Bali hors des sentiers battus : 3 jours en immersion locale à Mengwi

“Il y a trop de touristes ici !” est la phrase préférée des touristes ! Nous avons réussi à leur échapper pendant quelques jours en plein cœur de Bali.

Voyager longtemps permet d’explorer les incontournables de nombreux lieux mais également de prendre le temps de s’imprégner de la culture et de vivre des moments privilégiés avec les locaux.

A trente minutes d’Ubud et de Denpasar, le village de Mengwi abrite un temple très visité mais aucune autre infrastructure n’intéresse les touristes. Nous avons donc passé trois jours auprès des indonésiens qui étaient tous curieux de savoir ce que nous faisions à Mengwi. “Why do you stay in Mengwi ?” nous demandaient systématiquement les rares habitants qui parlent anglais.

Les autres ne comprennent aucun mot ni même le mot “price” ! Ça nous a valu de longs fous rires à chaque achat. Acheter un beignet de légumes prend 5 minutes et le temps est doublé quand les vendeurs veulent nous prendre en photo ! Quand on leur répond oui, il y a plus de couleurs dans leur sourire qu’au Kawah Ijen ! On sent enfin la différence entre un voyage de plusieurs mois et des vacances chronométrées. On se parle sans avoir d’informations à demander ou de produits à vendre. On échange parce que l’on s’intéresse à l’autre parfois avec des mots, parfois avec des gestes, parfois avec des rires.

Nous avons passé une après midi au temple Pura Taman Ayun situé à Mengwi. Il est le deuxième plus grand temple balinais après Besakih, posé sur une île le long d’une rivière, son nom signifie Jardin du temple dans l’eau. Construit en 1634 par un roi de la dynastie des Mengwi, il  a été modernisé en 1937.

Après la porte d’entrée imposante en briques rouges, un grand temple posé sur l’eau se dévoile au cœur d’un superbe jardin. Une petite heure suffit à découvrir le temple et son jardin qui abrite de superbes fleurs telles que des oiseaux de paradis.

serial-travelers-bali-mengwi-Taman-ayun-temple(4)

Les 5 et 6 août, se déroulait le Barong Festival à Mengwi. Le Barong est une créature mythologique balinaise qui est désormais joué par les hommes lors des cérémonies. Le Barong Festival élit le meilleur danseur de barong de l’île et le meilleur joueur de Kendang (percussionniste) de l’île. Nous restons une bonne heure à admirer les couleurs et la puissance des joueurs de Kendang.

Le Barong song est une musique très répétitive, tout comme de nombreuses chansons balinaises que vous entendrez dans les restaurants locaux entre autres. La même chanson tourne pendant plusieurs heures !

Un soir, une indonésienne nous invite à la suivre et nous montre les coulisses de l’entraînement des joueurs de Kendang. Ils s’entraînent pendant des heures chaque jour.

serial-travelers-bali-mengwi(5)-barong-musicians

Nous quittons Mengwi vers des lieux plus touristiques avec un petit pincement au coeur. C’est ici que nous avons mangé le meilleur Nasi Campur de notre séjour ! C’est aussi ici que Thomas s’est fait craquer le cou par un coiffeur qui osait à peine lui couper les cheveux pour seulement 15 000 IDR (1 €) la coupe. C’est ici également qu’on a fait plus de selfies avec des locaux en deux jours qu’en une semaine.

Enfin, c’est encore à Mengwi que notre séjour balinais débute et nous sommes déjà sous le charme de l’île des Dieux.

serial-travelers-bali-mengwi-Taman-ayun-temple(1)

serial-travelers-bali-mengwi-Taman-ayun-temple-overview

Mengwi

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂
 

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)