3 semaines au Myanmar (Birmanie) : bilan, astuces, itinéraire et budget

Pays décrié depuis des années et longtemps resté en marge de la scène internationale, le Myanmar nous a tout de suite beaucoup plu ! Mandalay, Bagan, Rangoon… Tant de noms évocateurs de paysages mythiques et d’aventures, qu’il nous tardait de découvrir ! Voici une synthèse de notre séjour de 3 semaines durant notre septième étape de Tour Du Monde.

Comme indiqué dans nos premiers articles concernant le royaume aux milliers de pagodes, le Myanmar se dénomme ainsi depuis 1989 ! Son ancien nom « Birmanie », hérité du passé colonial britannique n’est aujourd’hui plus usité ! D’ailleurs, ce nom ne représentait qu’une ethnie (majoritaire, certes), les Birmans, parmi les centaines d’autres peuplant le pays…

Le Myanmar est le plus vaste pays d’Asie du Sud-Est continentale. Nous nous sommes donc concentrés sur une partie du pays seulement, de la plaine centrale (axe Mandalay – Yangon) jusqu’à la frontière Est avec la Thaïlande.

serial-travelers-myanmar-bagan-pagoda761-sunset21
Coucher de soleil sur la plaine de Bagan depuis notre pagode secrète !

Bilan de 3 semaines au Myanmar (Birmanie) :

Nous avons rejoint la ville de Mandalay au Myanmar le mercredi 01/11/17 après avoir quitté Katmandou au Népal le mardi 31/10/17 et pris 3 vols différents ! Nous sommes repartis de Mawlamyine par la frontière terrestre, en direction de Chiang Mai en Thaïlande, le dimanche 19/11/17. Nous sommes donc restés 19 jours au Myanmar. Durant notre séjour, nous avons parcouru :

serial-travelers-myanmar-bilan

Notre ressenti global sur le pays :

Globalement, nous avons un retour très positif sur notre séjour ! C’est bien simple, avec l’Indonésie et la Malaisie, le Myanmar fait désormais partie de notre TOP 3 (second ex-æquo avec la Malaisie) !

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-homme-birman-portrait-sourire-smile
Ce sourire, c’est celui que l’on retrouve chez tous les gens dont nous avons croisé la route dans ce magnifique pays !

Nous avons trouvé les Birmans extrêmement gentils, serviables, chaleureux, souriants et désireux d’être à notre contact, même si la barrière de la langue s’est souvent faite ressentir. Contrairement à ce qu’on a entendu dire sur la Thaïlande (où on a trouvé des gens très froids dans le Sud), le Myanmar est le véritable pays du sourire ! Il y a encore peu de monde qui parle anglais, alors les échanges ne vont pas bien loin, mais on sent que c’est un peuple naturellement bienveillant…

On entend déjà siffler les critiques et les tomates voler à notre encontre à cause de l’actualité du moment et l’affaire des Rohingyas… Mais il faut savoir que dans cette histoire, personne n’est ni “tout blanc” ni “tout noir”… Nous ne nous risquerons pas à entrer dans un débat déjà alimenté, il faut le dire, copieusement par les médias occidentaux, mais l’histoire est plus compliquée qu’il n’y parait de prime abord.

Nous sommes tombés sur l’article de Fredalix qui relate très bien cette histoire, remise dans son contexte historique avec une chronologie détaillée :

Octobre 2016. Un groupe armé qui se fait appeler ARSA (Armée du Salut des Rohingya d’Arakan) entre en scène. Ils attaquent trois postes de l’armée du Myanmar près de la frontière avec le Bangladesh.

Selon le Daily Star de Dhaka[3], il y a de quoi s’inquiéter : Ataullah Abu Ammar Jununi, l’animateur de ce groupe est né à Karachi au Pakistan et a grandi en Arabie Saoudite. Il s’est illustré ces dernières années dans plusieurs actions anti-birmanes dans le monde. Toujours selon le Daily Star, ce groupe serait financé par la diaspora rohingya ainsi que des donateurs privés en Arabie Saoudite et au Moyen-Orient. Il n’est pas Rohingya lui-même.

D’autre part, et les voyageurs le savent bien, peu de pays peuvent se targuer d’avoir une Histoire exemplaire, même encore aujourd’hui, parmi les puissances mondiales (Etats-Unis, Europe dans sa globalité, etc.) Toujours est-t-il que les personnes que nous avons rencontré au Myanmar étaient véritablement et sincèrement sympathiques !

Hébergement & nourriture :

Au Myanmar, et c’est une première pour nous en Asie du Sud-Est, les logements ont la particularité de n’accueillir que des Birmans ou que des étrangers ! Eh oui, il faut posséder une licence spéciale pour pouvoir loger des étrangers ; sur les sites de réservation comme Agoda ou Booking, le type de clients autorisé est explicitement indiqué : soit il n’y a pas d’indications et c’est ok pour les étrangers, soit c’est Burmese only !

serial-travelers-myanmar-birmanie-burma-que-faire-a-mandalay-incontournables-capitale-royale-ava-innwa-2

Seconde particularité et non des moindres, le prix des logements au Myanmar ! En comparaison avec ses voisins, les prix sont ici jusqu’à deux fois plus élevés qu’en Thaïlande ou au Laos par exemple, alors que la qualité ne suit pas toujours forcément. La bonne nouvelle est qu’un petit-déjeuner souvent très copieux est compris dans le prix (élevé) de la chambre 🙂 Nous avons donc principalement logé dans des guesthouses proposant des chambres avec salle de bain privative et mangé dans des restaurants, marchés et autres gargotes locales la plupart du temps.

Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat. Pour un mois de voyage à 10€ la nuit, nous cagnottons 12€40 🙂 Nous avons supprimé toutes les applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utiliser notre lien de parrainage Igraal vous permet d’obtenir 5 € à votre inscription.

Contrairement à ce que nous avions lu sur d’autres blogs de voyage avant notre venue, nous avons trouvé la nourriture birmane plutôt diversifiée et très bonne, mais aussi très grasse ! Nous préparons un article sur les plats délicieux que nous avons goûté sur place (ah, la fameuse salade d’avocats à se rouler par terre !).

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-habitant-petit-dejeuner-food-breakfast

Environnement & climat :

Le pays est très propre, dans les villes comme dans les campagnes d’ailleurs et ça nous a fait du bien, après un passage d’un mois et demi entre le Sri Lanka, l’Inde et le Népal ! Même si de temps en temps, on sent une odeur d’égouts nauséabonde dans les grandes villes comme Mandalay et Yangon, les rues sont plutôt propres.

Concernant le climat, autant le centre (Mandalay, Bagan, Kalaw et Inle) est chaud mais sec donc supportable, autant se balader dans les rues de Yangon et dans le Sud-Est en général est assez désagréable ! Yangon est véritablement étouffante et on plie sous la chaleur toute la journée (très chaud et humide au mois de novembre) !

serial-travelers-myanmar-yangon-pantalon-convertible-short-decathlon
La solution quand il fait trop chaud ? Le pantalon convertible Décathlon (qui a beaucoup amusé les locaux dans la rue)

Anecdotes, trucs & astuces au Myanmar (Birmanie) :

Lorsque vous arriverez au Myanmar, vous serez surpris par pas mal de petites choses :

  • Contrairement à tous les autres pays d’Asie visités jusqu’à présent, le Myanmar est le premier où l’on roule à droite… Avec le volant, à droite également ! En effet, les voitures sont souvent des importations japonaises (qui eux roulent à gauche). On ne sait pas trop pourquoi mais la junte militaire a un beau jour décidé de changer le sens de circulation, et depuis tout le monde conduit comme ça, avec ce handicap… Sauf les chauffeurs de bus, qui ont, eux le volant à gauche comme chez nous (les bus sont souvent de marque européenne).

  • Non, vous n’êtes pas tombés dans une parade d’Halloween locale si vous voyez tout le monde avec de la peinture jaune sur le visage ! Il s’agit du thanaka, un produit cosmétique issu du bois d’un arbre, protégeant du soleil et très bon pour la peau. On croise donc une majorité de Birmans (femmes en particulier) avec du thanaka sur le visage et les bras, partout dans le pays.

serial-travelers-myanmar-birmanie-burma-mandalay-birman-thanaka-friend-bus-ticket


  • Beaucoup de Birmans (hommes cette fois-ci) ont la fâcheuse habitude de mâcher du bétel, une pâte rouge à base de végétaux et de chaux, que les locaux crachent abondamment sur les routes. A long terme, le produit est cancérigène et rend les dents rouges… Mais cela n’entache pas sa popularité !

  • Il y a plus de 500 000 nonnes et moines bouddhistes au Myanmar, soit 1% de la population ! Les femmes sont habillées en rose et les hommes en bordeaux. Ils observent des règles très strictes, telles que manger uniquement le matin ou encore ne pas écouter de musique ! Pour les Birmans, c’est une immense fierté d’avoir une nonne ou un moine dans sa famille.
serial-travelers-myanmar-que-faire-a-yangon-pagode-shwedagon-plus-grosse-pagode-myanmar-nonne-priere
Nonnes bouddhistes priant à la pagode de Shwedagon à Yangon

  • 90% des Birmans sont bouddhistes pratiquants et observent religieusement plusieurs préceptes ! Par exemple, les bouddhistes ne pointent jamais leurs pieds en direction de Bouddha, car ils sont considérés comme la partie la plus impure du corps. C’est pour cette raison que les fidèles s’assoient en tailleur ou accroupis pour prier.

  • L’une des boissons les plus populaires est la bière Myanmar ! Très peu chère (2500 kyats soit moins d’1,60 €) et plutôt bonne au goût, les Birmans en boivent beaucoup. La particularité ? Sous chaque capsule, il y a un message qui permet de gagner d’autres bières, de l’argent… ou rien du tout ! Nous avons par exemple gagné 10 000 kyats (4 bières) en en buvant une à Yangon ! N’hésitez pas à vérifier le message sous l’opercule à chaque fois que vous en ouvrez une 🙂

serial-travelers-myanmar-birmanie-burma-incontournable-ou-manger-a-mandalay-golden-shan-restaurant-buffet-illimite-myanmar-beer


  • Pratiquement 100% des Birmans que nous avons rencontrés portent la tenue traditionnelle appelée longyi. Il s’agit grosso-modo du même type de vêtement que le sarong balinais et sert aussi bien de serviette que de ceinture !

serial-travelers-myanmar-trek-kalaw-inle-sam-family-tenue-traditionnelle

  • Comme on l’indiquait en introduction, le Myanmar est longtemps resté en marge de ses voisins, et en 2012, acheter une simple carte SIM au Myanmar coûtait près de 2500 $ ! Si bien que le réseau téléphonique et internet sont encore tout récents (l’ADSL n’est disponible que depuis deux ans) et c’est le pays où la connexion WiFi a été la plus mauvaise jusqu’à présent…

Communication :

Si vous désirez entamer la conversation avec quelqu’un, rien ne vaut quelques mots en myanmar pour aborder les locaux, qui est la langue officielle, même s’il existe une multitude de langues en fonction des différentes ethnies.

  • Bonjour se dit « Mingalabar » (à prononcer « Min’ Glaba »)
  • Merci se dit « Chézou Ba » (à prononcer « Tchézou Ba ») et peut se décliner en « Chézou Kimbalé » (à prononcer « Tchézou Kimbalé ») pour dire merci beaucoup
  • Bonne nuit se dit « Kando Nia ba » (à prononcer « Kando Nia Ba »)

Déplacements / Transports :

Concernant les déplacements entre les villes, nous sommes tout le temps passés par des bus standard ou VIP, et bien souvent de nuit en réservant en agence ou avec nos guesthouses, après comparaison des prix. Les bus de nuit sont calés sur des horaires totalement abracadabrantesques qui vous font arriver à 1H, 2H, ou même 3H du matin… Sans que l’on ait vraiment compris pourquoi.

Malgré ce côté pénible, les bus de nuit sont bien pratiques car ils permettent d’économiser le prix d’une nuit dans une guesthouse ! Autre point négatif : la climatisation des bus, poussée à fond, qui vous fait voyager par 19 ou 20°C toute la nuit, alors qu’il fait 35°C dehors… Assez hallucinant, et il faut le dire, complètement débile !

serial-travelers-myanmar-trajet-yangon-hpa-an-bus-de-nuit-night
Il fait vraiment froid dans ces satanés bus birmans !

Dans les villes comme Mandalay, Hpa An ou Mawlamyine, nous avons loué un scooter à chaque fois afin d’explorer les environs par nous-mêmes et à notre rythme. On vous proposera soit des scooters automatiques, soit des scooters semi-automatiques (moins chers). Il est aussi très facile de s’orienter car les grandes villes comme Mandalay ou Yangon sont organisées à l’américaine, c’est-à-dire quadrillées avec des numéros de rue et des noms/numéros d’avenue.

Petite astuce : bien souvent, vous rencontrerez des péages sur les routes, mais si vous êtes en scooter, vous n’avez pas à vous acquitter d’un quelconque paiement, ceux-ci sont uniquement à destination des véhicules à plus de deux roues !

Visa touristique :

Pour les résidents Français, un visa touristique est requis pour entrer sur le territoire birman, et vous offre une durée maximale de 28 jours pour visiter le pays. Le plus simple est de faire une demande de E-Visa directement sur internet, pour le prix de 50 $/pers. (~42,70 €). Conservez une copie papier sur vous, le document vous sera demandé pour entrer et sortir du territoire.


Itinéraire de 3 semaines au Myanmar (Birmanie) :

Notre itinéraire s’est déroulé de la façon suivante :

Myanmar : 19 jours


Budget de 3 semaines au Myanmar (Birmanie) :

Au cours de notre séjour de 19 jours au Myanmar, nous avons dépensé au total 777 € (frais bancaires de 11 € inclus – soit 1,4% du montant total – , hors billets d’avion et visa) soit 388 €/personne, ce qui représente une dépense de 20,45 €/jour/personne pour un budget prévisionnel établi à 24,00 €/jour/personne.

serial-travelers-myanmar-budget

Comme vous pouvez voir ci-dessus, c’est l’hébergement qui nous a coûté le plus cher au Myanmar, suivi de l’alimentation, contrairement aux autres pays voisins d’Asie du Sud-Est !


Taux moyen de conversion EUR / MMK (kyat du Myanmar) : 1€ = 1 591 MMK

Au Myanmar, comme dans beaucoup d’autres pays d’Asie du Sud-Est, l’utilisation de la carte bancaire n’est pas démocratisée et il vous faudra retirer systématiquement de l’argent aux nombreux ATM présents sur place, ce qui explique les frais bancaires. Toutefois, nos frais bancaires sont assez réduits grâce à l’utilisation de la carte bancaire N26 : 1,7% de frais sur les retraits mais aucun frais sur les paiements en carte bancaire.

La plupart des distributeurs prennent une commission de 5 000 à 6 500 MMK chaque fois que vous retirez de l’argent ; le mieux est donc de n’effectuer qu’un gros retrait si vous le pouvez !

Voici quelques exemples de prix :

  • Bouteille d’eau 1,5 L : 400 MMK
  • Grande bière Myanmar (640 ml) : 2 500 MMK
  • Plat dans un restaurant avec boisson : 3 000 à 12 000 MMK en fonction du standing de l’établissement
  • Prix moyen d’une nuit en guesthouse : 25 000 à 30 000 MMK
  • Prix d’un laundry : 2 400 MMK/kg de linge
  • Entrée dans un temple : 1 000 à 3 000 MMK/pers. Attention, à Yangon, le prix de la pagode de Shwedagon est de 8 000 MMK/pers. et passera à 10 000 MMK/pers. à partir du 1er janvier 2018.

Voici quelques clichés de notre super aventure birmane ! Place maintenant aux paysages de jungle du Nord de la Thaïlande !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ne pas manquer nos prochains articles et bilans, n’oubliez pas de vous abonner au blog et à notre Page Facebook 🙂 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

24 thoughts on “3 semaines au Myanmar (Birmanie) : bilan, astuces, itinéraire et budget

    • Merci pour ton gentil commentaire 🙂 Nous essayons d’être les plus précis possibles pour apporter un maximum d’infos et de ressentis aux gens (et pis aussi comme assurance pour nos vieux jours quand on ne se rappelera plus de rien :p) Merci beaucoup, ça nous fait très plaisir 🙂

  1. KaVerron says:

    Le passage sur la situation politique dans le pays fait du bien à lire. J’y étais en Juillet dernier et beaucoup de gens ne comprennent pas la situation à cause des médias occidentaux. Votre témoignage me rassure sur mon sentiment du pays : le pays du sourire, c’est une réalité 🙂

    • Merci beaucoup pour votre commentaire ! En effet, en tombant sur l’article de fredalix au détour de nos lectures sur wordpress on est tombé sur ce passage super intéressant. Et étant donné qu’on a vraiment adoré ce pays et ses habitants on se devait de rendre à César… Surtout que les médias occidentaux appuient énormément sur cette affaire. Merci encore 🙂

  2. Hello à tous les 2 ! Je suis admirative de votre fréquence de publication 😉 En tout cas, effectivement, vos articles sont vraiment riches et complets, ce qui est loin d’être le cas de tous les blogs de voyage ! Continuez comme ça 🙂
    Ça fait longtemps que vous vous êtes lancés dans l’aventure blogging ?

    • Merci beaucoup pour ton très gentil message 😀 nous avons débuté notre blog en début d’année. Effectivement la fréquence est soutenue mais quand on a des encouragements comme le tien c’est très motivant 😀 à bientôt 😘

    • Merci beaucoup pour ce gentil commentaire, on essaie autant que faire ce peut de retranscrire tout ce que nous avons ressenti sur place, et si ça donne envie aux gens de partir, nous avons rempli notre mission :p

    • Merci beaucoup 😀 On commence à prendre le coup de main petit à petit :p, en essayant de rester originaux et de garder notre touche personnelle ! Alors comment ce sont passées ces vacances en Russie ?

  3. Didoukisman says:

    superbe reportage.
    Vous devenez des globe trotter reporter.
    Continuez à nous faire voyager avec vos article.
    OK Thomas as trouvé sa p’tite bière.
    La 9ème photo c’est un pantalon décathlon Birman ????

    Bisousssss

    • Merci Didou 😊😘 Thomas trouve toujours sa petite bière ! C’est un pantalon Décathlon convertible en short assez drôle 🙂 dans les prochains articles il y va y avoir d’un sang… À très vite 😘

  4. Notre guide nous avait raconté le changement de conduite. Ce sont des astrologues qui conseillent les dirigeants et décident ce qui doit changer quand quelque chose ne va pas. Ainsi les billets comportent un 9 ont été annulés. … 😂

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)