Découverte d’Hô Chi Minh Ville en une journée  !

Capitale du Sud du Vietnam et véritable poumon économique du pays, celle que l’on appelle Saigon encore aujourd’hui présente un visage bien différent de la capitale Hanoï, au Nord. Partons une journée à la découverte de cette ville tiraillée entre tradition et modernité galopante.

Saigon présente la particularité d’offrir de nombreux bâtiments de l’époque coloniale relativement bien conservés, au milieu d’une myriade de gratte-ciel n’ayant rien à envier à d’autres mégapoles modernes ! Et comme la capitale Hanoï, c’est une véritable fourmilière, pour ne pas employer d’autres mots…

Un peu d’histoire…

Il est important d’avoir l’histoire de Saigon en tête pour profiter aux mieux des visites et comprendre les explications quand il y en a !

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-portrait-femme
Portrait d’une commerçante dans les rues d’Hô Chi Minh Ville

Hô Chi Minh Ville, abrégée en HCMC (Hô Chi Minh City) est encore couramment appelée Saigon par ses habitants et dans le reste du Vietnam. En effet, jusqu’en 1975, année de réunification du pays, cette immense métropole portait encore le nom de Saigon. Elle fut ainsi renommée en l’honneur du leader Hô Chi Minh, qui lutta pour l’indépendance et l’unification du pays, scindé alors en deux états aux idéologies antagonistes, conséquence de la guerre d’Indochine (également appelée première guerre du Vietnam).

De cette première guerre, naquit la République Démocratique du Vietnam (ou Nord Vietnam communiste, soutenu par l’URSS et le bloc de l’Est) et la République du Vietnam (Sud Vietnam capitaliste, soutenu et appuyé par les USA et l’Occident).

HCMC revêt donc un caractère historique important, car elle servit de capitale à la République du Vietnam jusqu’au 30 Avril 1975, date qui marque la chute de Saigon, la réunification du Vietnam… Et la défaite du gouvernement pro-américain du Sud, après la victoire des communistes du Nord ! Cette date restera importante car elle signe également la défaite des Etats-Unis dans un conflit qui aura duré presque 20 ans, malgré leur supériorité numérique et technologique (recours massif à l’aviation)…


Arrivée à Saigon

Suite à 7H de sleeping bus en provenance de Dalat, nous arrivons à HCMC aux environs de 17H ce mardi 26 décembre 2017.

Première bonne nouvelle, nous retrouvons enfin le soleil ET la chaleur, que nous n’avions pas ressenti depuis le Laos, plus de deux semaines auparavant. Après avoir attrapé un taxi disposant ici aussi d’un compteur, nous arrivons dans le quartier backpacker de la ville (environs de la rue Pham Ngu Lao), où nous nous installerons pour les 3 prochaines nuits.

Au premier coup d’œil, le quartier ne nous plait pas beaucoup : c’est très bruyant, il y a des néons tapageurs partout, des salons de massage en pagaille et on croise le genre de voyageurs que l’on n’aime pas (gens bourrés, torse nus ou en mini shorts, qui sont là uniquement pour la beuverie).


Palais de la réunification

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-palais-reunification-2

Mercredi 27 décembre 2017 au matin, nous partons explorer la ville à pieds, les curiosités et autres points d’intérêt étant relativement proches. Nous démarrons donc la journée avec le palais de la réunification, ancien palais du gouverneur du temps de l’Indochine française. Puis, a la suite d’un bombardement, fut reconstruit et devint palais présidentiel du temps de la république du Vietnam.

Cet ancien bâtiment officiel, aujourd’hui transformé en musée, expose les différentes salles utilisées par le président pro-américain et son gouvernement. On y trouve également ses appartements privés avec une salle de cinéma, une salle de jeu mais aussi un héliport sur le toit ! Le clou de la visite : la descente jusqu’au bunker plusieurs mètres sous terre, où l’état-major pouvait suivre les opérations à l’abri des bombardements.

Pendant la visite, une anecdote indique qu’un pilote de chasse du Nord, infiltré dans les forces du Sud, a réussi à échapper à la surveillance de la tour de contrôle pendant une mission et a eu l’audace de larguer deux bombes sur le palais, dont on trouve encore les traces aujourd’hui.

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-palais-reunification-heliport-bombe
L’hélicoptère Bell UH-1 Iroquois du président avec les impacts des bombes en rouge !
  • Prix d’entrée du palais de la réunification : 40 000 VND/pers. (~1,50 €)
  • Comptez 1H30 de visite

Pagode de l’empereur de Jade

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-palais-reunification-pagode-empereur-jade-bougie

Suite à cette visite que nous avons trouvé intéressante, nous partons à la recherche d’un restaurant dans le coin pour manger, avant de nous rendre au musée de la guerre. Et, c’est à la fin du repas qu’on tombe sur un couple Franco-Slovène et leur fille, nous proposant de venir avec eux gratuitement avec leur chauffeur privé, le temps que le musée ouvre, puisqu’étant fermé entre midi et 14H.

Arrivés sur place, on doit avouer qu’on est un peu déçus, on s’attendait à quelque chose de vraiment beau ou impressionnant, mais non… Au final, il s’agit d’un énième temple, miteux au possible et sans véritable attrait particulier… Mais ça aura au moins eu le mérite de nous faire passer le temps avant le prochain musée.

  • Prix d’entrée de la pagode de l’empereur de Jade : gratuit
  • Comptez 15 minutes de visite

War Remnants museum of Saigon (musée des vestiges de la guerre)

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-palais-reunification-war-remnant-museum-musee-guerre-5

La visite la plus intéressante et la plus bouleversante que nous ayons fait au Vietnam ! Tout est dit ! Et nous ne sommes pas seuls : c’est la première fois qu’on voyait autant de monde concentré, silencieux et assidu dans la lecture des différents panneaux explicatifs et des photos.

Cette visite nous a tellement ému et touché que nous avons décidé de consacrer un article à part entière à la visite du musée des vestiges de la guerre.


Les différents vestiges de l’époque coloniale française

1. Cathédrale Notre-Dame de Saigon

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-cathedrale-notre-dame-4

La cathédrale Notre-Dame de Saigon, de style néoromane, très belle avec ses briques rouges et située au centre d’HCMC. Construite par les Français de 1877 à 1880, du temps de l’ancienne Cochinchine , composante de l’Indochine Française. La construction de l’église avait pour but premier de démontrer la force et le pouvoir de la civilisation française aux colons Vietnamiens…

Malheureusement, l’édifice religieux était en pleine restauration au moment où nous étions sur place ! Nous avons trouvé une forte ressemblance avec la Basilique Saint-Sernin de Toulouse, surtout à l’arrière de l’édifice.


2. La poste centrale de Saigon

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-poste

Il s’agit d’un bâtiment abritant toujours le bureau de poste d’HCMC. Construit entre 1886 et 1891, le bâtiment jouxte la cathédrale Notre-Dame de Saigon… Et un McDonald’s ! Un peu dommage… Le bâtiment en lui-même est très joli : la charpente métallique aurait été conçue par Gustave Eiffel en personne ! Au fond de la pièce principale se trouve un gigantesque portrait du leader Hô Chi Minh.


3. L’hôtel de ville de Hô Chi Minh Ville

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-hotel-ville-mairie

Il s’agit d’un ancien palais construit par l’architecte Français Paul Gardès entre 1902 et 1908, donnant sur un jardin prolongeant une immense avenue. Aujourd’hui, une statue d’Hô Chi Minh trône fièrement devant le bâtiment, dont la visite n’est pas accessible au public.


4. L’opéra de Saigon

serial-travelers-vietnam-saigon-ho-chi-minh-opera

Inspiré de l’architecture de l’Opéra Garnier à Paris et reprenant la façade du Petit Palais de Paris, ce bâtiment fut construit en 1900 et est géographiquement proche de l’hôtel de ville d’HCMC. A noter que durant la guerre du Vietnam, l’édifice servit de parlement de la République du Vietnam (Sud Vietnam).


Après cette journée bien remplie (17 kilomètres à pied tout de même), nous irons enfin visionné le tant attendu épisode VIII de Star Wars… Qui s’avérera être une nullité absolue (ce n’est qu’un avis personnel bien sûr) ! Reste l’expérience d’un nouveau film en VO sous-titré en vietnamien 🙂

Le lendemain, une nouvelle journée de découvertes nous attend, cette fois-ci au Sud de Saigon, dans le delta du mythique fleuve Mékong !


Où dormir à Hô Chi Minh Ville ?

Pour économiser la location d’un scooter et échapper à la conduite folklorique des habitants de Saigon, nous vous conseillons vivement de loger dans le quartier touristique, situé dans les environs rue Pham Ngu Lao !

  • Guesthouse Mi Mi Backpackers Hostel : 290 000 VND/nuit (~10,85 €) la chambre double avec salle de bain privative, tenue par une famille vietnamienne sympathique, mais assez austère aux premiers abords ! Une fois la glace rompue, nous avons eu affaire à de vraies crèmes !

Où manger à Hô Chi Minh Ville ?

Sur ce coup-là, on a été assez mauvais élève car on ira manger par deux fois au Burger King du coin… Mais on a une excuse, il faisait chaud et les Phô Bo (soupe de nouilles au boeuf), ça va bien 5 minutes 🙂 D’ailleurs, plusieurs chaines de restauration rapide proposant le plat emblématique du Vietnam ont pignon sur rue à Saigon !

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

7 thoughts on “Découverte d’Hô Chi Minh Ville en une journée  !

    • Aahaha bien joué ! On cherche toujours désespérément mais pour l’instant notre record reste à 4 sur un même engin :p Le Vietnam est infernal, même sur les trottoirs, on peut se faire renverser, c’est vraiment dingue ! lol

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)