Passage de la frontière Vietnam – Cambodge et arrivée à Phnom Penh

Récit de notre trajet en bus entre Hô Chi Minh Ville au Vietnam et Phnom Penh au Cambodge et avant-dernier passage de frontière terrestre en Asie… Sur l’une des frontières les plus corrompues du Monde, où nous avons complètement échappé à ce racket sans même le vouloir ! Si vous souhaitez passer la frontière sans encombres entre le Vietnam (Moc Bai) et le Cambodge (Ba Vet), ce post est fait pour vous !

Vendredi 29 décembre 2017, nous rejoignons l’agence Lac Hong à Saigon, siégeant rue Pham Ngu Lao vers 8H, où toutes les agences de voyage sont installées. C’est l’agence la moins chère que nous ayons trouvé après comparaison avec les autres et le personnel est très sympathique et réactif !

  • Prix du trajet Hô Chi Minh ville (Saigon) – Phnom Penh en bus : 170 000 VND/pers. (~6,35 €) après négociation, le prix initial étant de 200 000 VND
  • Si vous voulez obtenir ce tarif, n’hésitez pas à montrer sur votre téléphone l’article des Bloup Trotters chez qui nous avons trouvé l’info 🙂
  • Dans les autres agences du quartier, les prix varient entre 220 000 et 240 000 VND 
  • Durée du trajet Hô Chi Minh ville (Saigon) – Phnom Penh en bus : 8H avec la compagnie de bus cambodgienne Long Phuong Cambodia

Pour info, nous avons changé de destination la veille au soir (Phnom Penh au lieu de Sihanoukville, car en construisant l’itinéraire au jour le jour, et en s’y prenant au dernier moment, plus aucun logement n’était disponible à Sihanoukville) et le billet nous a été entièrement remboursé, sauf les frais de dossier, ridiculement bas.

  • Prix du trajet Phnom Penh – Sihanoukville en bus : 230 000 VND/pers. (~8,50 €)

Trajet en bus d’Hô Chi Minh (Saigon) au poste frontière de Moc Bai (Vietnam)

serial-travelers-cambodia-passage-frontiere-moc-bai-ba-vet-7

Vers 8H30, notre bus tout vert décolle d’Hô Chi Minh, que nous mettrons près d’une heure à quitter tellement la ville est étendue et la circulation est dense ! À bord, l’un des responsables nous demande nos passeports et nos visas et embarque le tout dans une corbeille qu’il gardera tout le temps avec lui. C’est une première pour nous !

  • Au moment d’acheter vos tickets de bus à l’agence Lac Hong, on vous demandera si vous êtes en possession de votre visa cambodgien ou non : si vous ne l’avez pas, on vous proposera ce “service” pour 35 $ en plus du trajet en bus (coût officiel du visa : 30 $ + frais de corruption : 5 $)
  • Au poste frontière, on peut aussi vous demander 1 à 2 $ supplémentaires pour une pseudo visite médicale si vous n’êtes pas en possession de votre carnet de vaccination… Ça fait cher le thermomètre posé sur le front !
  • Il y a aussi la possibilité de faire son visa cambodgien directement à Hô Chi Minh Ville au consulat du Cambodge pour 30 $, réalisable en une journée si le passeport est déposé avant 10H du matin !
  • Notre choix : faire un e-visa cambodgien directement sur internet, qui vous reviendra à 36 $ (coût officiel du visa : 30 $ + frais administratifs : 6 $), avec zéro désagréments au moment du passage de la frontière… Un peu plus cher, certes, mais la tranquillité à un prix 🙂

Poste frontière de Moc Bai (Vietnam)

serial-travelers-cambodia-passage-frontiere-moc-bai-ba-vet-10

Après 2H45 de trajet confortable depuis Saigon, nous arrivons enfin au poste frontière de Moc Bai où on nous intime de descendre du bus, sans explications et sans nos passeports non plus… Arrivés à l’intérieur, tout le monde passe au travers d’un portique de sécurité non surveillé, et se rue en direction des 3 cabines où semblent travailler les officiers de l’immigration. Toujours sans explications, nous attendons avec tous les autres touristes, commençant à comprendre l’étrange ballet qui se trame ici…

En fait, c’est le personnel du bus qui s’occupe des formalités du passage de la frontière à la place des passagers (grosso modo pour obtenir le coup de tampon) ! Oui oui, vous avez bien lu : chaque bus envoie son émissaire avec la pile de passeports des passagers jusqu’aux bureaux des officiers de l’immigration, qui tamponnent machinalement, sans vérifier grand chose (peut-être le temps de séjour en adéquation avec le visa ? ) et sans prendre de photo souvenir des gens quittant le pays !

serial-travelers-cambodia-passage-frontiere-moc-bai-ba-vet-5
Les deux personnes en arrière-plan font partie des compagnies de bus et amènent les piles de passeport directement à l’officier en charge de mettre son tampon, sans rien vérifier !

Le gars du bus nous appelle alors un par un pour nous rendre nos passeports tamponnés, qu’il nous faudra présenter 10 mètres plus loin à un contrôleur avant de remonter dans le bus.

  • Poste frontière de Moc Bai (Vietnam) : comptez 1H d’attente à la frontière entre la descente et la remontée dans le bus 
  • C’est le personnel du bus qui s’occupe du coup de tampon pour vous directement et sans frais ! 
  • Pas de corruption à signaler de ce côté de la frontière pour sortir du Vietnam
  • Plusieurs femmes vous proposeront d’échanger vos dongs Vietnamiens contre des riels cambodgiens ou des dollars américains : le taux de change sera plus favorable dans l’une des nombreuses échoppes de Phnom Penh

Poste frontière de Ba Vet (Cambodge)

serial-travelers-cambodia-passage-frontiere-moc-bai-ba-vet-6

Normalement, il s’agit d’une des frontières que les voyageurs redoutent le plus ! Et bien, pour nous, cela aura été le passage de frontière le plus rapide et le plus facile que nous ayons jamais réalisé ! 

Suite à la traversée du No Man’s Land entre le Vietnam et le Cambodge, nous arrivons du côté de Ba Vet et nous redescendons du bus, où l’assistant nous demande à nouveau les passeports (copie du e-visa incluse). Là, il nous demande de le suivre et nous traversons tout le bâtiment, en passant devant tous les malheureux qui sont dans la queue, sans croiser aucun officier de l’immigration et sans passer une quelconque visite médicale !

En sortant du bâtiment, on ne réalise pas trop encore, mais on vient de passer au Cambodge ! Et ce, sans rien avoir déboursé et sans avoir été embêtés, à l’une des frontières les plus gangrenées par le racket organisé ! Nous récupérerons nos passeports tamponnés 30 minutes plus tard dans un restaurant du coin (au milieu de nombreux casinos), où le bus s’arrêtera pour le repas du midi, l’assistant du bus s’étant chargé de tout à notre place 🙂 !

serial-travelers-cambodia-passage-frontiere-moc-bai-ba-vet-passeport

  • Poste frontière de Ba Vet (Cambodge) : traversée du poste frontière en 2 minutes seulement grâce au personnel de la compagnie de bus Long Phuong Cambodia !
  • Possibilité de payer en dongs vietnamiens au restaurant, avec un taux de change peu défavorable

Arrivée à Phnom Penh, la capitale cambodgienne

Nous arriverons à la gare routière de Phnom Penh (juste derrière le stade olympique) sur les coups de 16H30, c’est-à-dire 8H après avoir quitté Hô Chi Minh Ville au Vietnam ! C’est parti pour 3 semaines dans ce petit royaume d’Asie du Sud-Est !

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

7 thoughts on “Passage de la frontière Vietnam – Cambodge et arrivée à Phnom Penh

  1. De rien, ça fait pratiquement 3 semaines que nous arpentons le pays, et on ADORE !!! C’est l’un de nos coups de cœur en Asie ! On est à Angkor depuis 6 jours et on ne se lasse toujours pas des temples !

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)