spéciaux mais bons ! Le bonus : vous pouvez y faire le plein de viandes et de poissons car les plats en Asie en sont généralement assez pauvres !

  • Prix du buffet coréen au Restaurant Kimji Ne : 55 000 LAK/pers. (~5,5 €) plus cher que les plats laotiens mais c’est illimité et vraiment différent
Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

0 thoughts on “Une journée à Vientiane, la capitale (pas très sexy) du Laos

  1. Pour moi aussi le Vietnam à été le moins bien de nos voyages asiatiques. Il faut dire que dans notre groupe, il y avait un homme très mal élevé qui m’a gâché un peu le voyage.le groupe et le guide peuvent changer complètement la donne.Mais on a quand même vu de beaux paysages, l Baie d’Along terrestre, le delta du Mekong. …@+ 😎

  2. Coucou Claudine et joyeux Noël à vous deux également 🙂 on a hésité à descendre dans le sud et faire les Bolavens ainsi que Pakse mais notre itinéraire aurait été bancal après ça, car nous voulions descendre le Vietnam du Nord au Sud pour revenir au Cambodge et enfin à Bangkok, notre dernière étape asiatique avant la NZ. Malheureusement, à ce jour on regrette un peu car le Vietnam n’est vraiment pas un coup de coeur : il pleut tout le temps, on ne fait pas grand chose et les paysages ne sont pas si dingues. A refaire, on serait sans doute descendus au Cambodge en zappant le Vietnam mais bon c’est aussi ça le voyage ^^

  3. Coucou 😉 Je garde en mémoire l’adresse de la guestHouse qui devrait plaire à Lily et Jonas avec l’option piscine ! Nous y serons la semaine prochaine. Merci et bonne route “vietnamienne” 🙂 Bisous. Stéphanie

  4. Dommage que vous ne soyez pas allés jusqu’à Pakse et ses 4000 îles. Ça vous aurait plu même si Je pense que le barrage à dû modifier le paysage. Joyeux Noël. 🎄🎉

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)