Une journée à Aoste (Aosta), aux portes du Mont Blanc !

Première étape de notre roadtrip de 3 semaines en Italie, Aoste s’est avérée être une belle découverte avec ses monuments d’époque romaine et ses ruelles colorées, lovés au cœur d’une vallée alpine.

Introduction…

Située aux portes du Mont Blanc dans les Alpes italiennes, Aoste (Aosta en italien) est une ville de 35 000 habitants localisée dans le Nord-Ouest du pays. Entourée de géants dépassant les 4 000 mètres d’altitude, Aoste – qu’on ne doit pas confondre avec la ville française d’Aoste située en Isère, où est produit le jambon Aoste – est le chef-lieu de la région du Val d’Aoste (Valle d’Aosta en italien).

Vue sur le théâtre romain d’Aoste, avec un sommet enneigé en arrière-plan

Plus petite région d’Italie, la Vallée d’Aoste a la particularité d’être relativement autonome sur le plan politique mais aussi et surtout d’être bilingue ! L’italien et le français y sont en effet les deux langues officielles de la région : c’est ainsi assez déroutant de passer une frontière et de voir du français partout, depuis les noms de rues jusqu’aux bâtiments officiels 🙂


En route pour l’Italie !

Samedi 14 août 2021, réveil matinal dès 6H du matin ! Après avoir fini de préparer les affaires et chargé les valises dans la voiture, nous quittons Chartres vers 6H45 en direction de l’Italie et d’Aoste, située à près de 8H de route ! Nous roulons sans arrêt jusqu’à Nantua et nous stopperons pour une pause repas bien méritée vers 11H30 sur l’A40, surtout que petit bonhomme a été très sage depuis le départ. Une heure plus tard, nous reprenons la route en direction du tunnel du Mont Blanc, qui marque la frontière entre les 2 pays.

Noah découvrant les joies et la fraîcheur d’une fontaine dans un parc de Pollein !

Suite à la traversée de 25 min dans cet étroit tunnel, nous mettons finalement les pieds en Italie juste après 14H. Après une succession interminable de tunnels où la vitesse est limitée, nous atteignons enfin Pollein vers 15H10, localisée à la périphérie d’Aoste. Malgré les sommets enneigés environnants, la chaleur est tout simplement écrasante en cette mi-août ! C’est pourquoi nous passerons le reste de l’après-midi à nous reposer à l’hôtel puis dans un jardin public afin dégourdir les jambes de petit Monsieur 😉

  • Trajet Chartres (28) – Pollein (Vallée d’Aoste) : 730 km (~8H30) par l’A19, l’A6, l’A40 et l’E25

Itinéraire détaillé de notre journée à Aoste (Aosta)

Pour tout comprendre à l’article qui va suivre, rien de mieux qu’une carte non 🙂 ?


Découverte d’Aoste (Aosta) en 1 jour

Le Comune di Aosta (l’hôtel de ville) et les ruelles du centre-ville

Dimanche 15 août 2021, nous nous réveillons tranquillement vers 7H30 après une bonne nuit de sommeil, malgré la difficulté à endormir notre petit bonhomme la veille, Noah étant un peu perdu dans ce nouvel environnement… Suite à un petit-déjeuner bien copieux à l’hôtel, nous débarquons dans le centre-ville d’Aoste dès 9H, en nous garant au parking de la gare, situé en dehors de la ZTL 🙂

  • Stationnement à Aoste (Aosta) : optez pour le parking de la gare (0,50€/H)
  • Ce parking est situé en dehors de la ZTL (Zona a Traffico Limitato), aucun risque d’amende en vue 🙂

Nous démarrons la visite d’Aoste en commençant par le centre-ville contemporain (post époque romaine), où l’on trouve le Comune di Aosta (l’hôtel de ville) et de très jolis bâtiments bigarrés. D’ailleurs, en ce 15 août, nous tomberons sur le festival Gioc Aosta, une manifestation culturelle où près de 300 bénévoles initient habitants et touristes de passage à des jeux de société en tout genre sur la place Channoux !


La Tour Neuve

Aux coins des rues Tourneuve et Monte Solarolo, la Tour Neuve est une tour cylindrique située au Nord-Ouest du centre-ville, qui s’insert dans les ramparts de l’époque romaine. Remarquablement conservée, cette tour datant au moins du XIIIème siècle n’est néanmoins pas visitable.

  • La Tour Neuve n’est pas ouverte à la visite

La Cattedrale di Santa Maria Assunta (cathédrale de Notre-Dame de l’Assomption)

Nous passons rapidement au niveau du Cryptoportique du forum romain, sans nous y arrêter, avant de nous attarder plus longuement devant la façade de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption. Cet édifice religieux est le principal lieu de culte d’Aoste et constitue également l’évêché du diocèse d’Aoste. Oy trouve d’ailleurs une très belle sculpture gothique datant du XVIème siècle au sein de l’atrium creusé dans la façade avant !


Les vestiges romains d’Aoste

Le Teatro Romano (théâtre romain d’Aoste)

Passé 10H30, nous revenons en direction de l’hôtel de ville pour aborder la partie antique d’Aoste, située à l’Est. Celle-ci démarre à partir de la Via Porta Pretoria, la rue piétonne principale d’Aoste, où l’on trouve la plupart des vestiges romains de la ville. Le théâtre romain d’Aoste est un théâtre antique situé à proximité immédiate de la Porte Prétorienne. Ce vestige romain daterait de quelques décennies après la fondation de la ville, vers 25 avant J-C et on estime qu’il pouvait accueillir près de 4 000 personnes ! Aujourd’hui, il ne subsiste plus que la façade Sud du théâtre présentant une série d’arcades, mesurant près de 22 m de haut ! Nous ne visiterons pas le théâtre, les ruines n’étant pas aussi spectaculaires que ce à quoi nous nous attendions…

  • Prix d’entrée du théâtre Romain d’Aoste : 10€/pers.
  • Le prix du billet donne l’accès aux autres sites romains d’Aoste : cryptoportique du forum romain, église de Saint-Laurent, musée archéologique régional et la sire mégalithique de Saint-Martin-de-Corléans.

La Porta Pretoria (porte Prétorienne)

Située juste à droite de l’entrée du théâtre romain, la Porta Pretoria (porte Prétorienne) constituait l’accès principal de la colonie d’Augusta Praetoria Salassorum, la dénomination d’Aoste à l’époque romaine. Faisant partie intégrante des remparts orientaux de la ville, elle se compose de 3 arches : la grande ouverture centrale étant réservée aux chars tandis que les ouvertures latérales servaient de passages aux piétons.


L’Arco di Augusto (l’arc d’Auguste)

Monument le plus célèbre d’Aoste, l’arc d’Auguste fut érigé en 25 avant J-C en l’honneur d’Auguste, éminent empereur romain, pour célébrer sa victoire sur le peuple Salasses, qui occupaient la région du Val d’Aoste avant qu’elle ne devienne une province de Rome. Cet arc relativement imposant (11,40 m de haut pour 8,29 m de large) est érigé à proximité de l’entrée orientale du centre-ville d’Aoste.


Le Ponte Romano (le pont romain)

On poussera un peu plus vers l’Est pour apercevoir le pont romain qui enjambait l’ancien lit du torrent Buthier. Depuis le Moyen-Âge, ce pont n’enjambe plus qu’un lit de cailloux, le cours naturel du Buthier s’étant décalé d’une centaine de mètres à l’Ouest. Ce pont de pierres de 17 m d’ouverture est remarquablement bien conservé. Il n’y a pas de quoi casser 3 pattes à un canard, mais le monument nous aura permis de faire une pause fraîcheur autour d’un ancien lavoir situé à proximité du pont.

Nous revenons ensuite sur la Via Pretoria pour s’assoir dans un salon de thé et manger un petit encas, avant d’attaquer un vrai repas dans une taverne locale que nous avons découvert tout à fait par hasard, en s’éloignant du centre historique. Bébé commençant à devenir pénible, nous reprendrons la route en direction de l’hôtel juste après le repas, vers 13H30. D’ailleurs, une demi-journée suffit amplement pour découvrir toutes les curiosités de la ville 🙂


Ballade dans Pollein en début de soirée

Ayant profité de l’après-midi pour nous reposer (sieste, puis sortie au parc pour Noah), nous ressortirons à pied dans Pollein vers 19H, pour apercevoir les chalets à l’architecture si particulière de ce petit coin d’Italie. Les toits en ardoise peu pentus tranchent radicalement avec les maisons que nous connaissons dans la moitié Nord de la France ! Cette petite sortie nous aura également permis de nous rendre compte de l’abondance potagère dans les jardins de Pollein : on y trouve des fruits et légumes à foison (courgettes, tomates, courges, pommes mais aussi du maïs) !

Nous terminerons la soirée dans un très bon restaurant de Pollein, dont le jardin a été transformé en resto de plein-air 🙂 Le lendemain matin, nous devons déjà quitter le Val d’Aoste pour atteindre le lac Majeur, notre prochaine destination 🙂


Où dormir à proximité d’Aoste (Aosta) ?

Pour découvrir Aoste (Aosta), nous avons opté pour l’hôtel Diana Jardin & Spa à Pollein, un village situé dans la périphérie d’Aoste à 10 min en voiture, un peu plus haut dans la vallée. Cet hôtel propose de belles chambres cossues, ainsi qu’un spa luxueux et moderne (en supplément), dans un écrin de verdure ! Une étape parfaite pour découvrir Aoste et se reposer après plusieurs heures de route 🙂

  • Hôtel Diana Jardin & Spa : 153,70 €/nuit pour une belle chambre triple, cosy et luxueuse

Bon plan Igraal 🙂

Lorsque vous réalisez un achat ou une réservation sur internet, n’oubliez pas d’avoir le réflexe Igraal ! Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat ! Nous avons supprimé ces applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utilisez notre lien de parrainage Igraal qui vous permet d’obtenir 3€ à votre inscription.

2 thoughts on “Une journée à Aoste (Aosta), aux portes du Mont Blanc !

  1. CLAUDINE says:

    Ravie de vous retrouver. Jolie découverte pour cette ville que nous avons souvent traversée sans nous y arrêter.
    A bientôt pour la suite

    • Serialtravelers says:

      Merci pour votre commentaire Claudine 🙂 Le reste arrive bientôt avec le lac Majeur, bises de nous 3 et demi 🙂

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)