Où se trouvent les plus beaux street arts de Penang ?

Où se trouvent ces enfants à vélo ? Et ceux sur la balançoire ? Nous vous donnons toutes les adresses des œuvres incontournables de George Town – Penang, capitale autoproclamée du Street Art !

Le jeudi 7 septembre 2017, nous quittons les Cameron Highlands en bus pour rejoindre la ville de George Town située sur l’île de Penang, à l’extrême Nord-Ouest de la péninsule malaise.

Partis à 10H, nous arrivons au niveau du port de ferry terminal de Butterworth vers 15H, en ayant fait 40 minutes de pause à Ipoh (nous vous conseillons d’ailleurs de manger au restaurant indien situé au fond de la gare routière, c’est délicieux et pas cher).

Nous avons ensuite emprunté le ferry depuis Butterworth jusqu’à l’île de Penang : la traversée dure vingt minutes et il y a en moyenne deux bateaux par heure. À l’arrivée, de nombreux points d’information vous orientent sur les lignes de bus à emprunter pour rejoindre votre hébergement. En moins d’un quart d’heure, nous arrivons à Penang Times Square, un quartier localisé à l’Est de l’île, avec plusieurs grands centres commerciaux et proche des points d’intérêt de George Town.

  • Trajet en bus Tanah Rata (Cameron Highlands) – Butterworth (près de Penang) : 5H dont 1H de pause à la gare routière d’Ipoh – 32 MYR/pers. (~6,4 €) en passant par la compagnie Perak Transit. Cette fois-ci, nous avons directement réservé auprès de la gare routière de Tanah Rata
  • Ferry Butterworth – George Town ferry terminal : 20 minutes – 1,2 MYR/pers. (~0,24 €) – 2 ferrys par heure en moyenne
  • Bus George Town ferry terminal – Penang Times Square : 1,5 MYR/pers. (~0,30 €) – bus n°202/203/204/205

Notre hôtel est l’un des plus propres que nous ayons eu jusqu’ici : chambre climatisée, sans fenêtre mais avec une salle de bain privative très correcte pour 23 €/nuit ! C’est bien plus cher que les prix moyens que nous avions obtenu jusqu’ici, mais après quatre jours de jungle et l’humidité des Cameron Highlands, nous voulions quelque chose de plus cosy pour nous ressourcer avant d’attaquer la Thaïlande !

Au moment du check-in, nous avons été très surpris car il nous a été demandé une taxe supplémentaire de 12 MYR (2,4 €) par nuit, en plus des frais déja payés sur le site de réservation Agoda. Après quelques recherches, il s’avère que cette taxe est obligatoire sur les îles de Penang et de Langkawi ! 

  • Hotel 118 Hotel Penang à George Town : chambre très correcte avec air conditionné pour 23 €/nuit (115 MYR), taxes de séjour de 12 ringgit/nuit incluses 

George Town est la capitale de l’Etat de Penang. C’est le seul état de Malaisie sans majorité Malaise ! C’est d’autant remarquable qu’à George Town on retrouve un très grand nombre d’habitants d’origine Chinoise. La population Indienne est également représentée, mais dans une proportion moindre ! La ville George Town est mondialement réputée pour ses oeuvres de Street Art et son centre culturel très bien conservé : il est d’ailleurs inscrit au patrimoine de l’UNESCO ! 

Le premier jour de visite, vendredi 8 septembre 2017, nous nous baladons dans les rues en flânant sans avoir de but précis. Nous tomberons sur plusieurs sites de Street Arts sans le vouloir ainsi que sur la Maison Bleue de Penang.

Ancienne demeure de Cheong Fatt Tze, un Chinois ayant immigré et fait fortune en Malaisie, cette maison recèle d’objets d’époque et les murs sont très bien conservés ! Si vous êtes un peu courts côté budget comme nous, passez outre la visite et restez faire des photos depuis l’extérieur, l’entrée est tout de même à 17 ringgit/pers. (~3,40 €) !

  • Maison bleue de George Town : 17 ringgit/pers. (~3,4 €) – nous n’avons pas fait la visite car le prix est assez exorbitant, par rapport au niveau de vie de la ville

Pas loin de la Maison Bleue, vous trouverez le signe I Love Penang. En bons touristes que nous sommes, nous ne manquons pas de réaliser notre petite photo 🙂 .


Carte des œuvres de Street Art à George Town – Penang

Le samedi 9 septembre 2017, nous partons à l’assaut des oeuvres de Street Art les plus connues à l’aide d’une carte donnée par l’hôtel. Les œuvres sont vivantes, et au fur-et-à-mesure, elles se retrouvent effacées ou recouvertes. Les localisations ne sont donc valables qu’à la période où nous avons été à Penang…

Nous vous donnons donc les précieuses adresses des plus belles œuvres que nous ayons pu trouver. Vous n’avez plus qu’à intégrer les adresses dans Maps.me 🙂 . Le plus simple est de débuter par la rue Armenian où vous trouverez un grand nombre de ces œuvres.

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-armenian-street


A. Lebuh Kimberley

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-bright-colors-eating-guy


B. Depuis Lebuh Armenian, dans la ruelle juste après Jalan Masjid Kapitan Keiling

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-armenian-street-two-guys-pushing-out(2)


C. Croisement entre Lebuh Armenian & Lorong So Hoong

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-armenian-street-chinese-dragon


D. Lorong So Hoong


E. Sur Lebuh Armenian, proche du croisement avec Beach Street face à Kopi Lewuak

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-armenian-street-children-bicycle


F. Lebuh Ah Quee à coté de Lean Thye Coffee Shop


G. Lebuh Ah Quee, après les enfants précédents derrière un mur

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-armenian-street-bruce-lee


H. Croisement entre Lebuh Armenian et Lebuh Victoria, au niveau du restaurant Ming Siang


I. Petite ruelle, depuis Gat Lebuh Chulia

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-children-kids-playing-on-a-swing(2)


I bis. Petite ruelle depuis Gat Lebuh Chulia à côté de la balançoire et des enfants

serial-travelers-malaisie-penang-george-town-street-art-food-grandmother


J. En face des deux précédents devant la pâtisserie Lavish Minilicious


K. Parking sur Jalan Penang en face du parking de tuk-tuks

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-old-man-sitting-on-the-tuktuk-back

Trompe l’œil, chefs d’œuvre ou simple dessins, se balader dans les rues de George Town est très agréable. Et c’est gratuit ! Certaines œuvres sont payantes mais nous les avons trouvé surfaites, uniquement pour les touristes mal informés : il s’agit des oeuvres 3D du Penang Time Tunnel & Fluorescent 3D Mural Museum. 

  • Penang Time Tunnel & Fluorescent 3D Mural Museum : 60 ringgit/pers. (~12 €) – nous n’avons pas fait la visite car le prix est assez exorbitant, par rapport au niveau de vie de la ville 

Malins comme des singes, nous les avons évitées !

serial-travelers-malaisie-georgetown-street-art-monkey-face
Portrait d’un singe sur Lebuh Armenian

Entre deux photos, Laura réalise que l’on a en face de nous un Français dont nous suivons la page Facebook depuis quelque temps.

-“Est-ce que c’est toi Thomas ?”

-“Oui, c’est bien moi !”

Il s’avère que Laura et Thomas R. (à ne pas confondre avec Thomas A., membre éminent des Serial Travelers^^) étaient dans le même lycée de Rambouillet, dans les Yvelines. Le monde est vraiment tout petit ! Thomas R. et Camille sont actuellement en tour d’Asie, comme nous, mais pour un an.

Nous passerons la soirée avec eux dans la très animée Love Lane, qui dispose de plusieurs bars. Ensuite, nous terminerons la soirée autour d’un repas dans un excellent restaurant indien qu’ils avaient découvert le midi : Sri Ananda Bahwan, situé dans Little India.

Nous rejoignons l’aéroport le lendemain matin, dimanche 10 septembre 2017 pour rallier Krabi en Thaïlande. Sur le chemin, notre chauffeur GRAB nous montre au loin le Snake Temple. A quelques minutes de l’aéroport, ce temple est dédié aux serpents. Ça fait froid dans le dos, mais selon note chauffeur, ils seraient tout à fait inoffensifs. Si nous l’avions su avant, nous serions partis plus tôt et aurions fait une halte pour découvrir ce temple…

Prochaine étape : le Sud de la Thaïlande !

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)