Sur les routes d’Australie : rallier Melbourne à Sydney en deux jours !

Des plaines fertiles du Victoria en passant par le littoral tempéré et les jolies plages du New South Whales, retour sur notre parcours de 1 100 kilomètres réalisé en deux jours entre le Wilson’s Promontory national park et le parc national des Blue Mountains !

Notre itinéraire en Australie s’est articulé en trois parties : le Sud-Est entre le Victoria et le New South Wales, puis l’Outback et le Centre Rouge et enfin le Queensland, de Cairns à Brisbane. Rythmé par les locations de véhicules et les avions, nous avons eu peu de marge de manœuvre à certains moments de notre roadtrip et avons dû parcourir des distances importantes en peu de temps… Notamment lorsque nous avons dû parcourir 1 100 km de Wilson’s Promontory aux Blue Mountains en deux jours !

serial-travelers-australie-sable-plus-blanc-monde-hyams-beach-jervis-bay-7
Plage de Jervis Bay, New South Wales

Bien estimer son temps de parcours en Australie

Rouler 1 000 km en Australie, ce n’est pas comme parcourir 1 000 km en France… Ici, pas d’autoroutes à 130 km/h mais des routes limitées entre 100 et 110 km/h, qui traversent régulièrement des villages. À cela, ajoutez le fait que nous avons roulé en van et pas en voiture et vous comprendrez vite pourquoi nous avons mis plus de 20H pour parcourir une distance de seulement 1 100 km !

Heureusement, la façade Sud-Est entre le Victoria et la Nouvelle-Galles du Sud présente plusieurs points d’intérêt sur le chemin, qui nous ont permis de rythmer ces 2 jours de trajet avec des pauses régulières, entre Wilson’s Promontory et les Blue Mountains.


Etape 1 : Paradise Beach et sa plage de sable blanc ininterrompue (Ninety Mile Beach) !

Mardi 27 février 2018, nous quittons notre campsite gratuit de Franklin River Reserve, à proximité de la ville de Foster, vers 8H30 en direction du Nord, sachant que nous devons atteindre Sydney dès le lendemain !

Notre premier arrêt se fera au niveau de Paradise Beach non loin de la commune de Lochsport, qui n’est autre qu’une portion de la célèbre Ninety Mile Beach. Il s’agit de la troisième plage la plus longue du monde (90 miles ininterrompus, soit 145 km) ! Située dans la région du Gippsland le long de la côte Sud-Est du Victoria, cette longue bande de sable sépare l’océan et le détroit de Bass des les lacs du Gippsland. Elle est également l’une des plages les plus préservées du monde et vous aurez de grandes chances de fouler son sable avec cette impression d’être seul au monde.

  • Temps de visite – Paradise Beach : comptez 30 min
  • La plage de Paradise Beach est facilement accessible depuis la 7ème avenue

Etape 2 : Voir des émeus sauvages à proximité de Longford

Derrière l’autruche, l’émeu d’Australie (ou emu en anglais) est le deuxième plus grand oiseau du monde, pouvant atteindre 2 mètres de haut ! On peut observer des émeus sauvages sur tout le territoire australien, sauf en zone tropicale. Si l’arrivée des Européens a été fatale pour certaines sous-espèces d’émeus, l’élevage du bétail profite aux émeus aujourd’hui grâce à leurs points d’eau artificiels. Leur densité est notamment plus forte dans les régions d’élevage de moutons.

Lorsque vous croiserez ce géant, soyez prudents… Sur la route de Lochsport Road, nous avons rencontré notre premier émeu. Nous étions ravis de cette surprise et encore plus ravis de voir qu’il s’approchait de nous… Jusqu’à ce qu’il se montre agressif en se penchant violemment vers nous pour nous intimider ! Nous voyant reculer, l’émeu se désintéressa de nous et heureusement, car s’il ne vole pas, il court tout de même à 55 km/h !

  • Un troupeau d’émeus se trouve sur la route de Lochsport Road à proximité du lac Coleman entre Longford et Paradise Beach

Etape 3 : Gippsland Lakes

Le parc national du Gippsland est le plus grand réseau d’eaux intérieures de l’hémisphère Sud avec 400km² de lacs, marais et lagunes. Ces superbes paysages abritent une faune très riche : dauphins, koalas, kangourous, 190 espèces d’oiseaux et des milliers de poissons. Nous nous sommes contentés d’un stop à Lakes Entrance et ne nous attarderons pas dans le parc, mais il est possible de parcourir les îles en bateau afin d’avoir un meilleur aperçu.

serial-travelers-australie-roadtrip-lakes-entrance-2


Etape 4 : Mogareeka Inlet, Cuttagee Lake & Bermagui

serial-travelers-australie-trajet-wilsons-promontory-blue-mountains-5

Nous ferons un arrêt rapide aux environs de la localité de Cann River où nous mangerons dans le van, face à un parc, juste avant de passer la frontière du New South Wales.

Nous accélérerons le rythme en seconde partie de journée et ne ferons qu’une courte halte à Merimbula pour faire les courses, puis Mogareeka Inlet, pour son joli point de vue. Ici, le fleuve Bega se jette dans l’océan et la Tathra-Bermagui Road offre de beaux panoramas.

serial-travelers-australie-mogareeka

C’est face au Cuttagee Lake que nous admirerons le coucher de soleil, avant de trouver un emplacement pour dormir dans les environs de Bermagui, car le soleil est déjà bien bas ! On ne le répétera jamais assez, mais évitez de conduire après le coucher du soleil en Australie ! C’est l’heure de sortie de tous les animaux…


Etape 5 : Les Glass House Rocks à Narooma

Le lendemain, mercredi 28 février 2018, nous décollons en direction des merveilles de Narooma vers 9H30. Ces formations rocheuses s’étendent de Surf Beach à Handkerchief Beach depuis près de 50 millions d’années ! Les Glass House Rocks sont considérées comme les plus belles roches de la chaîne. Elles rappellent certains passages de la Great Ocean Road, les touristes en moins 🙂

  • Ce point de vue se situe derrière le cimetière de Narooma

Etape 6 : Pebbly Beach et sa plage peuplée de kangourous

Nous avons ensuite filé en direction de Pebbly Beach, une plage du parc national de Murramarang occupée par des… Kangourous ! Nous aussi nous voulions notre photo de kangourous sur la plage avec la mer derrière 🙂

Manque de chance, les marsupiaux en ont décidé autrement et restent à se prélasser sur l’herbe au fond de la plage, sous les arbres. Nous irons à leur rencontre et ils ne broncheront même pas ! Depuis le début de notre roadtrip australien, nous avons remarqué que certaines tribus de kangourous fuient dès que l’on s’en approche, tandis que d’autres se laissent approcher à quelques centimètres seulement.

En nous approchant, nous aurons la belle surprise de découvrir qu’une maman abrite un petit dans son marsupium, la poche ventrale propre aux marsupiaux. Les pattes du petit dépassent et il daigne nous montrer sa frimousse de temps en temps 🙂

Pour info, la gestation des kangourous dure 40 jours seulement ! A la naissance, le bébé kangourou pèse seulement 1 gramme et ne mesure que 2 centimètres ! Il remontera lentement le pelage de sa mère pour se rendre dans le marsupium et y passer 200 jours, avant de sortir progressivement et d’être totalement autonome quelques semaines plus tard. Celui-ci a l’air plutôt prêt à prendre son envol, en tout cas, sa curiosité est déjà bien perceptible 🙂

  • Accès par un chemin de terre dans la forêt par la Mont Agony Road depuis le Sud
  • Parking de Pebbly beach payant :4  AUD/heure (2,65 €)

Etape 7 : Hyams Beach à Jervis Bay : le sable le plus blanc du monde

Après cette étape « choupinitude », place à l’étape grandiose avec la plage au sable le plus blanc du monde ! Découverte en 1770 par James Cook, la baie de Jervis s’étend sur 100 km² et ses eaux cristallines accueillent une biodiversité incroyable, allant des plus beaux poissons aux plus gros sous-marins !

Et oui, en arrivant sur place vers midi, nous aurons la surprise d’apercevoir au loin un sous-marin de la base navale HMAS Creswell (marine royale australienne), située au Sud de la baie. Pour le reste, il existe de nombreux spots de snorkeling et des excursions pour aller à la rencontre des dauphins.

serial-travelers-australie-jervis-bay-sous-marin-armee-base-navale

Ce qui nous attire aujourd’hui n’est pas ce qu’il y a dans l’eau mais plutôt sur terre… Nous passerons un moment sur cette plage déserte et blanche. En effet, Hyams Beach est inscrite dans le Guinness des Records pour son sable, qui est officiellement le plus blanc du monde ! Elle le doit aux composants coralliens érodés qui arrivent de l’océan. En plus d’être très blanc, le sable fascine avec le bruit qu’il émet lorsque l’on marche dessus à l’instar de celui de Squeaky Beach. Nous quitterons Jervis Bay en fin d’après-midi, afin de s’approcher au maximum des Blue Mountains.

Nous parcourrons encore 200 kilomètres supplémentaires, pour rejoindre la ville de Penrith vers 19H30. Situé à quelques dizaines de kilomètres du parc des Blue Mountains, nous passerons la nuit sur le parking d’un McDonald’s, pour terminer ce roadtrip de plus de 1 000 kilomètres, entre Wilson’s Promontory et les Blue Mountains.

serial-travelers-australie-mogareeka-2

 

Partagez cet article permettra de faire grandir le blog 🙂

0 thoughts on “Sur les routes d’Australie : rallier Melbourne à Sydney en deux jours !

  1. Cabel muriel says:

    Merci pour ces magnifiques paysages !
    Ce sable si blanc est fascinant. 😊

  2. Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance, mais en prenant quelques infos sur internet pendant que Thomas conduisait, on a réussi à trouver quelques spots sympas sur lesquels s’arrêter et de quoi faire des pauses pendant ce long voyage ! Merci encore pour ton gentil commentaire 🙂

Laissez-nous votre avis ou vos questions ici :)