LA NOUVELLE-ZéLANDE, NOUVELLE-ZéLANDE, TOUR DU MONDE

Moeraki, ses énigmatiques boulders et sa colonie d’otaries

Est-ce des œufs de dinosaure ? Des météorites ? Les légendes vont bon train pour définir l’origine de ces énormes sphères que l’on retrouve perdues au milieu d’une plage. Mais, plus que ces étranges boules, Moeraki offre aussi un joli promontoire pour observer la faune marine peuplant les côtes, peu connu des touristes.Lundi 12 février 2018, nous quittons le lac Tekapo en début d’après-midi pour rejoindre Moeraki, village situé sur la côte Est dans la baie d’Otago, où nous attendent Marie et Thomas. Nous atteindrons la plage de Moeraki en fin d’après-midi, après avoir refait le plein d’essence et pris une douche sur une plage non loin d’Oamaru. Sur sa plage de Kohekoe se trouvent une cinquantaine de rochers ronds et lisses. Un peu plus loin, une colonie d’otaries se prélassent toute la journée pour le bonheur des visiteurs 🙂

  • Trajet du lac Tekapo à Moeraki en campervan : 3 heures – 215 kilomètres

Les Moeraki Boulders

Les Moeraki Boulders sont une cinquantaine de rochers sphériques dont l’origine n’est pas identifiée. Les plus grosses pèsent plusieurs tonnes !

serial-travelers-nouvelle-zelande-moeraki-6

Une fois sur place, on se questionne vraiment sur la provenance de ces énormes boules. Extraterrestres ? Oeuf de dinosaure ? Certaines roches ont les mêmes marques qu’un ballon de foot, d’autres sont totalement lisses. Quelques unes sont fendues et on peut même observer l’intérieur, qui semble fossilisé. Nous en trouverons même une enfouie dans la terre.

Selon les Maoris, il s’agirait des vestiges fossilisés d’un navire. Selon les scientifiques, des dépôts calcaires se seraient solidifiés sur des noyaux de boue sous l’océan. Les mouvements des plaques tectoniques auraient fait remonter ces boules à la surface et l’érosion aurait fini de les mouler. Et vous, que vous évoquent ces énormes boules de bowling ? Chez nous, elles réveillent des instincts d’acrobates 🙂

  • Accès aux Moerakis Boulders : 2 NZD/pers. (1.2 €) mais gratuit en dehors des heures ouvrées (après 18H)
  • Pour en voir le plus possible, venir à marée basse

Les couleurs prennent de superbes teintes au lever et au coucher du soleil. Malheureusement pour nous, la grosse boule jaune a décidé de se cacher derrière les nuages ce soir-là. Nous nous consolerons avec une bonne soirée retrouvailles avec Marie et Thomas que nous avions quitté à Te Anau.

Le lendemain, mardi 13 février 2018, nous retournerons voir les Moeraki Boulders sous un ciel plus clément, au matin. Si leur apparition reste un mystère, nous sommes tout de même assez déçus de l’ensemble. Nous pensions les roches plus imposantes et plus nombreuses. Heureusement, ce qui nous attendait ensuite nous a totalement comblé !


La colonie d’otaries de Katie’s Point Lighthouse

Marie et Thomas nous montreront leur trouvaille de la veille au Katie’s Point Lighthouse, situé à 5 minutes des Moeraki Boulders. Au pied de ce phare, des dizaines d’otaries ont élu domicile dans une réserve naturelle face à la mer. C’est la première fois que nous voyons des otaries sauvages d’aussi près et c’est magique ! Non seulement, elles n’ont pas peur de notre présence, mais en plus certaines curieuses viennent jusqu’à nous !

Celui-ci nous courra même après à deux reprises ! Otarie ou phoque ? Nous avons étudié le sujet et on vous assure qu’une otarie et un phoque, ça n’a rien à voir !

La mer et ses falaises sont vraiment belles et les oiseaux volent au-dessus des vagues par centaines. L’ensemble est vraiment superbe et on passe plusieurs heures à admirer ce spectacle.

serial-travelers-nouvelle-zelande-moeraki-katies-point-lighthouse

  • Accès à la réserve naturelle : gratuit

Qu’est-il écrit sur la première image en haut à gauche ? 🙂

Après une douche à la plage de Taranui et un laundry à Oamaramu, la grosse ville à une demie-heure de Moeraki, nous roulerons en direction d’Akaora, la ville la plus française de Nouvelle-Zélande…


Où dormir à Moeraki ?

Aucun camping gratuit pour les non self contained n’existe dans la région. Le campement du DOC Trotters Gorge est seulement équipé de toilettes mais est à moins d’une demie-heure de Moeraki.

  • Prix d’une nuit au campement Trotters Gorge DOC Campsite : 8 NZD/pers. (~4,80 €)

serial-travelers-nouvelle-zelande-moeraki-3

Publicités

8 réflexions au sujet de “Moeraki, ses énigmatiques boulders et sa colonie d’otaries”

  1. Ces mystérieux rochers ressemblent à des carapaces de tortues je trouve 😊
    Bravo à vous 4 pour ces belles acrobaties sur fond d.océan c.est superbe !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Claudine. Si l’on en croit Google, les septarias sont des pierres plus petites et composées de calcite. C’est donc encore un autre mystère de notre planète tout aussi intriguant ! Effectivement, certains boulders ressemblent à des carapaces de tortues !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s