Trace des Caps partie II : entre l’anse Macabou & la piscine naturelle de l’œil Bleu !

Partons à la découverte d’une nouvelle portion de la Trace des Caps, entre l’anse Macabou et l’œil Bleu du Cap Ferré, en passant par le Cap Macré et son fabuleux cœur, percé dans la roche !

Introduction…

Comme nous écrivions dans un article précédent, la Trace des Caps est la randonnée la plus célèbre de Martinique et fait également partie des plus longues ! Ce sentier de 27 kilomètres serpente le long de la côte Sud Atlantique entre l’anse Caritan (commune de Sainte-Anne) et l’anse Macabou (au Sud du Vauclin), sans présenter aucune difficulté ! Compte-tenu de la longueur de cette randonnée, il est quasiment impossible d’effectuer cette marche d’une seule traite dans la même journée car cela représente 54 km A/R au bas mot…

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-anse-four-a-chaux2
Point de vue sur la plage de l’Anse Four à Chaux, sur la Trace des Caps, au Sud du Vauclin

Il est donc conseillé de séparer le sentier complet en plusieurs tronçons pour apprécier au mieux les magnifiques paysages du littoral martiniquais. Nous avons donc séparé cette randonnée en 2 étapes, en attaquant la première portion entre l’anse Caritan et l’anse Trabaud 4 jours auparavant. Cette fois-ci, nous réaliserons une deuxième partie plus au Nord, entre l’anse Macabou et l’œil Bleu, une merveilleuse piscine d’eau de mer baignant dans l’océan Atlantique !


Carte de l’itinéraire de la Trace des Caps, entre l’anse Macabou et l’œil Bleu du Cap Ferré

Pour tout comprendre à l’article qui va suivre, rien de mieux qu’une carte non 🙂 ?

[googlemaps https://www.google.com/maps/d/u/0/embed?mid=1uGJgM5e4ky3lVFEGd959AlxCRJhfJB0d&w=800&h=600]


Départ pour la randonnée de la Trace des Caps, partie II

Ce samedi 02 février 2019, nous quittons Sainte-Luce vers 9H en direction du Vauclin, en prenant la précaution d’acheter des sandwiches et de l’eau pour la journée de randonnée qui nous attend. Etant donné que nous avons près de 11 km à avaler aujourd’hui, et que nos corps sont encore meurtris des jours précédents, nous déposerons Mumu et Didier au milieu de la randonnée, au niveau de la plage du Cap Macré. Ainsi, nous pourrons les retrouver plus tard au niveau du Cap Ferré. De notre côté, nous reprenons la voiture pour nous rendre à l’anse Petit Macabou, où nous démarrerons la randonnée !


Plage de l’anse Grand Macabou

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-grande-anse-macabou5

Au bout d’un chemin caillouteux qui aura fait souffrir nos amortisseurs, nous arriverons finalement sur le parking de l’anse Petit Macabou vers 11H, au Sud de la commune du Vauclin. Depuis le parking, un chemin ombragé sous les cocotiers mène jusqu’à la plage de l’anse Grand Macabou. Ces deux anses font partie intégrante du Domaine de Grand Macabou, un site naturel de 113 hectares, protégé depuis 1982 par le Conservatoire du littoral. Grâce à la tranquillité des lieux, le Domaine de Grand Macabou est devenu une aire de repos pour une soixantaine d’espèces d’oiseaux et un véritable paradis pour les ornithologues !

S’étirant en arc de cercle sur près d’un kilomètre, la plage de l’anse Grand Macabou est localisée au Nord de la Trace des Caps, sur la partie la plus sauvage du tracé. Cette longue bande de sable fin, bordée d’immenses cocotiers, fait assurément partie des plus belles plages de l’île ! Malgré tous ses atouts, cette superbe plage est boudée des touristes et des Martiniquais en général, en partie à cause de son accès difficile… Ce qui n’est pas pour nous déplaire 🙂 Le seul point négatif au tableau réside dans la présence d’algues sargasses en nombre, à certains moments de l’année…

  • Plage de l’anse Grand Macabou : ~1 km, comptez 30 minutes pour parcourir la plage dans sa longueur

Cap Beauchêne & la Chapelle de la Vierge des Marins

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-pointe-marie-catherine-chapelle-vierge-des-marins3

L’anse Grand Macabou est fermée au Sud, par la pointe Sainte-Catherine, une langue de roche s’avançant dans la mer. Une fois passé la pointe Sainte-Catherine, le sentier qui suivait la plage jusqu’alors déboule sur la plaine rocailleuse du Cap Beauchêne, cap le plus à l’Est de la Martinique ! Parsemée d’une végétation très sèche, cette plaine rappelle la Savane des Pétrifications, plus au Sud à proximité de Sainte-Anne. On y trouve surtout la Chapelle de la Vierge des Marins ou Notre-Dame des Roses, restaurée en 2002 sous l’égide du Conservatoire du littoral. Ce lieu de culte dédié aux navigateurs est particulièrement fréquenté durant les fêtes de Pâques.


Le cœur dans la roche de la Pointe Macré, au bout de l’anse Grosse Roche !

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-pointe-macre-coeur-roche3

Passé le Cap Beauchêne et sa chapelle, le sentier s’aventure de nouveau dans le sable, sur la plage de l’anse Grosse Roche. Longue de près d’un kilomètre, cette jolie plage de sable s’allonge entre le Cap Beauchêne au Nord et la Pointe Macré, au Sud. Bordée de cocotiers s’inclinant en direction d’une mer bleue turquoise, cette bande de sable d’un blanc éclatant prend des airs de bout du monde ! Quasiment déserte, cette plage inspire la tranquillité et la sérénité car peu de visiteurs s’aventurent jusqu’ici. Tout au bout de l’anse Grosse Roche, se trouve le monticule rocheux de la Pointe Macré, dans lequel on trouve un trou en forme de cœur, percé dans la roche par l’érosion 🙂


L’anse Four à Chaux et la plage de Cap Macré


Le cul-de-sac de Ferré

À ce niveau de la randonnée, juste après la plage de Cap Macré, la côte forme une inclusion, dans laquelle s’est formée une mangrove : c’est ce qu’on appelle le cul-de-sac de Ferré. Au sortir du parking de Cap Macré, il faut continuer sur la route là où circulent les voitures, pour longer une partie du cul-de-sac de Ferré et ensuite revenir sur le sentier de la Trace des Caps.

Malheureusement pour nous, nous avons trouvé le cul de sac-de-sac totalement à sec, avec des centaines d’algues sargasses échouées en masse, dégageant ici une odeur pestilentielle… Heureusement, le contournement du cul-de-sac ne prend qu’une dizaine de minutes et récompense les marcheurs par une superbe vue sur la pointe de l’anse baleine.


Le Trou Cadia

La portion du Trou Cadia, qui s’étend du cul-de-sac de Ferré jusqu’à la presqu’île du Cap Ferré est sûrement la plus sportive, car il y a des dénivelés importants avec peu d’ombre… Mais, cette section présente de superbes panoramas sur l’eau turquoise de la côte !


Le Cap Ferré et la piscine naturelle de l’œil Bleu

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-oeil-bleu-cap-ferré3

Nous arriverons finalement au niveau du Cap Ferré vers 13H30 – soit 2H30 après le démarrage de la randonnée à l’anse Grand Macabou – où nous retrouverons Mumu et Didier, que nous avions laissé le matin sur le parking de Cap Macré. Nous profiterons du cadre enchanteur du Cap Ferré pour prendre une pause déjeuner bien méritée ! Le Cap Ferré est une presqu’île s’avançant dans l’océan Atlantique, séparant à peu près au tiers, le sentier entre Sainte-Anne et le Vauclin.

Tout au bout de cette langue de terre se trouve l’œil Bleu, un bassin d’eau de mer formé dans la roche basaltique qui compose la presqu’île. Au prix d’une petite ascension et d’une descente entre les gravas de pierre volcanique, on accède à la piscine naturelle de l’œil Bleu, qui offre un paysage saisissant et une eau cristalline dans un cadre idyllique ! Nous resterons quelques minutes en admiration devant ce merveilleux bassin, sans y faire trempette 🙂

  • Même si aucun panneau ne l’interdit, sachez que la baignade peut s’avérer très dangereuse, même par temps calme, car des vagues scélérates peuvent passer au-dessus du bassin, et entraîner les malheureux au large, ou dans le fond du bassin…
  • De même, de nombreux oursins peuplent le bassin !

Vers 14H30, nous quitterons la presqu’île du Cap Ferré ainsi que Mumu et Didier, qui continueront à descendre vers le Sud en direction de Cap Chevalier. De notre côté, nous prendrons la direction opposée pour retrouver la voiture laissée au début du sentier, en empruntant le même chemin qu’à l’aller. Les pieds meurtris et complètement exténués, nous atteindrons la voiture et l’anse Petit Macabou vers 17H, contents d’avoir réalisé cette magnifique randonnée.

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-trou-cadia8
Vue de la presqu’île du Cap Ferré depuis le sentier de Trou Cadia, sur le chemin du retour vers la voiture.

Finalement, nous retrouverons Muriel et Didier à 18H dans un bar (ben oui, après l’effort, le réconfort) faisant face à l’îlet Chevalier, une petite île inhabitée au large de la commune de Sainte-Anne, dans le Sud Atlantique. Après quelques bières bien méritées, nous regagnerons Sainte-Luce tous les quatre, fatigués, mais les têtes remplies des superbes images de carte postale de cette portion de la Trace des Caps !

serial-travelers-martinique-trace-des-capsII-bar-cap-chevalier
Resto-bar « Le Man Soufran », face à l’îlet Chevalier

Bon plan Igraal 🙂

Lorsque vous réalisez un achat ou une réservation sur internet, n’oubliez pas d’avoir le réflexe Igraal ! Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat ! Nous avons supprimé ces applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utilisez notre lien de parrainage Igraal qui vous permet d’obtenir 3€ à votre inscription.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *