2 semaines au Vietnam : bilan, astuces, itinéraire et budget

Ancienne colonie française d’Indochine, le Vietnam est surtout connu pour son histoire récente et terrible, déchirée par plus de 30 ans de guerre ! Parmi les anciennes colonies, le Vietnam est sûrement le pays qui distille le plus cette vision mythique et fantastique de l’Extrême-Orient, avec ses fameux chapeaux coniques. Voici une synthèse de notre séjour de 2 semaines durant notre neuvième étape de Tour Du Monde.

Le Vietnam est un pays qui s’étire tout en longueur, sur une bande littorale le long de la péninsule Indochinoise, “poussé vers la mer” par le Laos et le Cambodge, qui lui sont frontaliers, ainsi qu’avec la Chine au Nord. Tenez-vous bien : entre la capitale Hanoï au Nord et Hô-Chi-Minh-Ville (ex Saigon) au Sud, il y a plus de 1 700 km par la route !

Autant dire que le Vietnam n’est pas un pays que l’on peut visiter rapidement ! Un minimum de 3 semaines est nécessaire pour faire quelques étapes du Nord au Sud, sans trop se fatiguer. C’est ce que nous avions prévu à la base, mais vous le verrez plus tard dans ce récit, la météo et l’envie en ont décidé autrement…


Bilan de 2 semaines au Vietnam, du Nord au Sud :

Nous avons rejoint la ville d’Hanoï au Vietnam le mardi 12/12/17, après 24H de bus depuis Vientiane au Laos. Nous avons quitté Hô-Chi-Minh-Ville (Saigon) en bus pour rejoindre Phnom Penh au Cambodge, le vendredi 29/12/17. Nous sommes donc restés 17 jours au Vietnam. Durant notre séjour, nous avons parcouru :

serial-travelers-vietnam-bilan

Notre ressenti global sur le pays :

Globalement, nous avons un retour assez mitigé sur le Vietnam… Contrairement à de nombreux voyageurs qui nous avaient fait des commentaires élogieux sur le pays, nous n’avons malheureusement ressenti aucun coup de cœur… Alors que nous sommes habituellement assez peu fans des grandes métropoles et que nous préférons les campagnes, Hanoï et Saigon sont les deux seules étapes que nous avons clairement préféré au Vietnam. Pas de réelle étincelle mais nous nous y sommes sentis bien et avons aimé explorer ces deux villes à pied.

serial-travelers-vietnam-hanoi-old-city6-bar-street
Une des rues du vieil Hanoï, dans le quartier des 36 guildes

Pour le reste, la magie n’a pas du tout opéré sur nous (même s’il y avait du potentiel), mais la météo y est pour beaucoup et a grandement influencé, ET notre motivation ET notre moral ! En effet, le mois de décembre 2017 a été particulièrement exécrable : froid, bruine et brouillard dans le Nord, pluie et froid dans le Centre et enfin un peu de ciel bleu dans le Sud…

serial-travelers-vietnam-hue-citadelle-cite-imperiale-4
La Cité impériale de Hué, sous la flotte…

La météo récalcitrante nous a par exemple contraint à renoncer à un trek dans les montagnes du Nord à Sapa, alors que cette excursion aurait pu être un de nos “grand moment” au Vietnam, à l’instar du trek entre Kalaw et Inle au Myanmar… Mais avec de la neige et du brouillard, l’idée d’aller marcher dans ces conditions a rapidement été abandonnée !

Un peu dommage donc, surtout que les divers sites de planification indiquaient une météo clémente en décembre pour le Vietnam. Détrompez-vous ! Au-dessus de Dalat (dans le Sud), le pays est soumis aux 4 saisons comme en Europe et l’hiver est particulièrement marqué ! Gardez ça en tête avant de réserver un billet d’avion pour le Vietnam pendant les mois de Décembre à Février !

Concernant les Vietnamiens, mis à part quelques belles rencontres comme Bishnu à Hanoï ou la famille qui nous a accueilli chez elle à Ninh Binh (baie d’Halong terrestre), nous ne gardons pas de souvenirs intarissables de nos contacts avec les locaux… Un peu comme dans les coins touristiques du Sud de la Thaïlande, les Vietnamiens sont très souvent sur la réserve avec les étrangers, et particulièrement avec les Français et les Américains. Ce qui peut tout à fait se comprendre quand on sait que ce sont ces deux belligérants qui ont saccagé et ruiné le pays pendant 30 années de guerre !

Le vrai point négatif reste que la plupart des relations sont (très) intéressées, même si nous n’avons subi à aucun moment une quelconque arnaque. On a en effet souvent observé le comportement de nos hôtes changer avec nous lorsque nous ne réservions pas d’excursion ou de service annexe dans leur établissement…

Enfin, nous qui nous attendions à des paysages vraiment somptueux, nous n’avons pas vraiment été emballés. C’est beau dans certains coins, mais sans plus… Même la fameuse baie d’Halong ne nous as pas tant enchanté que ça, alors que nous nous attendions à quelque chose de grandiose ! Mais encore une fois, la météo n’a pas joué en notre faveur pour vraiment apprécié le pays.

Hébergement & nourriture :

Nous avons logé principalement dans des guesthouses et des homestays proposant des chambres avec salle de bain privative, mais en fonction de la ville de résidence, la qualité est très variable !

Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat. Pour un mois de voyage à 10€ la nuit, nous cagnottons 12€40 🙂 Nous avons supprimé toutes les applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utiliser notre lien de parrainage Igraal vous permet d’obtenir 5 € à votre inscription.

Concernant la nourriture, nous avons mangé dans des restaurants locaux la plupart du temps ou des petites gargottes le long des routes, lors des longs trajets en bus de nuit. La nourriture vietnamienne, sans être exceptionnelle à nos yeux, est plutôt variée mais tourne beaucoup autour du Phô Bo (à prononcer “feuu beuu”) ! Il s’agit du plat national, composé d’un bouillon d’herbes aromatiques, d’oignons nouveaux et de bœuf, que l’on retrouve partout, et même en chaîne de fast-food spécialisée !

Environnement & climat :

En arrivant du Laos, plus sauvage, on a eu cette sensation étrange de voir un pays très urbanisé, ceci y compris dans les campagnes ! La nature est assez peu présente ici en comparaison avec les autres pays visités jusqu’à présent. Et, les sites naturels d’exception comme la baie d’Halong, la baie d’Halong terrestre ou le delta du Mékong sont souvent modifiés par la main de l’Homme pour accueillir les touristes Chinois qui déboulent en nombre au Vietnam…

serial-travelers-vietnam-halong-bay-bai-tu-long-city2
Constructions donnant sur la baie d’Halong, pour accueillir les millions de touristes Chinois…

Côté environnement, rien à redire, nous avons trouvé le pays plutôt propre, ce qui fait figure d’exception en Asie du Sud-Est !


Anecdotes, trucs & astuces :

Lorsque vous arriverez au Vietnam, vous serez surpris par 7 petites choses :

  • Le nombre TRÈS impressionnant de scooters ! C’est simple, la concentration de deux-roues est la plus importante que nous ayons jamais vu au cours de notre voyage en Asie ! Comme au Laos qui est également une ancienne colonie française, on roule à droite au Vietnam !

  • Il est d’ailleurs impossible de marcher sur les trottoirs dans une grande ville comme Hanoï (vieux quartier des 36 guildes) car ils sont tous occupés par des scooters en stationnement ! Mais, la palme des situations loufoques revient tout de même à Saigon, où nous avons dû nous arrêter sur le trottoir, car les scooters s’en servaient comme une autre voie de circulation…

  • La circulation totalement anarchique dans les grandes villes ! C’est simple : vous oubliez tout ce que vous avez appris pendant vos sessions de code. On passe au rouge, on s’insère n’importe où et on roule en sens inverse sans pression, tranquillement 🙂

  • L’influence chinoise qui se ressent à peu près partout : dans l’architecture des temples (on a d’ailleurs vu très peu de temples bouddhistes et aucun bonze) et des bâtiments, dans le comportement et les idéogrammes que l’on aperçoit partout ! On dit que le Vietnam, c’est 1000 ans de civilisation chinoise, 900 ans de civilisation vietnamienne et 100 ans d’influence française !

  • L’iconique chapeau pointu, fabriqué en bamboo, arboré par une majorité de la population, et servant de temps à autre de casque lorsque les Vietnamiens roulent en scooter !

serial-travelers-vietnam-hanoi-old-city4-bicycle

  • Les travaux de voirie et de ramassage des déchets sont exclusivement réalisés par des femmes !

  • Comme au Laos, on retrouve énormément de drapeaux communistes un peu partout. Pour rappel, la guerre du Vietnam a eu pour but d’endiguer la vague communiste du Nord, qui s’est finalement soldée par une victoire sur le Sud capitaliste. En conséquence, on trouve également pas mal de portraits du leader Hô-Chi-Minh, qui fait l’objet d’un culte de la personnalité, encore aujourd’hui.

  • C’est l’un des seuls pays d’Asie où nous n’avons quasiment pas vu de chiens errants ! On trouve beaucoup de petits chiens de compagnie, mais aussi dans les assiettes ! Et, oui, on mange du chien dans certains restaurants d’Hanoï par exemple.

Communication :

Si vous désirez entamer la conversation avec quelqu’un, rien ne vaut quelques mots en vietnamien pour aborder les locaux, qui est la langue officielle du pays. Vous le verrez tout de suite, un « Xin Chao » amorcera un petit sourire sur le visage de votre interlocuteur, contrairement à un « hello »…

  • Bonjour se dit « Xin Chao » (à prononcer « Xing Chao »)
  • Merci se dit « Cam On » (à prononcer « Cam’onne »)
  • S’il vous plait se dit « Lam On »  (à prononcer « Lam On »)
  • Au revoir se dit « Tam Biêt » (à prononcer « Tam Biet » avec un “t” quasiment muet)

Déplacements / Transports :

Concernant les déplacements entre les villes, nous sommes tout le temps passés par des des minivans et des sleeping buses et bien souvent de nuit (pour couvrir les longues distances sans perdre trop de temps). Ceci en réservant en agence ou avec nos guesthouses, après comparaison des prix.

Les sleeping buses sont une véritable institution au Vietnam et sont également empruntés par les locaux (qui se mettent en général à l’avant du bus). Vous tomberez la plupart du temps sur des bus avec couchette individuelle, où l’on peut dormir, mais si vous êtes grands, ça pourra être un peu plus compliqué.

serial-travelers-vietnam-saigon-sleeping-bus-from-dalat-2
Un sleeping bus de jour, entre DaLat et Hô Chi Minh Ville

Il se peut également que ce mode de voyage, principalement en bus en rejoignant les points touristiques du pays les uns après les autres, ait joué sur notre perception du Vietnam… En effet, dans les pays précédents nous avions l’habitude de sortir des villes pour se perdre dans les campagnes avec un scooter. Mais, cette fois-ci, ni la météo ni le pays ne se sont bien prêtés à ce mode de déplacement. Il peut alors s’avérer rentable et intéressant d’acheter directement une moto, ce que font beaucoup de voyageurs !

Visa touristique :

Pour les résidents Français, il n’y a pas de visa touristique requis pour séjourner moins de 15 jours dans le pays (valable jusqu’au 30 juin 2018). Au-delà de ces 15 jours, il vous faudra un visa touristique pour entrer sur le territoire vietnamien, vous offrant une durée maximale de 30 jours pour visiter le pays. Le plus simple est de faire une demande de E-Visa directement sur internet, pour le prix de 25 $/pers. (~22,10 €). Conservez une copie papier sur vous, le document vous sera demandé pour entrer et sortir du territoire.

D’ailleurs, si vous passez par une frontière terrestre et non un aéroport, il est fortement probable que vous subissiez une tentative de corruption. On vous raconte tout ce qu’il faut faire dans cet article, sur notre passage de la frontière terrestre entre le Laos et le Vietnam, au niveau de Cau Treo !


Itinéraire de 2 semaines au Vietnam, du Nord au Sud :

Notre itinéraire s’est déroulé de la façon suivante :

Vietnam du Nord au Sud : 17 jours


Budget de 2 semaines au Vietnam, du Nord au Sud :

Au cours de notre séjour de 17 jours au Vietnam, nous avons dépensé au total 817 € (frais bancaires de 13,40 € inclus – soit 1,6% du montant total – , hors visa) soit 409 €/personne, ce qui représente une dépense de 24,00 €/jour/personne pour un budget prévisionnel établi à 24,00 €/jour/personne.

serial-travelers-vietnam-budget

Encore une fois, c’est ici l’alimentation qui nous a coûté le plus cher ! Toutefois, ce chiffre est à nuancer car nous avons fêté Noël au Vietnam et nous sommes fait plaisir côté nourriture (et boisson, cela va de soit 🙂 ) pour cette occasion particulière. D’autre part, la météo froide et pluvieuse nous a aussi encourager à nous ruer sur chaque snickers ou m&m’s passant devant nos yeux dans les supérettes !

Le poste “visites / excursions” est également faussé par notre croisière sur la baie de Bai Tu Long, très onéreuse pour le niveau de vie du pays, qui fait artificiellement gonfler la note globale !


Taux moyen de conversion EUR / VND (dong vietnamien) : 1€ = 26 716 VND

Au Vietnam, l’utilisation de la carte bancaire est très peu courante, sauf dans les enseignes de restauration rapide et certaines supérettes “spéciale touristes” (là où votre minibus qui a déjà 1H de retard sur le planning s’arrête une demi-heure pour que vous achetiez une canette de coca à 2€ !).

Il vous faudra donc retirer systématiquement de l’argent aux nombreux ATM présents sur place, ce qui explique les frais bancaires. Toutefois, nos frais bancaires sont assez réduits grâce à l’utilisation de la carte bancaire N26 : 1,7% de frais sur les retraits mais aucun frais sur les paiements en carte bancaire.

Voici quelques exemples de prix :

  • Bouteille d’eau 1,5 L : 20 000 VND
  • Petite bière Hanoi ou Saigon (250 ml) : 15 à 20 000 VND
  • Plat dans un restaurant avec boisson : 50 à 100 000 VND en fonction du standing de l’établissement
  • Prix moyen d’une nuit en guesthouse : 230 000 à 325 000 VND
  • Prix d’un laundry : 24 000 VND/kg de linge
  • Entrée dans un musée : 15 000 à 40 000 VND/pers. alors que les collections sont souvent très bien fournies !

Voici quelques clichés de notre découverte du Vietnam ! Place maintenant au Cambodge, un petit pays médiatisé pour ses temples grandioses, mais aussi sa terrible histoire…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ne pas manquer nos prochains articles et bilans, n’oubliez pas de vous abonner au blog et à notre Page Facebook 🙂 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

27 thoughts on “2 semaines au Vietnam : bilan, astuces, itinéraire et budget

    • Anonyme says:

      Nan malheureusement, malgré nos 17 jours sur place, nous sommes restés cantonnés aux points de vue et aux coins touristiques, nous n’avons pas pu en voir :/

  1. Plutôt rare de lire un récit de voyage au Vietnam globalement négatif… La météo joue énormément sur la perception d’un pays, c’est clair ; on se dit qu’on peut s’y habituer et pourtant, même vous partis pour un voyage au long court, y êtes soumis. Merci pour toutes les infos en tout cas !

    • Anonyme says:

      C’est ce qu’on s’était dit au tout début et nous aurions vraiment aimé passé plus de temps dans le pays (on avait prévu 3 semaines et demi au début) mais la météo et l’ambiance générale ne nous ont pas fait aimer le pays… Mais bon qui sait, peut-être qu’on y retournera un jour, sous un ciel plus clément 🙂 Merci à vous pour votre lecture, ça nous fait très plaisir 🙂

  2. Je comprends tout à fait pour la météo, quand le temps est pourri, difficile de vraiment profiter, et ce quelque soit la destination… J’ai fait Montréal sous une pluie diluvienne, je ne peux pas dire que j’ai adoré la ville (mais c’est le seule jour ou j’y étais…)

    • Anonyme says:

      Exactement ! Et encore on se dit que même avec une super météo ce n’est pas un coin où nous retournerions forcément… On n’a malheureusement pas eu le coup de coeur et en plus on ne pense pas avoir loupé quoi que ce soit, ce qui est un peu frustrant… Mais lors d’un voyage malheureusement, on ne peut pas être émerveillés tout le temps :/

      • Là aussi je vous rejoins, on a le droit de ne pas aimer tous les pays qu’on voit 🙂 Même si ça génère parfois des incompréhensions selon la destination, c’est comme pour tout, les gouts et les couleurs varient selon les personnes ^^

        • Anonyme says:

          Loool merci ça nous fait plaisir d’avoir le même sentiment là – dessus. Malheureusement, là on est en train de vivre la même chose à Bangkok, une ville étouffante, tentaculaire et vraiment pas intéressante lol. On a hâte de s’envoler pour la nouvelle Zélande demain 🙂

          • Anonyme says:

            Merci 🙂 on va essayer de rattraper notre retard dans l’aéroport pour écrire nos articles et arriver en Nouvelle Zélande tout frais 🙂 à bientôt 🙂

  3. Dommage pour votre expérience du Vietnam… Mais on a le droit de ne pas tout aimer après tout. 🙂
    Mais je pense que c’est parce que vous avez suivi le circuit touristique… Autant c’est moins gênant en Birmanie ou au Laos parce qu’il y a globalement moins de touristes (donc les gens sont toujours adorables), autant au Vietnam c’est redibitoire, je trouve.
    Perso c’est un des endroits que j’ai préféré pour l’instant (même si faire un classement n’a pas trop de sens) mais comme tu dis c’est parce qu’on a notre moto et qu’on a découvert le pays dans la liberté absolue. La Hô-Chi-Minh-Road est un coup de cœur de dingue et les villages la bas n’ont rien à voir avec les zones touristiques. Les prix que tu annonces reflètent d’ailleurs bien les zones où vous étiez. Par exemple, on n’a jamais payé plus de 150 000 VND la chambre pour deux, souvent plutôt 100 000 (sans négociation et pour des endroits plutôt propres), et un repas local coûte entre 25 000 et 50 000 selon le type de plat. On n’y mange pas tant de Phó que ça je trouve, c’est juste le plus connu internationalement. Le com tam est le vrai boss du Vietnam ! 😛
    Enfin voilà, je comprends tout à fait le sentiment que vous avez eu. Je pense que le Vietnam est un pays qui demande beaucoup d’efforts pour en apercevoir la nature et passer au delà du visage que l’on voit d’office (du genre “paradis pour les jeunes occidentaux en mal de bière pas chère”). Perso je prévois d’y passer un second mois à la fin de notre road trip à moto.
    Peut être que vous y reviendrez un jour cela dit ! 🙂

    • Anonyme says:

      Merci de ton commentaire ! Effectivement, je pense qu’en moto et en sortant du circuit classique il était plus facile d’aimer le pays et de vraiment apprécier son expérience là-bas. Et c’est vrai également que la météo n’a pas aidé à nous sentir bien. Après comme tu le dis si bien, le Vietnam est très touristique et il faut vraiment se laisser du temps pour découvrir le pays et faire de belles rencontres, en dehors du circuit classique ! Ton commentaire nous redonne de l’espoir en tout cas, peut être qu’on y reviendra un jour 🙂

  4. Yes !!! super intéressante bien écrit et belle photos en prime ! on à encore plus hate d’y aller maintenant … Nous y partons 15 jours à partir du 23 avril !!!!! bravo à toi en tout cas.

    • Anonyme says:

      Merci beaucoup pour votre commentaire 🙂 Eclatez-vous bien là-bas et faites le plein de pho bo et de ban-mi 🙂

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)