Jodhpur, la perle bleue du Rajasthan

La bonne surprise de notre voyage en Inde ! Une très jolie ville à l’ambiance sympathique et aux façades bleues, posée au pied d’un fort de maharaja, où il est très agréable de flâner…

Arrivée à Jodhpur depuis Ajmer

Dimanche 15 octobre 2017, nous quittons notre hôtel d’Ajmer exceptionnellement tard, vers midi, car notre train du jour ne part qu’à 13H30 en direction de Jodhpur. Cette fois-ci, aucun retard ! Et nous aurons même la chance d’avoir un wagon quasiment vide en classe Tier AC, nous permettant de nous mettre à nos aises !

Après un trajet 5H (pour 4H prévues initialement), nous arrivons à Jodhpur vers 18H30. A la sortie de la gare, la ville est grouillante de monde et n’a pas vraiment de charme de prime abord… Nous attrapons un tuktuk à la sortie de la gare qui nous emmène dans la vieille ville, blue city, assise au pied du fort Mehrangarh, pour rejoindre notre guesthouse.

  • Trajet en train Ajmer – Jodhpur : 5H – 520 INR/pers. (~6,80 €) en classe 3AC
  • Trajet en tuktuk gare de Jodhpur – blue city : 10 min – 100 INR (~1,30 €)

La guesthouse Pushp, conseillée par Charlotte et Frédéric, un couple de voyageurs rencontrés par hasard à Jaipur, est vraiment superbe ! La chambre est propre, il y a un rooftop avec une très belle vue sur le fort de Meranghar, la cuisine du resto est excellente et pas chère… Et le proprio ainsi que sa famille (qui vivent au rez-de-chaussée) sont d’une rare affabilité et d’une gentillesse extrême !

Dès le premier soir, ils nous proposeront de boire avec eux et leurs amis de passage en ville. Thomas, qui hésitait à demander une bière en mangeant car elle n’apparaissait pas sur le menu, finira par boire du whisky avec nos nouveaux hôtes pendant près de 4H ! Nous avons passé une excellente soirée et rien que ce premier moment de convivialité nous a tout de suite fait adorer Jodhpur !

serial-travelers-india-inde-rajasthan-ou-dormir-a-jodhpur-pushp-guesthouse-party-evening-soiree-friends-indien-local
Une excellente soirée passée en compagnie de Nikkil et ses amis à Pushp Guesthouse 🙂

Découverte de Jodhpur sur 2 jours

Le premier matin, lundi 16 octobre 2017, nous sommes réveillés par le muezzin tout proche pour l’appel à la prière à 5H du matin. En s’étant couché vers 1H30, ça pique un peu ! Toutefois nous arrivons partiellement à nous rendormir et dès 11H nous attaquons l’ascension et la visite du fort de Mehrangarh !

Fort de Mehrangarh

serial-travelers-inde-jodhpur-mehrangarh-fort-rooftop-pushp1
Vue du fort de Mehrangarh depuis le rooftop de notre guesthouse Pushp

Symbole de la ville, ce temple de grès rouge est niché sur une colline qui contemple tout Jodhpur. Remarquablement bien conservé, le fort n’est plus habité par la famille royale mais à été transformé en musée. La visite est l’une des plus agréables que l’on ait faîte jusqu’à maintenant car un audioguide est disponible gratuitement et en français s’il vous plaît ! C’est d’ailleurs à Mehrangarh qu’a été inauguré ce système d’audioguide pour la première fois au Rajasthan.

Le fort a été construit par Rao Jodha en 1460, un roi Rajput qui donna son nom à la ville de Jodhpur. A Mehrangarh, on apprend que c’est toute une dynastie Rajput qui a régné ici pendant des siècles, et que ce royaume était respecté et craint, notamment par la qualité même des Rajputs. En effet, la plupart des Rajput appartiennent à la caste des kshatriyas (guerriers dans le système de castes indien).

La visite audioguidée du fort est très intéressante car on comprend beaucoup de choses sur le fonctionnement de l’Inde et l’histoire du Rajasthan. De plus, l’édifice est très bien conservé et le musée expose de nombreux objets d’époque permettant de s’imaginer la vie du palais à l’époque.

Autre fait intéressant, on apprend également que les tons indigo habillant les maisons de la vieille ville aurait pour origine le fait d’avoir été habitée à l’origine par les brahmanes.

serial-travelers-inde-jodhpur-blue-city-overview
Vue de la vieille ville depuis les remparts du fort
  • Entrée fort de Mehrangarh : 600 INR/pers. (~7,90 €) avec audioguide + frais supplémentaires par appareil photo : 100 INR (~1,30 €)
  • Temps de visite : 2H

Petit aparté sur le système des castes dans le monde Indien

Dans le système des castes, les brahmanes font partie de la caste (varna en hindi) la plus élevée, considérée comme la plus pure. Dans la hiérarchie des varnas, on retrouve 3 classes communes à l’organisation de la société européenne sous l’Ancien Régime (le clergé, la noblesse et les paysans) :

  • les prêtres (brahmanes)
  • les guerriers (kshatriyas)
  • les commerçants (vaishyas)
  • les serviteurs (shoûdras) amenés à faire des travaux manuels sans souillure
  • Et les intouchables ou parias (mot hindi), situés en-dehors du système des castes, considérés comme des personnes impures et amenés à exercer des tâches considérées comme telles (équarrissage par exemple)…

Dans ce système complexe de 4 varnas, il existe d’ailleurs de très nombreuses sous-castes (des milliers), appelées jati… Les animaux n’échappent pas non plus à ce système ! Et oui, les vaches sont brahmanes tandis que les chiens sont considérés comme parias…

Les brahmanes répugnent donc à être touchés, exposés ou même à manger de la nourriture préparée par des castes plus basses, impures à leurs yeux… Ils auraient donc eu l’idée de peindre la façade de leurs maisons en bleu (le bleu étant la couleur des Brahmanes) pour signifier aux personnes des castes inférieures de ne pas toucher à la façade de leurs maisons… Ceci notamment à destination des intouchables ou parias…

Le concept de castes, aussi archaïque soit-il à nos yeux, est plusieurs fois millénaire et a régi les codes et les relations sociales en Inde depuis la nuit des temps… Aujourd’hui, même si le système de castes existe toujours, les lois de la république tendent à essayer de faire disparaître ces notions de caste en ouvrant des quotas dans les administrations pour les intouchables par exemple…


Le cénotaphe de Jaswant Thada

serial-travelers-inde-jodhpur-Jaswant-Thada11

Après avoir crapahuté dans le fort pendant près de 2H et nous être restaurés sur le toit d’une guesthouse donnant sur Mehrangarh, nous partons ensuite en direction du cénotaphe de Jaswant Thada.

Mais c’est quoi un cénotaphe ? Et bien, on pourrait le considérer comme une sépulture, sauf que dans la religion hindoue, les morts ne sont pas enterrés mais brûlés… Le cénotaphe est donc un monument érigé en mémoire d’un mort, mais dans lequel on ne trouve aucune tombe et aucun corps !

Celui-là a été construit par le maharaja Sardar Singh, en mémoire de son père Jaswant Singh II en 1899. Il s’agit d’un monument en marbre blanc poli, donnant un blanc éclatant au soleil, avec une décoration et des sculptures très travaillées.

  • Entrée cénotaphe de Jaswant Thada : 50 INR/pers. (~0,65 €)
  • Temps de visite : 30 minutes

Le stepwell de Toorji Ka Jhalra

serial-travelers-inde-jodhpur-Toorji-ka-jhalra-stepwell2

En revenant de Jaswant Thada, on tombera par hasard sur l’un des stepwell de Jodhpur, le Toorji Ka Jhalra. Pas de quoi s’éterniser, celui du fort d’Amber à Jaipur était bien plus beau… Cependant, cela permet de faire une petite balade dans les rues de la vieille ville.

Exténués par le soleil en cette fin de journée, on rentrera à la guesthouse assez tôt pour retravailler le planning de la Nouvelle-Zélande ! Et oui, même en tour du Monde, on continue à bosser 🙂

  • Entrée gratuite

Le second jour de visite, mardi 17 octobre 2017, nous allons à la découverte de l’actuel palais du maharaja, le très beau et très fastueux palais d’Umaid Bhawan.

Umaid Bhawan Palace

serial-travelers-inde-jodhpur-Umaid-Bhawan-Palace2

Le matin même, on attrape un tuktuk pour nous amener depuis la guesthouse, située dans la vieille ville, jusque de l’autre côté dans le quartier très huppé attenant au palais… On a un peu de mal à se croire en Inde ici, avec des blocks d’habitation privés, cloisonnés et sécurisés à l’entrée par des gardes armés, à l’image des Gated Communities que l’on trouve aux Etats-Unis.

Ce palais, construit en 1943 sur la colline de Chittar par le maharaja Umaid Singh est l’une des plus grandes résidences privées au monde ! En effet, ce palais comporte 347 pièces réparties entre les appartements privées de la famille royale, un hôtel de luxe, et un musée consacrée à la famille royale et à l’histoire de la construction.

Il existe également une collection de voitures privées à en faire pâlir n’importe quel amateur de belles carrosseries (Rolls-Royce notamment)…

Alors que le peuple de Jodhpur souffrait de famine, la construction du palais de 1929 à 1943 fournira du travail à 3 000 ouvriers pendant près de 14 ans !

Visite très intéressante et agréable (bien que trop rapide à notre goût) malgré la chaleur exténuante, mais malheureusement, on ne pourra pas approcher les appartements royaux.

  • Trajet en tuktuk vieille ville de Jodhpur – Umaid Bhawan Palace A/R : 20 min – 400 INR (~5,25 €) + parking : 10 roupies
  • Entrée Umaid Bhawan Palace : 100 INR/pers. (~1,30 €)

Quartier de Clock Tower & visite de la vieille ville en profondeur

serial-travelers-inde-jodhpur-clock-tower-neighboordhood4

Le quartier de Clock Tower, encore connu sous le nom de Ghanta Ghar, est un véritable bazar où se tient un marché permanent, où l’on trouve notamment beaucoup d’épices. Malgré la concentration importante de gens, la visite reste agréable si elle ne dure pas trop longtemps.

Nous n’entrerons toutefois pas dans la tour, le panorama n’étant pas vraiment exceptionnel à notre goût, et nous poursuivrons dans la vieille ville pour aller manger 🙂 On s’arrêtera d’ailleurs chez Jeeman, un excellent restaurant végétarien où nous avons d’ailleurs mangé nos premiers desserts indiens !

serial-travelers-inde-jodhpur-streets2-portrait-child

Le mieux pour découvrir Jodhpur est encore de se perdre au gré de ses envies dans les ruelles de la vieille ville, superbe avec toutes ces façades bleues…


Où dormir à Jodhpur ?

La Pushp Guesthouse est située dans la vieille ville et est tenue par Nikkhil, un Indien extrêmement affable et sympathique, qui vit avec sa famille au rez-de-chaussée. C’est sans aucun doute la guesthouse que nous avons préféré de tous nos hébergements pendant notre séjour en Inde. 

  • Guesthouse Pushp : 700 INR/nuit (9,20 €) pour une chambre propre, climatisée et la guesthouse dispose d’un restaurant ainsi que d’un rooftop très agréables ! On recommande à 200 % ! 

Où manger à Jodhpur ?

En nous baladant dans le quartier de la vieille ville, nous sommes tombés sur Jeeman Restaurant, un super restaurant végétarien où nous avons très bien mangé. Le cadre est super, et même si la note finale est plus chère que dans un “bouiboui”, on s’est fait plaisir ! Comptez moins de 600 roupies (~7,90 €) pour un repas pour 2 personnes avec boissons et dessert.

serial-travelers-inde-jodhpur-jeeman-restaurant

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

16 thoughts on “Jodhpur, la perle bleue du Rajasthan

  1. Vos articles sont vraiment complets! des pros! Dommage je n’ai pas vu les photos. Et oui dans l’Ariège profonde internet est capricieux. Je viens de lire que vous prépariez un planning pour la Nouvelle-Zélande… ma fille et son copain y partent le 1er novembre pour 3 mois. Allez à bientôt!

    • Merci beaucoup encore une fois ça nous touche vraiment 🙂 si vous le pouvez faut vraiment charger les photos, ce sont les plus beaux paysages su Rajasthan qu’ils nous ont été donné de voir 🙂 ouiiiiiiiii dans moins de 3 mois on enchaîne avec 4 semaines en NZ après 6 mois d’Asie du Sud. Nous y serons du 23 janvier au 18 février, il y a peut être moyen de les rencontrer, ce serait avec grand plaisir 🙂 à bientôt et merci encore

  2. beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. je reviendrai. N’hésitez pas à visiter mon blog. au plaisir

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)