Chitwan National Park : sur les traces du tigre

“Je ne vous garantis pas que vous verrez des animaux et je ne vous garantis pas que vous rentrerez en vie !” Le ton a directement été donné par notre guide en démarrant notre trek d’une journée dans la jungle de Chitwan…

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, Chitwan est un parc national népalais situé au sud-ouest du pays, dans la région du Terai, à la frontière avec l’Inde. Dans cet havre de nature paisible, les visiteurs peuvent avoir la chance d’observer de nombreuses espèces animales telles que des daims, des cochons sauvages, des rhinocéros, mais surtout des tigres du Bengale !

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-map

Les 93 000 hectares du parc abritent 350 espèces d’oiseaux, 56 espèces de mammifères,  47 espèces de reptiles, 113 espèces de poissons et 570 variétés de plantes !


Trajet en bus mouvementé jusqu’à Chitwan depuis Katmandou 

Mardi 24 octobre 2017, nous quittons notre guesthouse à 6H du matin après une très mauvaise nuit de sommeil, perturbée par un hippie jouant de la guitare toute la nuit ! Le bus partira à 6H45 depuis la Tourist Bus Station de Katmandou. Nous mettrons 7 heures pour parcourir les 150 kilomètres séparant Katmandou de Sauraha, à cause de la route qui n’en est pas vraiment une…

Effectivement, que ce soit à Katmandou, la capitale, ou sur les axes principaux reliant les villes, les routes s’apparentent plus à des chemins de terre, sable et cailloux ponctués d’un patchwork de bitume. Autant dire que le trajet est tout sauf confortable et que le “tourist bus” qu’on nous a vendu comme luxueux est un véritable tape-cul ! Chitwan se mérite !

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-sunset2

Pendant le trajet, le bus s’arrête toutes les deux heures dans des stations prévues à cet effet avec de petits magasins alimentaires et des restaurants. Nous arrivons fatigués à Sauraha, la porte d’entrée du Chitwan. Heureusement, les guesthouses et les hôtels viennent chercher leurs invités à la gare routière (il s’agit en réalité d’un champ dans la brousse).

  • Trajet en bus Katmandou – Sauraha : 7 à 8 heures – 750 NPR/pers. (~ 6 €)

Arrivée à Sauraha et réservation du trek pour le lendemain

Bien informés sur le fait que les nombreux packages proposés au Chitwan étaient très onéreux, nous nous étions renseignés en amont sur toutes les activités proposées dans le parc. Nous avons donc fait le choix de ne pas réserver de package à l’avance à Katmandou et de choisir nos activités à la carte avec la guesthouse directement à Sauraha le jour de notre arrivée. Il faut savoir que tous les hôtels et guesthouses du coin proposent leur package qui est sensiblement le même partout…

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-passage-riviere1

À titre d’exemple, en recherchant dans les agences de Katmandou (quartier de Thamel), on nous proposait des packages allant jusqu’à 260$ par personne ! Et oui, il faut à la fois payer l’agence de Chitwan et celle de Katmandou, ce qui gonfle prodigieusement le tarif ! Nous ferons le choix d’une traversée d’une heure en pirogue le long de la rivière, suivie d’un trek d’une journée dans la jungle avec deux guides, rien que pour nous 🙂

Le package que nous avons formulé à la carte avec la guesthouse comprend notamment :

  • Les droits d’entrée au parc pour nous deux et les deux guides
  • 1H de pirogue le long de la rivière
  • Le déjeuner dans la jungle
  • Une journée de trek avec nos deux guides
  • Prix du package complet : 5000 NPR/pers. (~41 €). À savoir, si vous arrivez à enrôler d’autres personnes avec vous le tarif est dégressif (à partir de trois personnes, le tarif passe à 3900 NPR, soit ~32 €…)

En fin de journée, Tarim, qui travaille à l’hôtel et qui est venu nous chercher à l’arrêt de bus quelques heures plus tôt, nous propose de nous emmener aux abords du parc pour une courte marche. Malgré la fatigue et le manque de motivation, nous lui emboîterons le pas et ne le regretterons pas ! À seulement quelques minutes de marche, on tombe directement sur un rhinocéros, des crocodiles et autres gavials qui se prélassent au soleil le long de la rivière !

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-crocodile

C’est incroyable de voir d’aussi gros animaux à quelques dizaines de mètres du village. Bien avant le début du trek, nous sommes déjà conquis et regonflés à bloc !

Sur le retour vers la guesthouse, on profitera d’un superbe coucher de soleil sur la rivière et la forêt.

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-sunset

Le soir même, alors que Laura était descendue à la réception de la guesthouse, elle aura la chance de croiser un rhinocéros se baladant tranquillement dans les rues du centre-ville ! On aurait pu se croire dans Jumanji tellement cette rencontre était inédite et inattendue (voir la vidéo du rhino sur notre page Facebook  Serial Travelers ) !


Trek d’une journée dans la jungle

Le lendemain, mercredi 25 octobre 2017, nous nous levons aux aurores pour être à l’entrée du parc à 7H du matin. Au niveau de la réception de la guesthouse, nous faisons connaissance avec nos deux guides qui nous accompagneront toute la journée et nous montons dans une pirogue pour une heure de trajet afin de pénétrer dans le parc.

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-pirogue1

Au bord de la rivière, les crocodiles dorment, les biches se désaltèrent et les oiseaux viennent nous montrer leur superbes couleurs. Notre préféré : le King Fisher ! Bleu et orange il est visible de très loin, c’est le même que sur les bouteilles de bière indiennes portant le même nom 🙂

Une fois à terre, notre guide nous explique les règles de sécurité à respecter. En fonction de chaque animal, nous devons adapter notre comportement : ne jamais tourner le dos face à un tigre et ne pas courir s’il y a un rhinocéros par exemple. Il clôture sa tirade en nous disant : “je ne vous garantis pas que vous verrez des animaux et je ne vous garantis pas que vous rentrerez en vie”. Rassurant non ? 🙂

Pour l’anecdote, un tigre a dévoré la jambe d’une femme un mois auparavant, deux pêcheurs ont perdu la vie à cause des crocodiles cette même année… Les ours peuvent surgir d’un buisson et les rhinocéros peuvent vous charger à tout moment… Pour nous défendre : nos guides, leur bâton et notre chance !

Après quelques minutes de marche seulement, un vacarme épouvantable se fait entendre a quelques mètres de nous ! Nous nous arrêtons sur le champ et le bruit s’éloigne. Nous apercevons alors un énorme rhinocéros ! On a eu chaud ! Le voyez-vous sur la photo ci-dessous ?

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-jungle4-rhinoceros-noir
Les deux petites tâches sombres qui apparaissent au loin sont en fait les oreilles d’un rhino !

Nous marchons ensuite à l’affût de toutes les empreintes au sol et sur les arbres… Le guide renifle les feuilles, analyse les empreintes et les excréments, écoute en positionnant ses mains pour faire écho et ouvre grand les yeux.

On trouve d’énormes traces de griffes sur les arbres ou encore les reste des bois d’un daim très certainement dévoré par un tigre… C’est impressionnant comme le guide voit et entend tout : de la douzaine de daims au loin à l’araignée juste sous nos yeux !

La marche est relativement facile et nous faisons régulièrement des pauses pour boire ou pour attendre au niveau de certains points de passage habituels des tigres. Nous nous cachons assis dans les arbres, luttant contre les sangsues et les moustiques. Malheureusement, aucun tigre ne montrera le bout de son nez… Nous sommes partagés entre soulagement de ne pas nous être fait attaqués et déception de ne pas avoir croisé le roi de la jungle.

Nous nous arrêtons également pour déguster des feuilles d’arbres ou des fruits inconnus que le guide adore mais que nous trouvons immangeables ! L’un des fruits est très acide, le guide en récolte un sac entier pour ses proches, apparemment, les locaux en raffolent.

Il y a quelques passages un peu physiques tel que des troncs d’arbre servant de pont ou des rivières à traverser ou à franchir en sautant de cailloux en cailloux.

En voulant jeter ses baskets de l’autre côté de la rive, Laura en a balancé une en plein milieu de la rivière… C’est pas comme si elle avait joué au basket pendant 15 ans !

En fin d’après-midi, nous entendons deux rhinocéros se battre sur le chemin du retour. Quelques minutes plus tard, l’un d’eux se retrouvent face à nous ! Il ne bouge pas et nous fixe… Le guide fait un pas en avant et hurle en même temps qu’il frappe son bateau au sol ! Croyez-le ou non, la masse de 3 tonnes a déguerpi sur-le-champ !

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-rhinoceros6

Au cours de la journée, nous avons également croisé des dizaines de biches, un cochon sauvage, des gros chats ressemblant à des panthères (sybille cat), des buffles, des oiseaux et des insectes jamais vu auparavant ! Vous la voyez la mini panthère sur cette photo ?

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-sybille-cat
Sybille cat au repos dans l’arbre…

La végétation est également exceptionnelle avec des plantes jamais observées auparavant.

En quittant la forêt, nous traversons tristement une décharge à ciel ouvert mêlant branches, déchets plastique et autres ordures… Il s’agit d’une catastrophe écologique liée à une inondation ayant eu lieu quelques semaines auparavant où pratiquement tout le parc et la région ont été noyés sous les eaux, en charriant les déchets présents dans les rues…

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-dechetterie

Pour conclure, Chitwan est pour nous unique et incontournable ! Nous avons vu des animaux à l’état sauvage qui sont très peu visibles dans le monde et c’est une chance inouïe ! D’autre part, l’effort de conservation des rangers du parc fait que la population de rhinocéros et de tigres s’accroît depuis plusieurs décennies et c’est ça le plus important 🙂

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-guide2


Où dormir à Chitwan ?

Le village de Sauraha donne directement sur la rivière d’où partent les pirogues pour la jungle. La guesthouse Shiva’s Dream est située sur la route principale, à seulement quelques minutes de la forêt. Calme et propre, l’accueil est très chaleureux et le restaurant propose de très bons plats.

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-guide


Où manger à Chitwan ?

Bonne nouvelle, Sauraha étant très touristique, vous n’aurez aucun mal à vous restaurer. Vous croiserez très vite les barbecues mis en place tous les soirs au bord de la route. Foncez ! La viande est excellente et l’ambiance est super sympa 🙂

serial-travelers-nepal-chitwan-national-park-sauraha-village-barbecue-nepali-food

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂
 

0 thoughts on “Chitwan National Park : sur les traces du tigre

  1. budpumba says:

    sympa le parc, et ton article. Merci du partage et des infos. Dommage pour le tigre une rencontre à vivre. J’ai eu la chance d’en croiser quelques uns dans le parc de Ranthambore en Inde, un souvenir inoubliable. Étonnant de pouvoir faire des safaris à pieds dans un parc à tigre, ça me plais bien ça !

  2. Cabel muriel says:

    Très intéressant et effrayant aussi cet article !
    Merci de me faire voyager alors que je reste à la maison !
    Je n.ai malheureusement pas vu le rhinocéros et la panthère. ..

  3. Ouah!!! superbe cet article. ça me rappelle notre passage dans les parcs de Tanzanie mais en 4/4 (et oui c’est moins glorieux). Allez nous allons continuer à regarder cerf et biches devant notre porte et vous continuez à vous faire de superbes souvenirs et à nous faire profiter de votre voyage!

    • La Tanzanie doit être géniale ! Nous avions dormi dans la jungle en Malaisie, moins d’animaux et des conditions plus difficiles mais de superbes souvenirs ! Cette fois-ci , on a vraiment été gâté avec les rhinos notamment

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)