LA NOUVELLE-ZéLANDE, NOUVELLE-ZéLANDE, TOUR DU MONDE

L’étonnant mille feuilles des Punakaiki Pancake Rocks !

Nichées sur la côte Ouest néo-zélandaise, les Punakaiki Pancake Rocks consistent en une roche striée de plusieurs couches, rappelant notre bon vieux mille feuilles. Façonnée par la puissance de l’océan et les tremblements de terre, cette attraction naturelle vaut assurément le coup d’œil !

Samedi 3 février 2018 en fin d’après-midi, nous quittons l’Abel Tasman National Park en direction de Punakaiki, plus au Sud sur la côte Ouest avec nos acolytes Thomas et Marie. Le trajet étant long jusqu’à destination, nous dormirons dans un free camp situé à 2H30 des Pancake Rocks.

Le lendemain, dimanche 4 février 2018, nous attaquons la dernière partie de la route menant jusqu’au Pancake Rocks : celle-ci longe la côte et offre de superbes panoramas, malgré la pluie qui s’abat sur nous depuis le réveil. La mer s’écrase violemment sur de beaux reliefs et il y a fort à parier que vous vous arrêterez plusieurs fois pour des pauses photos. Prenez donc en compte ces temps d’arrêts dans votre itinéraire.

  • Trajet d’Abel Tasman à Punakaiki en campervan : 285 kilomètres – 3H30

Situés dans le village de Punakaiki, face à la mer de Tasman, les Pancake Rocks sont accessibles directement depuis la route ! Pour se repérer, aucun soucis : un parking gratuit et un centre d’information sont disposés sur le côté gauche de la route (quand on vient du Nord), face aux fameux rochers.

Les Pancake Rocks ne ressemblent à rien que l’on ait déjà vu même s’il s’agit de rochers karstiques. Un karst est une structure géomorphologique créée par l’érosion hydraulique (la force des vagues) et chimique (les pluies acide notamment). Nous avions découvert les rochers karstiques dans la baie de Phang Nga en Thaïlande, à Hpa An au Myanmar, à Vang Vieng au Laos ainsi que dans la baie d’Halong au Vietnam, qui sont sûrement les plus célèbres.

serial-travelers-nouvelle-zelande-punakaiki-pancake-rocks-16

Mais les Pancake Rocks sont bien différents. Regroupés en un seul endroit sur le front de mer, on peut les observer de très près depuis le chemin bétonné et sécurisé du parc, qui a été aménagé pour la visite. L’érosion intense et irrégulière de l’océan a fini par creuser des couches horizontales dans la roche, donnant une impression d’empilement de plusieurs couches, d’où son nom de pancake ! En bons Français que nous sommes, on aurait plutôt appelé ça un millefeuille 🙂

Vieilles de près de 30 millions d’années (on peut dire « vieille » sur ce coup-là, on ne vexera personne), les Pancake Rocks devraient normalement être submergés. Mais des tremblements de terre successifs ont soulevé l’écorce terrestre petit à petit, expliquant les différents niveaux de couleurs des roches. En se baladant au-dessus, on peut entendre le rugissement de la mer s’engouffrant dans de nombreuses petites cavités et observer de nombreux tourbillons se former dans l’eau en contrebas.

À marée haute, les vagues pénètrent les étroits couloirs formés entre les roches, se fracassent violemment contre elles puis sont propulsées à plusieurs mètres de hauteur tel un geyser ! Ce phénomène s’appelle les trous souffleurs, ou blowhole.

À marée basse, vous pouvez rejoindre la plage située à 500 mètres de là, pour visiter des grottes marines. Certaines n’auraient jamais été explorées par l’Homme ! Pour celles qui sont accessibles, n’oubliez pas de vous munir de bonnes chaussures et d’une lampe de poche.

  • Prix d’accès aux Pancake Rocks : gratuit
  • Prix du parking des Pancake Rocks : gratuit
  • Temps de visite au Pancake Rocks : 1 heure
  • Une partie du chemin sur les Pancake Rocks est accessible en fauteuil roulant

Comme le veut l’adage, on peut affronter les quatre saisons en une seule journée en Nouvelle-Zélande et nous ne dérogerons pas à cette règle… Nous avons visité les Pancake Rocks sous un beau soleil et le temps de rejoindre le van, une forte pluie nous est tombée dessus !

serial-travelers-nouvelle-zelande-punakaiki-pancake-rocks-18

Dans l’après-midi, nous roulerons jusqu’à la petite ville de Greymouth pour utiliser un laundromat, avant de nous arrêter un peu plus loin après Camerons pour dormir face à la mer 🙂 Direction les gorges d’Hokitika le lendemain !


Où dormir à Punakaiki ?

Situé à 2H30 de Punakaiki, le campemenent gratuit Buller Riverbank est très petit. Non seulement le chemin pour y accéder est étroit et boueux mais en plus, les emplacements sont penchés pour la plupart. On réussira tout de même à se stabiliser et on repartira le lendemain avec une vingtaine de sandflies dans le van… Les prochains campements gratuits en direction de Punakaiki sont réservés au Self Contained ou aux 4×4.

Publicités

14 réflexions au sujet de “L’étonnant mille feuilles des Punakaiki Pancake Rocks !”

    1. Ouiiiii, on a adoré, et malgré la pluie qui s’est abattue sur nous toute la journée, nous avons vraiment apprécié cette courte visite pour y découvrir les merveilles de Dame Nature ! Dans quels coins de Suède et du Maroc avez-vous découvert ça ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s