Visite du Colorado Provençal & du Sentier des Ocres, les trésors du Luberon !

Partons à la découverte des merveilleux paysages du Colorado Provençal & du Sentier des Ocres, tous deux situés dans le parc naturel régional du Luberon, entre Rustrel et Roussillon !

Introduction…

Sur la route des Ocres de Provence en Pays d’Apt Luberon, au cœur du parc naturel régional du Luberon, se trouvent le Colorado Provençal et le Sentier des Ocres, deux sites naturels d’exception, à la beauté saisissante ! Ces anciens gisements d’ocre se situent respectivement à Rustrel et Roussillon, dans le Sud du département de Vaucluse (84) en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. D’ailleurs, on parle du département « de Vaucluse » et non « du Vaucluse » ! En effet, le département doit son nom au village de Vaucluse (aujourd’hui Fontaine-de-Vaucluse) et non pas à un élément naturel, comme un cours d’eau ou une montagne 🙂

serial-travelers-provence-rousillon-sentier-des-ocres2
Panorama saisissant sur les formations du Sentier des Ocres, dans le village de Roussillon

Depuis le XVIIIème siècle jusqu’à nos jours, l’industrie ocrière et l’érosion naturelle ont créé des paysages spectaculaires et inédits dans le massif montagneux du Luberon ! Sortis du cadre de cette belle région de Provence, on pourrait se croire propulsés dans l’Ouest Américain à Bryce Canyon National Park ou à Uluru en Australie ! Jusqu’au milieu des années 1930 et l’apparition des colorants de synthèse, les pigments d’ocre naturels extraits du Pays d’Apt étaient exportés dans le Monde entier ! Ces deux sites hauts en couleur aux mille et une teintes de jaune et de rouge constituent ainsi les trésors colorés du Pays d’Apt Luberon !


Épidémie de Covid-19 : vacances avortées en Martinique, bonjour la Provence !

À la base, nous devions passer nos 3 semaines de vacances d’été à nous dorer la pilule en Martinique, pour présenter bébé Noah à la famille de Thomas, qui n’avait pas encore eu l’occasion de le voir. Mais, c’était sans compter sur cette saleté de coronavirus ! Jusqu’à 3 semaines avant le départ, nous avons espéré partir, mais le maintien d’une quatorzaine à l’arrivée sur l’île ne nous inspirait franchement pas… Nous avons donc dû nous rabattre sur un plan B très rapidement ! Ceci, en construisant un itinéraire réaliste, tout en prenant en compte les contraintes de réservation d’hébergement à la dernière minute ! Finalement, nous avons jeté notre dévolu sur la Provence et le parc naturel régional du Luberon, région française que nous ne connaissions pas du tout 🙂


Localisation des Ocres de Provence dans le massif du Luberon

Pour tout comprendre à l’article qui va suivre, rien de mieux qu’une carte non 🙂 ?


Qu’est-ce que l’ocre : origines, exploitation & usages

Comment s’est formée l’ocre ?

Il y a 100 millions d’années, la Provence était plongée sous la mer ! Au fil du temps, des couches de sable additionnées de divers résidus végétaux et animaux (algues, coraux, vers marins ou crustacés) ont fini par sédimenter. En se déposant au fond de l’océan, les sables prirent une teinte verdâtre, en raison de la présence de glauconie, un minéral riche en oxyde de fer. L’eau se retirant, ces sables marins se retrouvèrent exposés aux éléments (pluie, vent, chaleur). Progressivement, les grès verdâtres se transformèrent en sables ocreux, généralement jaunes, oranges ou même rouges, en fonction de la chaleur et de la concentration en glauconie ! Le bassin d’ocre sur lequel repose aujourd’hui une partie du Luberon a pour origine ces sables ocreux, composés de sable à 80-90% et de 10 à 20% d’ocre. La partie ocreuse, très fine, est un mélange d’argile blanche (kaolinite) ainsi que d’hydroxyde et d’oxyde de fer (glauconie).

Extraction et fabrication de l’ocre

Autrefois, l’ocre était extraite de carrières à ciel ouvert ou souterraines, à coup de pioche ou d’explosifs. Le sable ocreux était  ensuite lavé à l’eau, puis déposé dans des bassins de décantation, où le sable (plus lourd) finissait par décanter et s’accumuler dans le fond, avant de lentement sécher au soleil. Après broyage dans des moulins, l’ocre était réduite en poudre puis expédiée dans des fûts en bois. De nos jours, seule l’exploitation à ciel ouvert est autorisée et c’est à la pelleteuse que le sable ocreux est désormais extrait des carrières ! La séparation se fait dorénavant par centrifugation grâce à une centrifugeuse, puis micronisée (séparation à l’air) avant de passer à l’étape de mélange, qui permet d’obtenir différentes teintes d’ocre. À ce propos, l’ocre rouge est obtenue par cuisson 🙂

Un monolithe d’ocre rouge présent sur le Sentier des Ocres, à Roussillon

Production industrielle et usages de l’ocre

L’ocre est abondante en Vaucluse, mais plutôt rare en France… À ses débuts, l’extraction d’ocre traditionnelle était effectuée par de petits exploitants et des ouvriers saisonniers, en complément d’une activité agricole principale. La révolution industrielle du XIXème siècle vit apparaître de gros exploitants, multipliant ainsi le nombre de carrières et d’usines dans la région ! Ainsi, dans le petit village de Roussillon, on recensa jusque 16 carrières, lieux de lavage et usines de traitement ! L’apogée du commerce de l’ocre coïncide avec l’arrivée du chemin de fer à Apt dès 1880, mais la concurrence des pigments artificiels provoqua finalement le déclin du marché et de la production en 1929.

Il ne reste plus désormais qu’une seule carrière d’extraction d’ocres naturels encore en activité, à Gargas. Aussi, le plus ancien usage connu de l’ocre remonte à la préhistoire, lorsqu’il servait de colorant pour les peintures rupestres ! À partir du XIXème siècle, l’ocre sera utilisé comme épaississant ou matière de charge pour les linoléums, les caoutchoucs, certains papiers et cartons. Mais aujourd’hui, l’ocre sert essentiellement de produit colorant naturel pour le bâtiment, des enduits, des plâtres et des bétons colorés…


Visite du Colorado Provençal de Rustrel

Le Colorado Provençal de Rustrel est une ancienne carrière d’ocre à ciel ouvert, s’étendant sur 30 hectares. Bien que le site ne soit actuellement plus exploité industriellement, ses paysages font partie des sites incontournables du massif du Luberon ! Du premier coup de pioche en 1871 jusqu’en 1993, ce sont 6 générations d’ocriers et de mineurs de fer qui ont façonné ce panorama incroyable ! L’exploitation industrielle des ocres s’arrêta ainsi à l’aube du XXIème siècle lorsque Roger Arnaud lava pour la dernière fois l’ocre de Rustrel. Le site est donc resté en l’état au milieu d’une forêt où subsistent encore quelques vestiges de l’exploitation industrielle de la région, tels qu’un aqueduc, qui permettait d’acheminer l’eau pour laver l’ocre.


Informations pratiques pour visiter le Colorado Provençal de Rustrel

  • Prix d’entrée du Colorado Provençal de Rustrel (visite libre) : 5 €/voiture, 2 €/moto ou 8 €/camping-car
  • Durée de la visite : comptez environ 2H pour réaliser le circuit complet du Belvédère
  • Le site du Colorado Provençal est ouvert de février à décembre (fermeture en janvier), avec des plages horaires variables en fonction de la saison.
  • Durant les mois d’été où la fréquentation du site est la plus importante, le site ouvre de 8H à 19H
  • Préférez venir à l’ouverture ou après 16H pour éviter les foules 🙂
  • Les sentiers de randonnée du Colorado Provençal de Rustrel sont déconseillés aux poussettes

Départ pour le Colorado Provençal depuis Gordes

Jeudi 18 juin 2020, nous avons rendez-vous avec l’un des plus beaux sites naturels de France pour notre troisième journée de vacances ! Après avoir découvert la ville d’Avignon et pérégriné dans les environs de Gordes les deux jours précédents, nous attaquons notre première véritable randonnée du séjour. Nous quittons donc notre maison d’hôtes de Gordes aux environs de 9H du matin, en direction du Colorado Provençal de Rustrel, situé à environ 10 km d’Apt. Nous arriverons sur place vers 9H30, sous un soleil radieux et avec peu de voitures présentes sur le parking 🙂 La visite du Colorado Provençal se fait en empruntant 2 sentiers de randonnée différents, tous deux se trouvant au départ du parking :

  • Circuit du Sahara : circuit facile de 2,1 km (40 min) et ne passant que par la zone « Sahara »
  • Circuit du Belvédère : circuit de difficulté moyenne de 3,9 km (1H45) permettant de passer par toutes les zones du site (« Sahara », « les Cheminées de fées » et le « Désert Blanc »)

Colorado Provençal de Rustrel – Circuit du Sahara

Nous démarrerons notre matinée de randonnée avec Noah en porte-bébé un peu avant 10H, en découvrant la zone du « Sahara » quasiment déserte ! Le soleil étant encore assez bas dans le ciel, nous profiterons d’une lumière chaude pour faire nos photos à trois, avant que la foule commence à affluer sur le site. Et effectivement, il ne faudra pas attendre longtemps pour voir déferler des dizaines de touristes sur le site.

La météo commençant à changer en apportant de gros nuages blancs voilant le ciel, nous déciderons de faire la petite boucle complète du Sahara en revenant jusqu’à l’aqueduc, le temps de laisser passer le plus gros des visiteurs. Revenus au niveau de l’aqueduc, nous tomberons par un heureux hasard sur un ancien collègue de Thomas venant d’Amiens, en vacances dans la région pour une semaine. Le monde est petit, n’est-ce pas ? 🙂 En revenant au niveau de la plaine du Sahara, le ciel bleu sera de retour avec moins d’affluence qu’à notre arrivée.


Colorado Provençal de Rustrel – Circuit du Belvédère

Vers 11H15, nous continuerons ensuite sur le circuit du Belvédère, qui permet d’avoir une vue surplombante sur le cirque du Sahara en prenant un peu d’altitude à travers la forêt. En suivant d’autres visiteurs devant nous, nous nous éloignerons d’ailleurs complètement du sentier, en nous perdant à travers les falaises d’ocre. Par chance, nous retrouverons le chemin après 40 minutes de marche et d’escalade dans la forêt ! Vers midi, nous atteindrons enfin le belvédère offrant un très beau point de vue sur les cheminées de fée, ces fameuses élévations rocheuses aux couleurs orangées !

Les cheminées de fée du Colorado Provençal

Mais, la météo ayant définitivement décidé de nous laisser un ciel tout gris, nous ferons l’impasse sur le « Désert Blanc », la dernière partie du Colorado Provençal. Nous rejoindrons donc le parking vers 12H30, après avoir contemplé ces magnifiques paysages orangés pendant près de 2H30. Nous passerons le reste de la journée à arpenter les rues d’Apt et du très beau village de Roussillon.


Visite du Sentier des Ocres de Roussillon

Souvent confondu avec le Colorado Provençal, le Sentier des Ocres est l’autre attraction phare de la région ! Il se situe sur un promontoire rocheux, à proximité immédiate du village de Roussillon. Comme le site de Rustrel, le Sentier des Ocres présente des falaises ocreuses aux couleurs orangées, fruit du travail conjoint de la Nature et de l’Homme. L’exploitation de l’ocre a laissé derrière elle des saignées colorées dans le milieu naturel, mais une végétation pionnière adaptée aux terrains sableux a désormais colonisé ces espaces.

Jusque dans les années 1800, le village de Roussillon vivait essentiellement de l’activité agricole, l’ocre n’ayant pas encore été découverte. Il faudra attendre 1785, pour que Roussillon devienne mondialement célèbre ! C’est en effet à cette date qu’un enfant du pays, Jean-Étienne d’Astier, découvre le procédé d’extraction de l’ocre à partir du sable ocreux : un nouveau métier est né ! Avec la fermeture des mines d’ocre, le site de Roussillon a dû se reconvertir en sentier de découverte, attirant de nombreux touristes chaque année !


Informations pratiques pour visiter le Sentier des Ocres de Roussillon

  • Prix d’entrée du Sentier des Ocres de Roussillon (visite libre) : 3 €/pers.
  • Stationnement au Sentier des Ocres : optez pour le parking des Ocres à 3€/24H
  • Durée de la visite : comptez environ 1H15 pour réaliser le circuit
  • Le site du Sentier des Ocres est ouvert de mi-février jusqu’à début janvier, avec des plages horaires variables en fonction de la saison.
  • Durant les mois d’été où la fréquentation du site est la plus importante, le site ouvre de 9H à 18H30
  • Préférez venir à l’ouverture ou après 17H pour éviter les foules 🙂
  • Le Sentier des Ocres n’est pas accessible aux poussettes

Découverte du Sentier des Ocres

Dimanche 21 juin 2020, nous démarrons notre journée tranquillement en visitant quelques-uns des plus beaux villages du Luberon au matin, tels que Joucas, Ménerbes ou Bonnieux. Nous profiterons également de la piscine de notre gîte de Gordes une bonne partie de l’après-midi, avant de nous rendre à Roussillon en fin de journée. Nous arriverons sur place sur les coups de 17H et stationnerons au niveau du parking des Ocres, situé à proximité du sentier. Malgré l’heure tardive, l’affluence du site reste élevée alors que des touristes continuent d’arriver…

L’accès au Sentier des Ocres se fait par un immense escalier taillé dans l’ocre et arrivés en bas, nous sommes littéralement giflés par des bourrasques de vent mêlées au sable se détachant de la roche : yeux sensibles, s’abstenir ! Nous emprunterons le deuxième sentier (le plus long) qui permet de faire tout le tour du site, et réussirons l’exploit de faire tout une série de photos sans personne dessus 😀


Notre avis sur le Colorado Provençal et le Sentier des Ocres !

Pour une première en Provence, nous avons été tout à fait ravis et époustouflés par ces paysages ! Et le plus formidable dans tout ça, c’est que ces merveilleux panoramas sont accessibles en quelques heures de route, sans avoir besoin de prendre l’avion 🙂 Enfin, notre place n°1 va au Sentier des Ocres de Roussillon ! Malgré les paysages moins variés et une plus petite superficie, nous avons franchement préféré le site du Sentier des Ocres au Colorado Provençal, qui propose une très belle balade avec de superbes couleurs en fin de journée. En bonus, il est possible de coupler la visite du très beau village de Roussillon, l’un de nos coups de cœur en Provence 🙂

Dernier selfie de la journée avec la petite tête de bébé 😀

Bon plan Igraal 🙂

Lorsque vous réalisez un achat ou une réservation sur internet, n’oubliez pas d’avoir le réflexe Igraal ! Pour économiser 4% sur toutes nos réservations Booking et Agoda, nous utilisons Igraal. Ce site redirige vers le site de réservation de votre choix et cagnotte sur votre compte un pourcentage du montant de l’achat ! Nous avons supprimé ces applications de réservation et ne passons plus que par Igraal ! Pour vous inscrire, utilisez notre lien de parrainage Igraal qui vous permet d’obtenir 3€ à votre inscription.

6 thoughts on “Visite du Colorado Provençal & du Sentier des Ocres, les trésors du Luberon !

  1. Julie says:

    Bonsoir à tous !
    J’avais prévu de visiter la région cet été mais ça n’a pas été possible malheureusement.
    Vos photos sont incroyables et confirment mon souhait de m’y rendre l’année suivante !
    Au printemps, normalement.
    Un grand merci pour ce beau récit !

    • Serialtravelers says:

      Bonjour Julie ! Merci pour ton sympathique commentaire ! Au printemps, tu auras la chance d’avoir peu de monde et une météo chouette, c’est assurément la bonne saison pour y aller 🙂 À bientôt 🙂

  2. BENOIT says:

    Bonjour la p’tite famille,
    D’abord, j’ai un album de Noah avec les photos de sa naissance jusqu’à aujourd’hui, et franchement c’est une belle réussite !!! Evidemment, mon ordi est rempli par Mumu de 25 000 photos…:) 🙂 🙂 gloups, elle est très fière
    Plein les yeux !!! je l’adore.
    Sinon, les ocres c’est vraiment stupéfiant, magnifique. Bon choix de voyage !!
    Bises à vous 3,( enfin surtout à Noah ), soyez prudents !

    Christine

  3. ayokoencampingcar says:

    Re coucou, j’avais commenté mais… Envolé..
    Je disais donc que nous y étions en Septembre et que nous aimons beaucoup cette région. Nous avons évité Rustrel car c’est moins ombragé et il faisait très chaud.
    Les couleurs sont vraiment incroyables. Nous avons aussi apprécié la visite du Musée des Ocres l’usine Mathieu. Et lors de nos balades en vélo vers Gargas on a trouvé d’anciennes mines.
    À bientôt. Bises à vous 3 😍😍

    • Serialtravelers says:

      Coucou Claudine 🙂 nous avons fait Rustrel le matin mais manque de chance la météo avait laissé un voile grisâtre et nous avons moins apprécié que le sentier des ocres de Roussillon, qui était d’ailleurs moins fréquenté à l’heure où nous y étions. On ne connaissait pas du tout la Provence mais nous avons été clairement conquis, nous avons un très beau pays 😀 bises à vous 3 j’espère que vous vous portez bien, à bientôt 😘

  4. ayokoencampingcar says:

    Contente de vous lire à nouveau. Nous étions à Roussillon en Septembre, mais avons ignoré Rustrel, moins ombragé et il faisait très chaud. Nous avons visité ces lieux à plusieurs reprises et adorons ces sites. En balade vers Gargas nous avons trouvé d’anciennes mines. L’usine d’ocres Mathieu est aussi très intéressante à visiter, et explique l’histoire des ocres.
    Un plaisir de revoir toutes ces couleurs. A bientôt. Bises à vous 3.😍😍

Laissez-nous vos commentaires ou vos questions ici :)