Waimangu Volcanic Valley, où comment remonter aux origines de la Terre

Situé non loin du parc géothermal de Wai-O-Tapu, la Waimangu Volcanic Valley est constituée de paysages géothermiques somptueux dans une nature luxuriante, façonnée par plusieurs explosions volcaniques récentes, permettant de mieux comprendre les origines de notre monde…

Dimanche 28 janvier 2018, nous filons vers Waimangu Volcanic Valley en début d’après-midi, après avoir découvert le parc géothermal de Wai-O-Tapu le matin même. Nous déjeunerons d’ailleurs sur le parking du parc, dans un écrin de nature, avant d’attaquer la randonnée. Comme ce n’est pas une boucle, vous traversez la vallée à pied puis vous revenez à l’entrée du parc en bus.

Waimangu est le seul système hydrothermal au monde pour lequel on connaît la date exacte du début d’activité : le 10 juin 1886. Jour où une violente éruption volcanique ébranla le secteur, formant de nombreux cratères et libérant à la surface le magma emprisonné en sous-sol. Toutes les plantes, les animaux terrestres et les oiseaux ont été détruits sur toute la surface que vous voyez en photo ci-dessous.

serial-travelers-nouvelle-zelande-waimangu-volcanic-valley2

Aujourd’hui, Waimangu est protégée en tant que Réserve Naturelle et ses manifestations géothermales sont considérées comme d’intérêt mondial. Il s’agit du seul écosystème néo-zélandais à se rétablir après une destruction complète de son environnement due à une éruption volcanique. Un guide d’exploration remis à l’entrée détaille l’histoire des événements naturels et les caractéristiques de chaque élément naturel.

En plus d’être instructive, la randonnée de Waimangu permet d’apprécier la beauté intacte de la réserve. La marche démarre avec un panorama sur la vallée détruite le 10 juin 1886. C’est immense et saisissant !

serial-travelers-nouvelle-zelande-waimangu-volcanic-valley1

Un peu plus loin, vous découvrez le plus grand lac d’eau chaude du monde ! Frying Pan ou poêle à frire s’étend sur 4 hectares avec une profondeur moyenne de 6 mètres. Le lac contient 200 000 mètres cubes d’eau acide : pH 3,5 et chaude : 55°C !

serial-travelers-nouvelle-zelande-waimangu-volcanic-valley-frying-pan-lake2

Le gaz carbonique et l’hydrogène sulfureux font jaillir des fumerolles et des bulles. Le ruisseau par lequel se déverse Frying Pan contient des algues, de l’antimoine, du molybdène, de l’arsenic et du tungstène qui lui confèrent des couleurs oranges, marrons, vertes et jaunes. Le lac de tous les extrêmes est un cratère créé lors de l’éruption du 1er Avril 1917.

Une grande variété d’organismes adaptés à la chaleur ont élu domicile dans la vallée de Waimangu. La température moyenne des ruisseaux est de 50°C et certains lacs atteignent les 80°C !

serial-travelers-nouvelle-zelande-waimangu-bird-nest-terrace

Une fois que vous survivez aux températures extrêmes, vous faites face au geyser Waimangu. Actif de 1900 à 1904, ses 400 mètres faisaient de lui le plus grand geyser du monde ! Toutes les 36 heures, le Black Water Geyser propulsait de la boue noire et des rochers.

serial-travelers-nouvelle-zelande-waimangu-volcanic-valley-inferno-lake2

Ne loupez pas le lac du cratère de l’enfer situé au tout début de la randonnée du Mont Hasard ! Sa température atteint les 80°C et son acidité peut aller jusqu’à 2,1 de pH. Inferno Lake est de couleur bleu turquoise et son niveau suit un cycle de sept semaines : il déborde quelques jours puis descend jusqu’à huit mètres plus bas avant de remonter. Quand il est plein, sa profondeur est de 30 mètres. Son cycle est dû au geyser situé au fond du lac, il est le plus grand geyser de ce type au monde !

Après ce lac magique, nous entamerons la randonnée du Mont Hasard. Vous avez le choix entre  poursuivre dans la vallée ou prendre de la hauteur. Le parc vous alerte sur la condition physique requise pour entamer cette ascension, pas de panique ce n’est vraiment pas dur ! Cette partie offre de beaux panoramas.

La dernière portion de la randonnée est la moins impressionnante. Elle est tout de même très belle avec plusieurs terrasses qui débouchent sur le lac Rotomahana. Vous pouvez faire un tour de bateau pour découvrir des falaises fumantes, des cratères, des geysers et autres phénomènes spectaculaires.

  • Prix de l’entrée à Waimangu : 38,50 NZD/pers. (~24 €) avec la navette incluse
  • Temps de randonnée : 3 heures, retour en bus inclus
  • Distancede la randonnée de Waimangu : kilomètres
  • Horaires de la navette : ils sont variables, renseignez-vous sur le site de Waimangu à l’avance
  • Croisière sur lac Rotomahana : 45 minutes – 83,50 NZD (~54 €) avec l’entrée au parc et la navette

Avec Wai-O-Tapu, la visite de Waimangu est l’autre incontournable de Rotorua, ne la manquez pas ! Dans l’article dédié à Rotorua, vous trouverez les informations relatives à l’hébergement et aux autres points d’intérêt de la région.

serial-travelers-nouvelle-zelande-waimangu-volcanic-valley3

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

0 thoughts on “Waimangu Volcanic Valley, où comment remonter aux origines de la Terre

  1. Christine says:

    Hello, il semblerait que votre article sur le Tongariro alpine crossing soit tombé à la trappe (_)
    Page introuvable ! Sinon c’est vraiment surprenant la nature en Nouvelle-Zélande….
    Bon, ceci dit j’attends le Tongariro…. Je plaisante of course. C’est génial ! Bises

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)