Les Batu Caves

A la découverte du plus grand sanctuaire hindou en-dehors d’Inde, à une demi heure à peine du centre ville de Kuala Lumpur.

Cet ensemble de temples hindous est situé à 10 km au Nord de Kuala Lumpur, la capitale économique et financière malaisienne, à environ 35 minutes de train.

serial-travelers-malaisie-batu-caves-overview(2)

Mercredi 30 août 2017, nous nous levons assez difficilement et ne quittons notre hôtel de KL Sentral qu’aux alentours de 10H… Pour se rendre aux Batu Caves, il faut emprunter une sorte de RER local, le KTM Komuter, qui contrairement à ce que nous pensions est très lent et ne met à disposition que très peu de trains : un toutes les 45 minutes en semaine ! Nous attendons donc 40 bonnes minutes sur le quai de KL Sentral avant d’arriver aux Batu Caves aux environs de midi.

serial-travelers-malaisie-batu-caves-KTM-Komuter-schedules

Les Batu Caves sont facilement reconnaissables grâce à la statue géante & dorée de Murugan, tournant le dos aux falaises calcaires qui rappellent les montagnes flottantes du film Avatar. Il s’agit de la plus haute statue de cette divinité hindoue en Malaisie, et la deuxième plus haute dans le monde, la première se trouvant au Népal. Il aura fallu 3 ans de construction, 350 barres d’acier, 1 550 m3 de béton, 300 L de peinture dorée et 15 artistes Indiens pour ériger cette statue de 43 mètres !

serial-travelers-malaisie-batu-caves-overview(1)

Au pied de l’imposante statue de Murugan, un énorme escalier de 272 marches permet d’accéder au temple principal à proprement parlé, à l’intérieur d’une grotte, à 100 m de haut. Pour accéder au temple, il est demandé aux visiteurs de porter une tenue décente : un short long passe pour les hommes mais les femmes doivent porter un sarong si elles ne sont pas en pantalon. Laura devra s’acquitter de 5 ringgit (~1 €) pour le prêt d’un sarong le temps de la visite. Toutefois, l’entrée du temple reste totalement gratuite.

serial-travelers-malaisie-batu-caves-Murugan-statue
L’imposante statue de Murugan et l’escalier, tout aussi imposant, permettant d’accéder au temple principal

Nous retrouvons dans l’escalier nos amis macaques que nous avions quitté à Uluwatu avant de rejoindre Singapour. Ces petits malins sont encore plus coriaces qu’à Bali ! On a bien pris la peine de ranger nos effets personnels et quelques gâteaux dans le sac bien fermé, mais on a fait l’impasse sur deux petits paquets de crackers oubliés dans les poches latérales du sac…

Alors qu’on monte tranquillement les dernières marches pour accéder au temple principal, Thomas sent une masse le tirer vers l’arrière. Pas eu le temps de dire ouf en se retournant que le macaque est déjà parti avec le butin ! Ce petit chenapan aura même l’audace d’ouvrir le paquet de crackers devant nous en nous regardant !

DSC_0453
Photo du sac avec le paquet de crackers dans la poche latérale…

Un peu secoués par cette attaque aérienne simiesque, on se remet en route pour arriver au sommet et découvrir le temple. Nous accédons d’abord à une première grotte, au volume démesuré (on pourrait facilement y faire rentrer une église), dans laquelle évoluent des pigeons et d’autres singes.

Il y a également quelques ouvriers à l’oeuvre sur un chantier mais on ne comprend pas bien leur travail ni leur construction, peut-être un autre temple. Bref nous poursuivons pour arriver à la dernière grotte, où il y a encore une vingtaine de marches à monter. Cette grotte donne sur des puits de lumière donnant une atmosphère particulière au lieu.

serial-travelers-malaisie-batu-caves-grotte

Par contre le temple en lui même n’a pas grand chose d’extraordinaire : il est petit et entouré de pigeons et de nombreux singes !

Après être restés une dizaine de minutes en haut, nous prenons le chemin de la sortie, histoire de voir les quelques temples annexes avant de reprendre notre train à 13H30.

serial-travelers-malaisie-batu-caves-KL-sight
Vue de KL au fond depuis les marches

N’hésitez pas à vous arrêter devant les autres temples annexes, notamment celui dédié à la divinité Hanuman, devant lequel trône une statue de 15 m du dieu à tête de singe.

Avant de reprendre notre train en direction de KL Sentral pour revenir sur Kuala Lumpur, nous nous laissons tenter par un stand de pâtisseries indiennes bordant le chemin pour accéder au temple. C’est très bon et peu cher (un gros paquet coûte 5 ringgit, soit 1 €), mais votre pancréas ne vous remerciera pas : on peut difficilement faire plus sucré et plus gras !

serial-travelers-malaisie-batu-caves-indian-candys

 

Tableau Batu Caves

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

5 thoughts on “Les Batu Caves

  1. Didier says:

    Coucou les kinouki
    Une photo de Laura en sarong serait appréciée .
    Avez pensé à photographier toutes les monaies ou devises que vous utilisez depuis votre périple. ???
    Bisous….

    • Coucou Didou ! Laura est en sarong toute seule sur une photo du temple :p et sur une autre elle est à côté du blond ^^
      Ouiiiii on y a pensé mais malheureusement, on a commencé qu’à partir de Singapour. Mais ce n’est que partie remise :p bisous 🙂

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)