Pura Luhur Uluwatu et ses singes businessmen !

À la découverte de notre dernier temple balinais, tourné vers l’océan… et peuplé par des singes qui ont le sens du commerce !

À une heure de route de Legian, le temple d’Uluwatu est situé sur la péninsule du Bukit au Sud de Bali. Nous avons visité ce sanctuaire mercredi 23 août 2017, déjà notre dernier jour en Indonésie…

serial-travelers-bali-océan indien-falaise-uluwatu(2)

Arrivés à Uluwatu à 10H30 en scooter, le site est déjà bien rempli de touristes Chinois … On ne sait pas pourquoi mais ils sont bien plus nombreux dans le Sud de Bali que dans le Nord ou à même à Java !

serial-travelers-bali-statue-uluwatu

La circulation reste tout de même fluide aux abords du parc du temple et en quelques minutes, nous payons le droit de stationnement de 1000 IDR par scooter, l’entrée à 30 000 IDR par personne (~2€) et enfilons un sarong, gracieusement prêté par le temple. À Bali, n’y a donc qu’au temple Pura Ulun Danu Batur que la mafia des sarongs nous a obligé à payer.

À l’instar des affiches présentes à la Monkey Forest à Ubud, des panneaux indiquent de ranger toutes ses affaires pour ne pas se les faire dérober par les macaques. Et cela s’est vérifié très vite : un touriste s’est fait voler ses lunettes qu’il tenait à la main, juste sous nos yeux en quelques secondes. Afin de les récupérer, un des guides du temple envoie des paquets de nourriture en direction des singes.

En effet, ces derniers utilisent les objets de valeur des touristes pour les échanger contre de la nourriture : bananes, bonbons, œufs… Un vrai “Monkey business” ! Bon encore une fois, il faut faire preuve de bon sens et faire un peu attention à ses affaires : nous n’avons eu aucun problème de vol avec nos petits amis poilus, ni à à la Monkey Forest, ni à Uluwatu.

serial-travelers-bali-singe-macaque-bébé-famille-uluwatu

Ce faisant, la visite du temple consiste en une promenade sur une corniche longeant l’océan, en haut d’une falaise et offrant une vue magnifique à la fois sur le temple et la mer.

 

Le temple d’Uluwatu fait également parti des 7 sanctuaires dédiés au Dieu de la Mer, tout comme l’est Tanah Lot. Le temple en lui-même est uniquement réservé aux fidèles, vous ne pourrez donc pas y avoir accès.

Après 1H30 de visite, nous filons en direction de Jimbaran pour aller manger. Sur la route, on tombe sur un barrage routier, avec des policiers filtrant et arrêtant exclusivement les occidentaux sur leurs scooters. Vous allez nous dire que ce n’est pas juste, mais en même temps, quand on est dans un pays étranger, on se doit de respecter les règles dudit pays. Et il s’avère, que la plupart des occidentaux roulent sans casque, et n’ont jamais leurs papiers sur eux…

Nous nous faisons bien sûr arrêtés et obtempérons sans sourciller : nous sommes en règle, car nous sommes tout deux casqués et avons sur nous permis de conduire français ET international ! Ne surtout pas négliger ce document délivré gratuitement dans les préfectures, si vous ne voulez pas payer une amende salée. Après un petit “Terima Khasi” (merci en bahasa indonesia, à prononcer “trima khassi”) accompagné d’un sourire, le policier nous laisse repartir en moins de  minutes.

Nous finissons par tomber sur un petit restaurant de Jimbaran, le warung Bajang. C’est délicieux et peu onéreux, d’autant que Laura trouve enfin son jus d’avocat, tant recherché depuis le début du séjour ! Alors n’hésitez pas à y passer si vous êtes dans le coin.

Le reste de l’après midi sera consacré à la piscine et au farniente dans notre hôtel de Legian, après avoir rendu le scooter. En effet, nous avons besoin de repos, avant d’attaquer l’étape de Singapour dès le lendemain, pour les 3 prochains jours…

serial-travelers-bali-legian-hotel-matahari bungalow
Piscine de l’hôtel à Legian, où nous avons lézardé tout le mercredi après-midi…

serial-travelers-blog-voyage-tableau-incontournables-bali-uluwatuh-information

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)