Akaroa, la contrefaçon française de Nouvelle-Zélande !

Situé sur la péninsule de Banks, le village d’Akaroa est un vestige des tentatives de colonisation française en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui devenue une attraction touristique, la tentative de recréer un univers français est également un échec…

Il y a des millions d’années, deux volcans au milieu de l’océan se sont unis pour ne former qu’un avant de rejoindre la côte et de former la péninsule de Banks. Le reste des 2 volcans est à présent englouti sous l’eau : le Lyttelton et l’Akaroa. Le plus grand mesurait près de 1500 mètres de haut !

Leurs éruptions ont laissé derrière elles des falaises, des rochers et des vallées qui constituent aujourd’hui un superbe littoral. Akaroa se trouve au creux du cratère d’un des deux volcans.

serial-travelers-nouvelle-zelande-akaroa-peninsule-robinsons-bay

En 1836, Jean Langlois, un capitaine Français, découvre l’île du Sud qui lui semble propice au développement d’une colonie française contrairement à l’île du Nord déjà bien occupée par les Anglais.

En 1840, le Français revient pour y installer une colonie mais l’accord de Waitangi a été signé entre temps officialisant la Nouvelle-Zélande en tant que colonie britannique. Après négociation, l’explorateur Français parvient à acquérir 12 000 hectares de terrain dans la péninsule de Banks qui sera alors l’unique colonie française de la Nouvelle-Zélande.

Le 14 février 2018, nous visiterons cette petite bourgade censée détenir le romantisme à la française. Cependant, aujourd’hui, les Français d’Akaroa ont disparu où se sont plutôt transformés en 800 Kiwis habitant encore dans le village. Plus personne ne parle français et il ne reste de l’hexagone que les noms de rue et quelques enseignes. Mais cela n’a pas suffit, nous n’avons pas trouvé le charme et la French touch que nous étions venus cherché.

Les Chinois et les Anglo-Saxons entre autres viennent nombreux ici mais pas sur que les Français soient charmés par ce village qui nous apparaît comme une contrefaçon ratée 🙂 Le must est peut être la boutique nommée “pot pourri” ou la maison violette, on hésite encore…

Déçus par le village, nous n’avons pas pu profiter de la péninsule non plus à cause d’une pluie et d’un brouillard bien installés. Le coin doit être très sympathique mais la météo n’a pas joué en notre faveur. Tant pis pour cette fois-ci 🙂 Si vous avez visité Akaroa, n’hésitez pas à nous raconter votre expérience !

Après quelques heures sur place, nous rejoindrons Rolleston, en périphérie de Christchurch pour y passer la nuit, afin de prendre de l’avance sur la route vers la superbe ville de Kaikoura, le lendemain matin.

serial-travelers-nouvelle-zelande-village-akaroa-ponton


Où dormir en périphérie de Christchurch ?

Chamberlain Ford Recreation Reserve est un campement gratuit situé à une demie heure de Christchurch. Équipé seulement de toilettes, ce campement est très grand et situé au beau milieu des champs. À dix minutes en voiture, de nombreux grands magasins permettent de faire de bons stocks dans la ville de Rolleston.

C’est donc au Mcdo de Rolleston que nous passerons notre soirée de Saint Valentin 🙂 ça fait rêver non ?

  • Campement Chamberlain Ford Recreation Reserve : gratuit

serial-travelers-nouvelle-zelande-village-akaroa-baie-2

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

0 thoughts on “Akaroa, la contrefaçon française de Nouvelle-Zélande !

  1. BENOIT says:

    Franchement, je me demande si je ne préfère pas la Nouvelle Zélande à l’Asie, malgré tout, car j’ai adoré les montagnes, les énigmatiques et fabuleux boulders, et bien évidemment une rue à mon nom à Akaroa, la cerise sur le gateau ! Si Thomas pouvait cesser de sauter tel le kangourou moyen sur les photos, ça nous ferait des vacances……Je plaisante of course !
    Bises

    • Effectivement, les deux n’ont rien à voir. La Nouvelle Zélande c’est des paysages incroyables avant tout tandis que l’Asie c’est plus des cultures, des gens exceptionnels et une ambiance 😀
      La classe pour le nom de rue 😀
      Lol le saut Thomas est une signature obligatoire partout où l’on va 😎

  2. J’ai visité Akaroa il y a déjà longtemps et avais éprouvé la même déception, même si pour nous le temps fût ensoleillé. Beaucoup de route pour pas grand chose!

  3. Oh bah Akaroa est une des villes que j’ai adorés! Pas pour la french touch (quoique boire un verre dans un restau qui s’appelle “A la maison” c’était fun) mais pour le cadre de la ville! Il faisait grand beau quand j’y suis allée, l’eau était turquoise c’était magnifique!
    Bon c’est vrai que ça casse pas des briques, mais moi de l’eau bleu me suffit pour que j’aime une ville!

    • Loool tu as eu bien de la chance d’avoir du beau temps. On a à peine passé Rolleston qu’on est tombé sur une averse de malade ! Du coup ça a peut être un peu plombé notre moral et notre impression sur la ville ^^ on a largement préfère Kaikoura quand même et si on avait su on y serait resté plus d’une nuit lol

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)