Que faire à Ajmer ?

Petite bourgade tranquille d’un demi million habitants, Ajmer est logée dans des plaines arides, cernées par la chaîne des montagnes Ârâvalli. Lors d’un voyage au Rajasthan, cette petite ville constitue une bonne étape pour se reposer. Effectivement, il n’y a pas énormément de choses à visiter…
Jeudi 12 octobre 2017, nous quittons Jaipur en fin de matinée en espérant attraper un bus vers 11H30 comme indiqué sur le site de réservation makemytrip.com. Dès notre arrivée à la gare routière (main bus stand) de Jaipur vers 10H40, nous trouvons un bus pour Ajmer qui par chance, part immédiatement ! Nous mettrons un peu moins de 3H pour parcourir les 130 kilomètres séparant Jaipur d’Ajmer.

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-balade-rue-street-sightseeing

Les bus ont une voie réservée, inédit en Inde, ce qui permet de sortir assez rapidement de Jaipur en évitant les bouchons de cette grande métropole. Nous empruntons ensuite une autoroute qui traverse un désert, nous rappelant notre passage dans le désert du Nevada il y a un an. Malgré la sécheresse, de nombreux hôtels et guesthouses bordent cette autoroute. On tombe également sur des arrêts de bus qui ressemblent plutôt à des petits marchés, où l’on s’arrête systématiquement quelques minutes pour permettre à tous les marchands du coin de passer dans le bus pour vendre leur marchandise 🙂

Arrivés à Ajmer, nous sommes immédiatement sollicités par les tuktuks pour rejoindre Pushkar. Pourquoi veulent-ils tous nous amener là-bas ? Nous le comprendrons plus tard…

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-balade-sightseeing-street-rue-child-enfant-tuktuk-rickshaw

  • Trajet Jaipur – Ajmer en bus : 3H – 110 INR (~1,45 €) pour les femmes et 145 INR (~1,90 €) pour les hommes.
  • C’est la première fois qu’on le remarque depuis le début du séjour mais dans les transports en commun comme les trains et les bus, les prix des billets sont moins chers pour les femmes.

Arrivés en début d’après midi à la guesthouse, nous nous baladons dans la ville à la recherche d’un endroit où manger et nous poser un peu. Une fois de plus, ce n’est pas évident. Ce n’est qu’après un bon quart d’heure de marche que nous trouverons un vrai restaurant. Entendez par là un menu, une cuisine, des chaises et des tables ; et croyez nous, en Inde ce n’est pas commun partout !

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-boutique-shopping-tissu-sari-saree

Nous passons l’après midi dans notre pire guesthouse depuis notre arrivée en Inde, où il faut presque supplier pour qu’on veuille bien nous donner le code WIFI et la télécommande de la climatisation, incluse dans le prix. Nous partirons donc le lendemain dès l’aube vers, cette fois-ci un hôtel, que nous avions repéré la veille.

  • Guesthouse Furfura Darbar : 900 INR/nuit (~12 €) pour une chambre avec climatisation, une salle de bain à l’hygiène tout à fait douteuse et avec un personnel extrêmement antipathique ! Nous vous déconseillons donc totalement de vous y rendre !

Que faire à Ajmer ?

Le deuxième jour, vendredi 13 octobre 2017, le réceptionniste de l’hôtel nous informe sur tous les points d’intérêt de la ville, au nombre de trois. Nous débutons la journée de visites avec le surprenant temple jaïn Soniji Ki Nasiyan !

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-incontournable-temple-jaïn-nasyan-3

C’est la première fois que nous visitons un temple de la religion jaïn et il est tout simplement incroyable ! Si l’extérieur n’est pas exceptionnel, l’intérieur abrite une ville miniature entièrement dorée, censée être une représentation d’Ayodhya, ville sacrée pour les hindous et les jaïns.

En recherchant un peu, on a compris que le jaïnisme est une très ancienne religion (Xème ou IXème siècle avant J-C.), dont les fidèles pratiquent la non-violence et dont le but ultime est de casser le cycle des réincarnations, en atteignant l’illumination (le nirvana). Ce but est commun aux religions hindoues, au bouddhisme et au sikhisme, ce qui n’est pas bien étonnant, vu qu’elles sont toutes 4 nées sur le sous-continent indien.

Apparemment, ce sont près de 1000 kg d’or qui furent utilisés pour recouvrir l’ensemble ! Dans une grande pièce visible au travers de vitres, nous découvrons un monde constitué de petits personnages, de bâtiments et de mobiles au plafond. Très chargé et pompeux, l’effet visuel est tout de même réussi et nous restons quelques minutes à parcourir tous les recoins de la salle du temple sur deux étages.

  • Entrée temple : 10 INR/pers. (13 centimes d’euros !)
  • Comme dans les temples hindous, il faut retirer ses chaussures et les laisser à la consigne : 1 roupie par paire de chaussures (ne vous y trompez pas, ils n’ont jamais de monnaie…)
  • Attention : avant d’entrer dans un temple jaïn, vous devez vous débarrasser de tous les objets en cuir que vous portez sur vous (ceinture, chaussures, bracelets…)

Après cette première découverte sympathique, nous partons en direction du Fort d’Akbar. Nous traversons la vieille ville et ses nombreuses échoppes. Malheureusement, le fort est fermé pour travaux de rénovation. Nous nous contenterons donc de la façade extérieure dont l’architecture nous rappelle les forts de Jaipur et d’Amber, aperçus quelques jours plus tôt.

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-akbar-fort

Dès lors, nous nous dirigeons vers le parc Daulat Bagh qui borde le lac Ana Sagar. L’application Maps.me ayant beaucoup de mal à nous géolocaliser en Inde, nous nous perdons au détour des ruelles et finissons par nous retrouver dans Dargah bazar, le quartier musulman d’Ajmer, qui nous avait été fortement déconseillé par les employés de l’hôtel. En effet, d’après eux, de nombreux pickpockets séviraient dans ce quartier !

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-mosquee-mosque

 

Nous nous perdons dans le dédale des ruelles sans appréhension et sans réaliser que nous sommes en train de déambuler dans le quartier en question (peut-être trop occupés à photographier les petits veaux que nous croisons dans la rue). Il n’y a donc, selon nous, pas plus de risque qu’ailleurs à Ajmer ! Nous irons même manger à Jannat, un restaurant / hôtel qui nous sert de très bons chicken fried rice et chicken biryani, situé en plein cœur de Dargah bazar !

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-street-rue-muslim-musulman-neighborhood-quartier

En sortant, nous souhaitons rejoindre le lac mais l’accès à certaines rues est bloqué adin d’étendre des bâches et de permettre à tous les fidèles présents de pouvoir prier (on est vendredi) ! Effectivement, la capacité de la Mosquée Nizam Gate ajmer sharif est trop faible par rapport aux nombres de fidèles au moment de l’appel à la prière. Nous l’ignorions, mais malgré une population majoritairement hindou (80%) l’Inde est tout de même le troisième pays musulman du monde, après l’Indonésie et le Pakistan tout proche !

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-balade-sightseeing-friday-vendredi-priere-prayer-muslim-musulman

Arrivés au lac Ana Sagar après de nombreux détours, nous ne restons que quelques minutes. Rien n’est prévu pour s’asseoir dans le parc et nous sommes sans cesse sollicités par des mendiants. Nous rejoindrons donc notre super hôtel pour nous reposer tout le reste de l’après midi…

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-balade-sightseeing-street-rue

Comme la connexion wifi est de la partie, nous pouvons même avancer sur le blog et sur l’obtention du visa pour le Myanmar que nous rejoindrons d’ici une vingtaine de jours . Il était temps n’est-ce pas 🙂 ?

Avec du recul, on comprend maintenant pourquoi les tuktuks nous assaillent à longueur de journée en criant “Pushkar” chaque fois qu’ils nous voient marcher dans les rues d’Ajmer. Il n’y a vraiment pas grand chose à faire à Ajmer en terme d’attraction touristique, si ce n’est la visite du temple Jaïn qui est vraiment splendide. Toutefois, cette ville est un bon point de chute pour qui veut se reposer lors d’un voyage au long cours comme nous, et pour permettre de s’imprégner de la vie locale, hors des sentiers battus…


Où dormir à Ajmer ?

Nous avons découvert l’hôtel Treebo Siddharth le jour de notre arrivée, en voulant fuir notre première guesthouse. Standing de qualité, personnel aux petits soins, grande chambre propre et lit impeccable, la chaîne d’hôtels Treebo est très satisfaisante ! Présente dans de nombreuses villes, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil quand vous voulez vous faire plaisir, ils font souvent des promos.

  • Hôtel Treebo Siddharth : 1340 INR/nuit (~17 €) pour une super chambre tout confort et très propre avec climatisation. C’est plus cher que nos guesthouses habituelles mais un peu de confort ne fait pas de mal, surtout en Inde ! 

Où manger à Ajmer ?

Le restaurant Jannat en plein quartier de Dargah bazar est tenu par des musulmans et propose donc des plats non végétariens, proposant du poulet et du mouton. Ce qui peut faire du bien à nous autres carnivores, après plusieurs jours sans avoir mangé de viande.

serial-travelers-india-inde-rajasthan-que-faire-a-ajmer-ou-manger-jannat-restaurant-chicken-vegetable-fried-rice

L’excellent restaurant végétarien Mahadev Ka Dhaba est un délice et une très belle découverte ! Leur cashew nut était inédit pour nous et nous avons adoré !

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

13 thoughts on “Que faire à Ajmer ?

  1. Coucou et merci à toi pour ces explications que nous ignorions. Nous avions bien senti qu’il y avait beaucoup de musulmans par rapport aux autres villes précédentes mais nulle part les guides ne mentionnaient cette particularité. En tout cas merci 🙂

  2. Anonyme says:

    Merci encore de votre soutien qui nous va droit au coeur et nous fait très plaisir 🙂

  3. Anonyme says:

    Coucou et merci à toi pour ces explications que nous ignorions. Nous avions bien senti qu’il y avait beaucoup de musulmans par rapport aux autres villes précédentes mais nulle part les guides ne mentionnaient cette particularité. En tout cas merci 🙂

  4. Anonyme says:

    Merci beaucoup 😊 on vous envoie un peu de chaleur, il faut 40 degrés ici ^^

  5. Ajmer c’est surtout un lieu saint pour les musulmans indien avec le dargah (tombe) du fondateur de la principale branche soufie du pays. Beaucoup de pèlerins s’y rendent, en particulier au printemps pour l’anniversaire de sa mort. Pour le touriste lambda, ce n’est pas forcément le plus intéressant effectivement.

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)