Pause fraîcheur de 3 jours dans les Cameron Highlands

Plantations de thé, papillons géants, pluies torrentielles, trajets en stop et pire nuit du séjour…  Bienvenue aux Cameron Highlands, un lieu plein de rebondissements !

Nichées à 1500 mètres d’altitude, les collines des Cameron Highlands offrent des températures très clémentes, par rapport à la chaleur étouffante qui règne habituellement dans le reste du pays. Durant la période d’occupation du pays, les Britanniques ont découvert cette région et y développèrent une station climatique… Tout en n’oubliant pas d’y planter de gigantesques champs de thé !

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-tea-house1(2)

Lundi 4 septembre 2017, nous quittons le Taman Negara en bateau vers 9H du matin depuis Kuala Tahan jusqu’à Kuala Tembeling. Après 2H de pirogue, nous arrivons et déjeunons à Kuala Tembeling, à l’endroit même où nous étions déjà vendredi dernier.

Vers midi, nous repartons en minibus en direction des Cameron Highlands. Nous arrivons finalement à notre guesthouse de Tanah Rata, l’une des deux villes servant de porte d’entrée aux Cameron Highlands, où nous avons réservé 3 nuits. Autant que vous le sachiez de suite, Tanah Rata est loin d’être une ville sexy : c’est petit, moche et on ne s’y sent pas très bien (il s’y dégage une atmosphère un peu glauque).

  • Trajet en pirogue Kuala Tahan (Taman Negara) – Kuala Tembeling : 2H
  • Trajet en bus Kuala Tembeling – Tanah Rata (Cameron Highlands) : 3H30
  • Trajet total Taman Negara – Cameron Highlands (pirogue + bus) : 87,5 MYR/pers. (~17,3 €) en passant par Han Travel, en réservant directement sur internet avec busonlineticket.com

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-tea-house1(1)

Pour la première fois depuis le début du séjour, un établissement ne correspond pas aux photos du site booking.com. La salle de bains insalubre nous oblige à demander à changer de chambre dès notre arrivée ! Nous nous retrouvons finalement dans une autre chambre, sans fenêtre, avec une salle de bains un peu plus propre, mais présentant une atmosphère très humide, sans compter la Wifi quasi inexistante, super pratique pour nos prochaines réservations de bus et de guesthouses !

Nous prenons sur nous et nous essayons de dormir mais… C’est impossible ! On entend des cris dans le couloir, des claquements de portes, et tous les bruits de la rue environnante… Plusieurs fois, nous demandons à la réception de rétablir l’ordre dans cette guesthouse qui a tout d’un hall de gare ! Sans succès ! Thomas descendra même en caleçon dans la rue pour porter des bouteilles de gaz et invectiver des locaux qui les traînent par terre… Tout celà, à 2H du matin ! Un vrai sketch !

Dès 7H le lendemain, rebelote, on entend de nouveaux des cris et des claquements de porte, c’en est définitivement trop pour nous ! Laura fait le tour de quelques guesthouses dans le coin pour sauver le sommeil des deux prochaines nuits ! Jackpot, à 200 mètres seulement, quelques chambres sont encore disponibles au bord d’un petit jardin loin de la rue principale… Mais ce n’est pas fini ! Il faut encore être remboursés des deux nuits suivantes déjà payées dans notre guesthouse de l’horreur. Nous vous déconseillons donc de vous y rendre ! Un bon quart d’heure de négociation avec le réceptionniste et le propriétaire seront nécessaires pour récupérer notre argent !

  • Guesthouse – de l’enfer où il ne faut surtout pas aller – Camlodge Hotel à Tanah Rata : 65 MYR/nuit (~13 €)
  • Guesthouse Eight Mentiggi à Tanah Rata : chambre correcte avec ventilateur et eau chaude  pour 80 MYR/nuit (~16 €)

Après nos péripéties concernant la première nuit, voici le déroulement de nos visites durant les 3 jours que nous avons passé aux Camerons Highlands :


Plantation de thé Cameron Valley Tea House

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-tea-house2(4)
Panorama sur la Cameron Valley Tea House 2

Nous avons démarré notre visite des Cameron Highlands par la Cameron Valley Tea House : il s’agit d’une plantation de théiers située au Sud de Tanah Rata, que nous avons rejoint directement par la route serpentant dans la vallée. Des sentiers sont disponibles en passant par la jungle, mais après notre parcours de guerrier réalisé 2 jours plus tôt dans la jungle du Taman Negara, nous avons préféré nous en remettre à un parcours, certes moins glamour, mais moins long et plus aisé !

La Cameron Valley Tea House est composé de deux “restaurants” (Tea House 1 & 2) proposant des dégustations de thé. Autant vous le dire tout de suite, c’est un attrape-touriste que l’on voit venir à des kilomètres. Nous nous sommes toutefois arrêtés à ces deux points de vue, pour voir de plus près les plants de thé.

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-trees
Fougères arborescentes que l’on trouve partout dans la région

Nous avons démarré la journée par la Tea House 2 (la plus proche de Tanah Rata) qui est à nos yeux la moins belle.

  • Cameron Valley Tea House 2 (la plus proche de Tanah Rata) : entrée gratuite dans la plantation
  • Cameron Valley Tea House 1 : entrée à 2 ringgit/pers. (~0,40 €)
  • Temps de visite : 30 à 45 minutes par plantation 

Aux environs de midi, nous rejoignons l’autre plantation du Sud de Tanah Rata, la Tea House 1, dans laquelle nous mangerons un semblant de repas : 4 friands à la saucisse de poulet, 2 desserts et 2 tasses de thé pour 35 ringgit (~7 €). C’est un prix assez exorbitant compte tenu de la qualité du plat, et que la vue sur la plantation depuis la terrasse compense seulement en partie. Malheureusement, il n’y a aucun stand de street food ou autre dans le coin…

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-tea-house1-meal

Après avoir rapidement avalé le maigre repas du midi, nous nous dirigeons en direction de la promenade de la plantation.

C’est ici que nous ferons les plus belles photos sur les plantations de thé, le beau temps étant revenu par rapport au matin !

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-cameron-valley-tea-house
Panorama sur Tea House 2 (bâtiment jaune) depuis la plantation de thé

Vers 14H, nous décidons de rentrer à Tanah Rata, fatigués par la nuit horrible que nous avons passé, d’autant que nous ne trouverons aucun élément d’explication sur la fabrication du thé alors que c’est ce à quoi on s’attend en visitant pareille exploitation… La visite en soi est agréable, mais il manque ce petit quelque chose…

En sortant de la plantation, un local nous entend parler de taxi pour remonter sur Tanah Rata et nous dit d’essayer le stop, qui fonctionne très bien dans la région ! Après seulement 2 minutes avec le pouce en l’air, une voiture s’arrête et nous emmène très gentiment à quelques mètres de la guesthouse ! Première expérience en stop réussie à l’étranger 🙂 (et comme vous allez le voir plus tard, ce n’est pas la dernière !). Nous passerons le reste de l’après-midi à nous reposer dans notre nouvelle guesthouse. Le soir même, un déluge s’abattra sur Tanah Rata, avec de fortes pluies, que nous n’avons pratiquement pas connu depuis le début de notre Tour du Monde !

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-tanah-rata-under-rain
Déluge sur Tanah Rata, accompagné de son fameux brouillard !

Butterfly farm (après Brinchang)

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-butterfly-farm-entrance

Située à environs 3 km au Nord de Brinchang (le deuxième point de chute aux Cameron Highlands après Tanah Rata), la ferme aux papillons permet d’observer de nombreux papillons mais aussi tout un tas d’animaux et spécialement des insectes originaires de Malaisie.

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-butterfly-farm(1)

Mercredi 6 août, nous quittons Tanah Rata en direction de Brinchang, et cette fois encore, nous arrivons à monter dans une voiture en stop, à la sortie de Tanah Rata. Il nous déposera gentiment dans le centre-ville de Brinchang, comme nous lui avions demandé. Sauf qu’arrivés là, point de ferme au papillons !

En réalité, la ferme se situe à environ 5 km au Nord de la ville. Nous voilà donc repartis à la recherche d’une autre voiture. Nous tombons sur un couple de Malaisiens sympathiques qui voyagent dans le pays pendant leurs vacances et qui nous déposeront enfin à la ferme aux papillons vers 11H.

Cette ferme permet de voir de nombreuses espèces de papillons dans une volière, mais également de nombreuses autres espèces animales ainsi que des fleurs.

  • Ferme aux papillons : 7 MYR/pers. (~1,4 €)
  • Temps de visite : 1H

Plantation de thé BOH Sungai Palas Tea Centre

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-boh-plantation(6)

Après avoir mangé un bout dans un resto du centre commercial proche de la ferme aux papillons, nous entreprenons de marcher 3 km jusqu’à la dernière plantation de thé des Cameron Highlands, la plus réputée mais aussi la plus touristique.

Nous passons par la route très étroite (deux voitures ne passent pas en même temps) qui serpente entre les collines avant d’arriver sur place.

En arrivant, on est un peu déçus, le ciel est couvert de nuages et là aussi, la plantation ne sert que de vitrine à la vente de thés, aucune explication sur la fabrication à l’horizon ! Attention, la plantation BOH n’est ouverte que du mardi au dimanche, le lundi tout est fermé !

serial-travelers-malaisie-cameron-highlands-boh-plantation(5)

Malgré tout, nous nous poserons un peu avec une pâtisserie et deux théières (l’une à la mangue et l’autre à la vanille, très bonnes) au restaurant-terrasse de la plantation pour 13 ringgit (~2,6 €).

Nous repartons d’ici avant 15H et rencontrons un groupe de jeunes Malaisiens sur le chemin en direction du parking. Après avoir fait un selfie avec eux, ils nous proposent de nous ramener en stop une nouvelle fois jusqu’à la ferme aux papillons. Banco, on monte avec eux !

Après avoir pris une nouvelle fois deux voitures, nous arriverons tranquillement à Tanah Rata un peu avant 16H.

  • Plantation BOH Sungai Palas Tea Center : entrée gratuite !
  • Temps de visite : 1H peut suffire
  • Fermée le lundi 

Comme vous avez pu le lire plus haut, les Cameron Highlands sont loin d’être un coup de cœur lors de notre voyage en Malaisie. Cela vaut tout de même la peine d’y poser son sac, mais une journée suffit très largement à en faire le tour si on ne prévoit pas de marche dans la jungle.

Tableau Cameron Highlands

Après les Cameron Highlands, place à notre prochaine étape dans le nord de la péninsule malaise, sur l’île de Penang !

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂
 

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)