2 semaines au Sri Lanka : bilan, astuces, itinéraire et budget

Petit caillou au large de l’Inde, le Sri Lanka est devenu une destination à la mode depuis la fin de la guerre civile entre les deux communautés Cinghalaises et Tamoul en 2009. Entre paysages de montagne, jungle, plages de rêve et culture (l’un des berceaux du bouddhisme), le Sri Lanka est un petit pays qui a beaucoup à offrir. Voici une synthèse de notre séjour de 2 semaines durant notre quatrième étape de Tour Du Monde.

Bien que le Sri Lanka soit relativement petit, les infrastructures et la topographie du pays font que les temps de transport sont très longs, pour parcourir des distances plutôt faibles. Pour notre premier voyage et compte-tenu du temps qui nous était consacré, nous nous sommes donc concentrés sur le triangle culturel, entre Mihintale, Sigirîya et Kandy ainsi que sur les paysages d’altitude que l’on trouve au Sud de l’île qu’on appelait encore jadis Ceylan.

serial-travelers-sri-lanka-sirigya-lion-rock-overview(7)
Lever de soleil sur le rocher-forteresse du lion à Sigirîya

Bilan de 2 semaines au Sri Lanka :

Nous avons rejoint la ville de Colombo au Sri Lanka le mercredi 20/09/17 de nuit, et sommes repartis de Colombo en direction de Delhi en Inde, notre sixième étape, le jeudi 05/10/17. Nous sommes donc restés 15 jours au Sri Lanka. Durant notre séjour, nous avons parcouru :

serial-travelers-bilan-sri-lanka

Notre ressenti global sur le pays :

Globalement, nous avons un retour positif sur notre séjour ! Nous avons trouvé les Sri Lankais généreux, souriants et sympathiques lorsqu’ils n’essaient pas de nous arnaquer ! La récente croissance du tourisme à un rythme exponentiel est très peu encadrée, laissant place à de petites escroqueries en tous genres.

On peut par exemple noter l’arnaque de la hausse du prix une fois le service rendu : une course de tuktuk ou une nuit en guesthouse par exemple. N’hésitez pas à rester ferme dans ce genre de situation, surtout si comme nous, vous aviez fixé le prix avant de monter dans le tuktuk ou de vous installer dans la chambre… A l’instar de nombreux pays d’Asie, n’hésitez pas à négocier !

Nous n’oublierons pas non plus notre formidable rencontre avec Sindu, un jeune Sri Lankais de 22 ans, avec qui nous avons sympathisé pendant le trajet en train de Nuwara Eliya à Ella, et avec qui nous avons passé tout le reste de notre séjour à Ella. Merci encore pour ta bienveillance et tous les bons conseils prodigués, ainsi que pour ton aide durant notre ascension de l’Ella Rock !

Après avoir travaillé 2 ans à Dubaï, Sindu prévoit d’ouvrir sa propre guesthouse dans les environs d’Ella. En attendant, il aide souvent ses amis du Cafe C (super adresse sur Ella) et peut aider les voyageurs de passage dans la région : si vous passez par là, n’hésitez pas à le contacter sur son Facebook 🙂

Hébergement & nourriture :

Nous avons principalement logé dans des guesthouses, des homestays et quelques fois dans des hôtels proposant des chambres avec salle de bain privative et mangé dans des petits restaurants locaux et dans les trains la plupart du temps.

Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat. Pour un mois de voyage à 10€ la nuit, nous cagnottons 12€40 🙂 Nous avons supprimé toutes les applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utiliser notre lien de parrainage Igraal vous permet d’obtenir 5 € à votre inscription.

La cuisine sri lankaise devient vite répétitive mais nous avons tout de même déniché quelques incontournables tels que le devilled chicken.

serial-travelers-sri-lanka-kandy-devilled-chicken-traditionnal-food
Le fameux Devilled chicken de Paul lors de notre séjour au Kandyan Hideout

Environnement & climat :

8 ans après la fin de la guerre civile, le Sri Lanka est en train de s’ouvrir au tourisme mais n’est pas encore tout à fait prêt. Il n’est pas rare de galérer plus d’une heure pour trouver son bus ou de ne pas pouvoir disposer d’une carte pour se repérer dans un lieu touristique, malgré des entrées à plus de 20 € ! Et oui, pour certains points d’intérêts (Anuradhapura ou Sigirîya par exemple), l’entrée s’avère excessivement chère, par rapport au niveau de vie du pays. Toutefois, il existe des astuces qui permettent d’économiser un peu sur votre séjour : nous avons par exemple dépensé 3 € au lieu de 25 € pour profiter du lever de soleil sur le rocher de  Sigirîya.

Les lieux de culte sont immenses et la ferveur qui y règne est remarquable. Les paysages montagneux de Nuwara Eliya et ses alentours valent vraiment le détour. Colombo, la capitale, est l’exception : moderne et en pleine expansion, nous avons trouvé cette ville irrespirable. Globalement, les Sri Lankais ont un très mauvais rapport à l’environnement, n’hésitant pas à jeter leurs déchets plastiques par la fenêtre du bus ou du train en marche… Concernant le climat, il fait très chaud et humide à Colombo (difficilement respirable), chaud et sec dans le centre (Annuradhapura, Kandy) et plutôt froid dans les montagnes de Nuwara Eliyah !


Anecdotes, trucs & astuces au Sri Lanka :

Lorsque vous arriverez en Sri Lanka, vous serez surpris par 7 choses :

  • La conduite complètement anarchique des conducteurs au Sri Lanka et l’usage beaucoup trop prononcé du klaxon ! A croire que le code de la route, les panneaux et les lignes blanches sont juste là pour la déco… Comme dans les autres pays d’Asie du Sud-Est visités jusqu’à présent on roule à gauche également !

  • Le nombre incalculable de chiens errants, ou plutôt faisant leur vie en indépendants, partout dans les rues et dans les campagnes.

  • Les Sri Lankais sont de très mauvais élèves en matière d’environnement et de gestion des déchets. On ne compte plus le nombre de passagers qu’on a vu jeter des emballages par les fenêtres de train ou de bus, sans pression… Toutefois, bien qu’on ait vu beaucoup de gens se laver dans les rivières, les Sri Lankais ont une bien meilleure hygiène que les Français ! En effet, malgré les 30°C ambiants toute la journée, on n’a jamais senti d’odeur de transpiration, même le soir dans un bus bondé 🙂

  • Le dodelinement de tête chaque fois qu’un Sri Lankais vous répond. Déconcertant au début, car on pense qu’ils répondent par la négative avec leur mouvement de tête alors que c’est tout le contraire !

  • Les jeunes couples qui fricotent dans les jardins publics derrière les arbres. Dans les parcs de Colombo par exemple, chaque arbre abrite un couple qui discute, s’enlace, rigole… En essayant de rester caché !

  • Le nombre incalculable d’arnaques et d’essais d’extorsion d’argent par certains chauffeurs de tuktuk ou des gens qui viennent vous aborder pour vous montrer quelque chose et qui tendent ensuite la main pour recevoir une pièce… Ce qui fait qu’au final, on est souvent resté sur nos gardes et qu’on a pu passer à côté de certaines belles rencontres.

  • Les prises électriques : pratiquement impossible de brancher un appareil électrique même avec un adaptateur universel… Pas d’inquiétudes, les guesthouses fournissent généralement un “electrical plug” prévu à cet effet.

Communication : 

Si vous désirez entamer la conversation avec quelqu’un, rien ne vaut quelques mots en cinghalais ou en tamoul pour aborder les locaux. Vous l’apprendrez par vous-mêmes, environ 75% de la population est d’origine cinghalaise et 25% est d’origine tamoule : malgré la fin des hostilités et de la guerre civile, le clivage est encore présent entre les deux communautés… Et ils ne parlent donc pas la même langue (le cinghalais et le tamoul sont respectivement les 1ères et 2ème langue officielles du pays)…

Ce qui implique que si vous dîtes bonjour en cinghalais à un tamoul, il vous répondra en général gentiment qu’il est tamoul et que ce n’est pas sa langue… Bon on s’est trompé quelques fois et les gens ne l’ont pas mal pris pour autant 🙂 Cependant lorsque vous abordez un local ou qu’un local vous aborde, assurez-vous toujours qu’il s’agit d’une relation amicale et non d’un guide payant pour un service que vous n’avez pas demandé.

  • Bonjour se dit “Ayubowan” (à prononcer “aye bowan”) en cinghalais / “Vanakam” (à prononcer “vanakam”) en tamoul
  • Merci se dit “Isthuti” (à prononcer “isstouti”) en cinghalais / “Nandry” (à prononcer “naandri”) en tamoul

Déplacements / Transports :

Concernant les déplacements, nous avons principalement utilisé les transports locaux qui sont le train et le bus, qui sont des INCONTOURNABLES sri lankais ! D’une part, pour la beauté des paysages qui défilent et d’autre part, pour la gentillesse des locaux avec qui vous pouvez échanger ! C’est ça le vrai Sri Lanka ! Voir notre guide pour se déplacer au Sri Lanka, où nous avons recoupé toutes les informations intéressantes 🙂 .

Les tuktuk sont présents partout, tout le temps et dépannent bien lorsque l’on ne connait pas les bus à prendre.

Visa touristique : 

Pour les résidents Français, un visa touristique est requis pour entrer sur le territoire sri lankais, et vous offre une durée maximale de 30 jours pour visiter le pays. Le plus simple est de faire une demande de E-Visa directement sur internet, pour le prix de 35 $/pers. (~30 €). Conservez une copie papier sur vous, le document vous sera demandé pour entrer et sortir du territoire.


Itinéraire de 2 semaines au Sri Lanka :

Notre itinéraire s’est déroulé de la façon suivante :

Sri Lanka, triangle culturel et montagnes du Sud : 15 jours

serial-travelers-budget-sri-lanka

Comme vous pouvez voir, les deux postes de dépenses qui nous ont coûté le plus cher ont été l’hébergement ainsi que l’alimentation ! Et pourtant, nous ne mangions pas tous les soirs car nous n’avions pas forcément faim.


Taux moyen de conversion EUR / LKR (roupie sri lankaise) : 1€ = 182 LKR

Au Sri Lanka comme dans beaucoup d’autres pays d’Asie du Sud-Est, l’utilisation de la carte bancaire n’est pas démocratisée et il vous faudra retirer quasiment systématiquement de l’argent aux nombreux ATM présents sur place, ce qui explique les frais bancaires. Toutefois, nos frais bancaires sont assez réduits grâce à l’utilisation de la carte bancaire N26 : 1,7% de frais sur les retraits mais aucun frais sur les paiements en carte bancaire.

Voici quelques exemples de prix :

  • Bouteille d’eau 1,5 L : 100 LKR
  • Grande bière Lion (620 ml) : 450 LKR
  • Plat dans un restaurant : 250 à 300 LKR
  • Prix moyen d’une nuit en guesthouse : 1500 à 3000 LKR
  • Prix d’un laundry : 150 LKR/kg de linge
  • Entrée dans un temple : 1500 à 3500 LKR/pers.

Voici quelques clichés de notre super aventure sri lankaise ! Place maintenant à l’une des étapes qui risque d’être la plus marquante de notre Tour du Monde en Inde du Nord !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ne pas manquer nos prochains articles et bilans, abonnez-vous à notre Page Facebook 🙂 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

0 thoughts on “2 semaines au Sri Lanka : bilan, astuces, itinéraire et budget

  1. Merci pour ce très sympathique commentaire Chantal ! On a essayé de raconter nos aventures avec le plus de justesse possible et un petit trait d’humour 😀 Bises à vous depuis la Picardie 🙂

  2. Merci pour votre beau reportage avec photos, raconté même av ec une pointe d’humour.
    Vous êtes jeunes alors profitez du monde qui s’ouvre à vous.
    bonne semaine
    chatou

  3. C’est super c’est comme ça que je conçois le voyage en partageant les infos c’est tellement plus interessant et pour certains pays nous cherchons tellement que certains peuvent profiter de ces éléments avec plus de facilité. Bonne route; Enjoy !

  4. Merci beaucoup pour votre très gentil commentaire 🙂 nous essayons de coucher sur le papier tout ce qui nous as marqué et qui pourraient intéresser les futurs voyageurs dans les pays visités 🙂 nous irons voir votre tour du monde avec grand plaisir 🙂 n’hésitez pas si vous avez des remarques ou des questions 🙂

  5. Merci de votre commentaire sur wordpress que je decouvre aussi. J’ai été vraiment tres intéressée par vos écrits sur le Sri Lanka car je pense m’y rendre en septembre. J’ai déjà pratiquement finalisé ce voyage mais je dois dire que votre experience m’éclaire et me fait revoir certaines choses. Je vois que vous faites un tour du monde et je vous souhaite un tres beau voyage. J’ai fait cela il y a 12 ans mais je n’étais pas allée en Inde je m’étais contentée de la Thailande. Vous pourrez voir cela sur mon blog wordpress c’est en cours de transfert. Bravo pour le partage de vos infos je pense que c’est important de faire connaitre ses experiences.

  6. Merci beaucoup pour votre commentaire très gentil qui nous fait extrêmement plaisir Pierrette ! Nous sommes heureux lorsque nous avons des retours similaires aux nôtres (bien que chacun vive son voyage à sa manière). Malheureusement, nous n’avons pas pu aller plus au sud (Galle) mais n’en avons entendu que du bien 🙂

  7. Superbe reportage plein de conseils utiles . Je suis allée en 2009 pour deux semaines avec dans un premier temps un circuit plutôt dans le sud car la guerre était “presque ” terminée et les voyagistes ne prenaient pas le risque de parachuter des touristes dans certaines régions . J’ai un souvenir excellent et inoubliable de ce pays , les habitants sont très souriants et aimables mais comme vous le signaler il faut être ferme face à des tentatives d’ “arnaque” .Kandy , Nuwara Eliya , Ella où nous avons été hébergé dans un camp nature ( génial ) , Ratnapura , Embipilitaya , Galle , Pinnawala … et plein d’autres endroits qui ont ravis le coeur et les yeux .
    Ce billet est un peu long mais votre reportage m’a rappelé tellement d’excellents souvenirs .
    Bien à vous 🙂

  8. Merci pour votre gentil commentaire Isabelle, si ça peut vous aider et améliorer votre expérience de voyage, alors nous sommes ravis 😀 🙂 N’hésitez pas si vous avez des commentaires, positifs ou négatifs, nous prenons tout ce qui est constructif pour s’améliorer en continu 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)