2 semaines en Malaisie : bilan, astuces, itinéraire et budget

Pays de contrastes, la Malaisie offre une pluralité ethnique, culturelle et géographique unique dans ce coin d’Asie… Malais, Chinois, Indiens, musulmans, catholiques et bouddhistes dessinent une mosaïque révélant l’histoire de la fondation du pays du détroit de Melacca. Voici une synthèse de notre séjour de 2 semaines en Malaisie péninsulaire, durant notre troisième étape de Tour Du Monde.

La Malaisie est un pays à deux têtes, tiraillé entre la péninsule malaise, rattachée au continent asiatique et le Nord de l’île de Bornéo, qu’elle partage avec l’Indonésie voisine. Nous nous sommes donc contentés d’explorer la péninsule malaise uniquement, en remontant depuis la Cité-Etat de Singapour.

serial-travelers-malaisie-melacca-dutch-square(4)
Le très photogénique Dutch Square à Melacca

Bilan de 2 semaines en Malaisie :

Nous avons rejoint la ville de Melacca en Malaisie le samedi 26/08/17 au soir, et sommes repartis de Kuala Lumpur en direction de Krabi en Thaïlande, notre quatrième étape, le dimanche 10/09/17. Nous sommes donc restés 14 jours en Malaisie. Durant notre séjour, nous avons parcouru :

Bilan Malaisie

Notre ressenti global sur le pays :

Globalement, nous avons un retour extrêmement positif sur notre séjour ! Nous n’avons pas trouvé de paysages à couper le souffle comme en Indonésie, mais nous avons trouvé la beauté dans le cœur des Malaisiens, au travers de belles rencontres avec des personnes généreuses et bienveillantes !

Au contraire de l’Indonésie où les locaux (à Bali en particulier) semblaient vite intéressés par notre porte-monnaie après quelques minutes d’échange, nous avons trouvé des personnes complètement désintéressées, curieuses et d’une bonté rare en Malaisie. A l’image de plusieurs chauffeurs de GRAB, juste contents de tenir une conversation avec nous pour en apprendre plus sur notre parcours et sur la France, sans nous proposer aucun service derrière…

Il faut également mettre dans la balance que la Malaisie est un pays très développé, à l’instar de Singapour, par rapport à l’Indonésie, ce qui implique que le tourisme pèse un peu moins dans l’économie malaisienne.

Ou encore, ces deux rencontres marquantes, avec Lin à Melacca et Fahmi au Taman Negara, que nous n’oublierons jamais, par leur gentillesse et leur affabilité. Merci encore à tous les deux 🙂

serial-travelers-malaisie-melacca-restoran-jom
Lin, et sa brigade du restaurant Jom Jemput Makan à Melacca
serial-travelers-malaisie-taman-negara-mat-leon-village-guide-Fahmi
Fahmi, notre merveilleux guide avec qui nous avons affronté la jungle du Taman Negara

Hébergement & nourriture :

Nous avons logé dans des guesthouses proposant des chambres avec salle de bain privative et mangé dans des warungs locaux la plupart du temps, sauf à Kuala Lumpur et Penang, où nous avons privilégié des hôtels.

Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat. Pour un mois de voyage à 10€ la nuit, nous cagnottons 12€40 🙂 Nous avons supprimé toutes les applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utiliser notre lien de parrainage Igraal vous permet d’obtenir 5 € à votre inscription.

Notons d’ailleurs qu’il est assez difficile de manger local à KL, car c’est cher et nombre de fast-foods (KFC, McDonal’ds, Burger King) ont pignon sur rue ! On a eu un peu de mal à résister à la tentation de la junk food à KL, on l’avoue… Cependant, les plats sont délicieux et variés car influencés par 3 cuisines différentes : malaise, indienne et chinoise, que vous pouvez découvrir dans notre article dédié aux saveurs malaisiennes.

serial-travelers-malaisie-taman-negara-guesthouse-matleon-malaysian-food-fried-rice-chicken

Environnement & climat :

La nature est très présente ici aussi, dans le sens où une bonne partie du pays est encore recouvert par une jungle épaisse et qu’on tombe rapidement sur des forêts dès que l’on sort des villes. Le seul bémol ici sont les températures difficilement supportables ! En effet, la chaleur tropicale associée à un taux d’humidité très important rendent la climatisation pratiquement obligatoire et les marches en ville assez pénibles, lorsque l’on est écrasé sous la chaleur.

Côté environnement, rien à redire, le pays est très propre ! Toutefois, la Malaisie, actuellement en plein essor économique, déforeste à tout va pour planter des palmiers à huile sous forme d’immenses champs que l’on voit bien depuis les airs… Nous ne jetons pas la pierre, car nous Occidentaux, sommes les premiers consommateurs de cette ressource naturelle, qui représente plus de 10% du PIB national du pays !


Anecdotes, trucs & astuces :

Lorsque vous arriverez en Malaisie, vous serez surpris par quatre choses :

  • Le nombre restreint de scooters (une des exceptions en Asie du Sud-Est) ! Contrairement à l’Indonésie voisine, on trouve des voitures partout ! Comme en Indonésie et à Singapour, on roule à gauche également.
  • Le nombre ahurissant de palmiers à huile que l’on voit depuis les airs en arrivant à Kuala Lumpur !
  • La communion qui existe entre les 3 communautés Malaises, Chinoises et Indiennes, faisant de la Malaisie une nation multiculturelle jusque dans son architecture.
  • La ponctualité des transports en commun en général

Communication : 

Si vous désirez entamer la conversation avec quelqu’un, rien ne vaut quelques mots en bahasa malaysia pour aborder les locaux. Cette langue est très proche du bahasa indonesia, et lorsque vous avez voyagé en Indonésie avant, c’est très facile de s’y retrouver car ce sont des variantes des mêmes mots ou expressions la plupart du temps.

Bonjour se dit de 4 façons différentes en fonction de l’heure de la journée :

  • « selamat pagi » de 6H à 12H (à prononcer « sélamat pagui »)
  • « selamat siang » de 12H à 15H (à prononcer « sélamat siyang »)
  • « selamat petang » de 15H à 18H (à prononcer « sélamat paetang »)
  • « selamat malam » de 18H à 6H (en fait, lorsque le soleil est couché)

Et bien sûr, ne pas oublier « terima khasi » (merci, à prononcer « trimakassi ») et « selamat tinggal » ou « selamat jalan » (au revoir, à prononcer comme ça s’écrit).

Déplacements / Transports :

Concernant les déplacements entre les villes, nous sommes passés exclusivement par des compagnies de bus régulières, que l’on réserve très facilement sur internet, depuis le site busonlineticket.com. Les bus ici sont très abordables, super confortables (3 rangées de fauteuil seulement) et les temps de trajet toujours respectés, on a beaucoup apprécié. 

A l’intérieur des villes, nous avons principalement utilisé les services de GRAB qui s’avère être une invention malaisienne (on l’a appris en discutant avec l’un des chauffeurs). C’est sûrement ce qui explique la popularité du système et le fait que ce ne soit pas un tabou comme en Indonésie. Nous n’avons donc pas eu à louer de scooters ici, qui sont de toute façon assez rares !

Sachez également qu’il est très facile de faire du stop en Malaisie, particulièrement dans la région des Cameron Highlands !

Visa touristique :

Pour les résidents Français, il n’y a pas besoin de visa pour entrer sur le territoire malaisien pour un séjour de moins de 3 mois 🙂 Une preuve de sortie du territoire (billet d’avion retour) sera exigée par la compagnie aérienne au départ, avant de vous laisser monter à bord.


Itinéraire de 2 semaines en Malaisie :

Notre itinéraire s’est déroulé de la façon suivante :

Malaisie péninsulaire : 14 jours


Budget de 2 semaines en Malaisie :

Au cours de notre séjour de 14 jours en Malaisie, nous avons dépensé au total 902 € (frais bancaires de 11 € inclus – soit < 1% du montant total – , hors billets d’avion) soit 451 €/personne, ce qui représente une dépense de 32,20 €/jour/personne pour un budget prévisionnel établi à 36,00 €/jour/personne.

serial-travelers-malaisie-budget


Taux moyen de conversion EUR / MYR (ringgit malais) : 1€ = 5,060 MYR

En Malaisie, l’utilisation de la carte bancaire n’est courante qu’à Kuala Lumpur uniquement et la plupart du temps, il vous faudra retirer quasiment systématiquement de l’argent aux nombreux ATM présents sur place, ce qui explique les frais bancaires. Toutefois, nos frais bancaires sont assez réduits grâce à l’utilisation de la carte bancaire N26 : 1,7% de frais sur les retraits mais aucun frais sur les paiements en carte bancaire.

Voici quelques exemples de prix :

  • Bouteille d’eau 1,5 L : 3 ringgits
  • Plat dans un warung : 10 à 30 ringgits, dépendant du standing de l’établissement
  • Menu dans un fast-food (KL) : 15 ringgits
  • Prix moyen d’une nuit en guesthouse : 60 à 80 ringgits
  • Prix d’un laundry : 5 à 7 MYR/kg de linge
  • Ticket de métro depuis KL Sentral à une station proche : 1 à 2 MYR max

Voici quelques clichés de notre super aventure malaisienne ! Place maintenant au repos, aux cocotiers, et aux rochers karstiques de la Mer d’Andaman, dans le Sud de la Thaïlande !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ne pas manquer nos prochains articles et bilans, n’oubliez pas de vous abonner au blog (juste en bas de la page à gauche) et à notre Page Facebook 🙂 

 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

0 thoughts on “2 semaines en Malaisie : bilan, astuces, itinéraire et budget

  1. CV says:

    Bonjour! Superbe itinéraire! Pourriez-vous m’envoyer le détail des transports utilisés svp? 🙂
    Merci d’avance,
    Vi

    • Coucou et merci 🙂 Nous sommes exclusivement passés par des bus ou minibus + bateau en Malaisie en réservant directement sur busonlineticket.com qui permet d’avoir de très bons prix 🙂

      Par exemple, un Melacca – KL coûte 11 ringgits/pers. (2,3 €), un KL – Taman Negara coûte 62 ringgits (15€) alors qu’un Taman Negara – Cameron Highlands nous a coûté 87 ringgits (17€).

      Pour les détails de chaque trajet, on vous invite à lire les détails dans les articles dédiés sur nos différentes destinations en Malaisie 🙂 A bientôt, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

  2. Flora says:

    Hello hello!

    Super article, mille mercis! J’y serai à partir de mi-juin pour 3-4 semaines, je vais pouvoir me régaler en m’inspirant de vos conseils 😉.

    Est-il facile de rejoindre l’aéroport de Kuala Lumpur?

    Encore merci de transmettre et de partager tout ça!

    • Salut Flora, merci pour ton gentil commentaire :).

      Le rejoindre puis la ville ? Oui c’est très facile, il y a le train KLIA Ekspress qui met une demie heure.

      N’hésite pas si tu as d’autres questions et bon voyage !

  3. Estelle says:

    Bonjour
    Merci pour toutes ces infos, petite question, tout comme vous nous allons passer de Singapour à la Malaisie en bus, avez vous eu besoin de présenter un justificatif de sortie du territoire?

    Merci d’avance
    Estelle

      • NADIA says:

        j’envisage faire un circuit départ du kuala lampur ,langkawi, ile de perhentian , terenganu
        (comme passagepour aller a pulau kapas ) pulau kapas ,retour a kuala lumpur .s’il reste du temps ou change de plan on peut faire cameron highlands.

        • Apparemment les iles perhentian sont absolument sublimes et malheureusement, nous n’avions pas beaucoup de temps pour nous y rendre mais nous aurions adoré y aller, tout comme Langkawi. Votre programme a l’air bien ficelé 🙂

  4. MarieNo says:

    Super article, merci pour toutes ces informations. J’envisage un séjour de 2 semaines en Malaisie en partant de Singapour pour aller jusqu’à Kuala Lumpur (ou l’inverse), mais en décembre. Apparemment, la météo n’est pas top ce mois-là.

      • MarieNo says:

        en fait, j’envisageai d’aller courir le marathon de Singapour le 8-9 décembre et d’en profiter pour rester 2 semaines en Malaisie. vu la météo à ce mois-là, je vais réfléchir à l’idée de ne rester que quelques jours à Singapour et si les vols ne sont pas trop chers, aller au Cambodge (oui ailleurs), ne serait-ce qu’une semaine. J’envisage un séjour en Asie de 2-3 mois d’ici 2-3 ans, je retournerai donc au Cambodge.

        • Singapour est géniale on a adoré et bravo pour le marathon ! Nous avions fait Denpasar – Singapour en avion et c’était assez rapide et Bali est une île splendide. Depuis Singapour avec Air Asia il y a beaucoup de destinations pas chères 😊 vous allez trouver votre bonheur ! Dites nous quand vous aurez fait votre choix 😊

  5. Corinne Timol says:

    Merci pour ces infos!
    Nous pensons y aller en Août prochain. Bien?!
    Si vous avez des adresses de logements sympas, je veux bien!
    Bonne continuation!
    CO

  6. Barbs says:

    Super blog, je vais faire deux mois en Asie d’octobre à décembre, sans itinéraire préétabli, et vous m’avez vraiment donné envie de faire un stop en Malaisie !

    • Merci pour ton commentaire ☺
      Avec l’Indonésie c’est notre coup de coeur ! On a gardé contact avec deux locaux géniaux à Malacca et à Taman Negara. Si tu y passes, on pourra te mettre en contact avec eux. Par contre, regarde bien la météo pour ne pas être sous la pluie pendant deux mois ☺, nous on a utilisé le planificateur à contresens et pour l’instant il ne s’est pas trompé. Hésite pas si tu as des questions

  7. J’y passe en Novembre, comme c’est pas trop la saison je fais que Kuala Lumpur, je reviendrais pour les îles une prochaine fois 🙂 J’ai bien aimé l’article!

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)